Fil info
21:44Corrèze : Plus de 2.000 gilets jaunes expriment leur ras le bol -> https://t.co/HysZpjfPQQ
19:38RT : Dordogne : Une marée de gilets jaunes sur la Dordogne -> https://t.co/tUSBvfYYLI
18:52Dordogne : Une marée de gilets jaunes sur la Dordogne -> https://t.co/tUSBvfYYLI
18:16Pour des raisons de sécurité, les gilets jaunes ont décidé l'interruption de la mobilisation pour la nuit sur Guére… https://t.co/YQ0CIqR5mS
15:55Quand tu arrives à la soirée et que tu n'as pas été très attentif au indiqué sur le carton d'invitation.… https://t.co/MwWTY0K7Rn
14:49A La Croisière, les gilets jaunes se sont positionnés côté Haute-Vienne et côté Creuse occasionnant des bouchons ju… https://t.co/JLiHNklhDn
14:3017 novembre 2017 : "Concentré de colère" / L'Echo https://t.co/viSNBqz2a2
13:06RT : Nouvel incident a . Une femme a été renversée par un automobiliste qui a voulu forcer le barrage au rond-… https://t.co/JPyW1g73zL
13:05RT : rond point de Souilhac bloqué avec barrage filtrant. Sono et casse croûte pour les https://t.co/xOBqquPYSJ
12:31Manifestation des gilets jaunes : d'après la préfecture une quinzaine de barrages filtrants sont toujours actifs po… https://t.co/MlaXUSBfih
12:20Les colonnes de évoquent la position du de l’ https://t.co/kIGBDMaIDs
10:24 Bjr, avez-vous quelqu’un de chez vous à Thiviers? Avez-vous une adresse email que les personnes sur p… https://t.co/ooFFbJeel4
10:20RT : les véhicules passent sur le rond-point des Balladours toutes les 30 min. "On est pas là pou… https://t.co/mlEPqHekqZ
10:20RT : il s agit en fait d un barrage filtrant au rond point des balladours. Agriculteurs, commerça… https://t.co/A0aJtBva68
10:20RT : rond point des balladours complètement bloqué https://t.co/tgGvLo3OQe
10:11Mobilisation des gilets jaunes ce matin : La goutte d'essence qui a fait déborder le vase. https://t.co/YmmQ5s9NjL
10:06 Plus grand que le stade Amedee Domenech à Brive où joue le CAB ... créer un stade… https://t.co/8zaQfKOXS1
08:36Rdv samedi 24/11, pour un moment d’échange et de partage avec , autour d’un footing Ouve… https://t.co/Z4wkQbfKWp

Lastours à la sauce médiévale

Festivités

Ce week-end, le petit village de Lastours a une nouvelle fois fait un voyage dans le temps à l’occasion de la 51e grande fête médiévale organisée par l’Association de Sauvegarde du Patrimoine et de l’Environnement en Limousin (ASPEL). Dames, seigneurs, chevaliers, forgeron et autres artisans ont investi le château et plongé les visiteurs dans les couloirs du temps.

Au fur et à mesure que l’on se rapproche du château de Lastours, la musique de Games of Thrones, jouée au violon, se fait entendre, très vite interrompue par un fort «Oyez oyez, braves gens...». Aucun doute, direction le Moyen-âge.
Depuis 1979, l’ASPEL - Les Amis de Lastours œuvre à la mise en valeur, la consolidation et l’animation des ruines du château de Lastours ainsi qu’à l’étude et la promotion du site riche de 10 000 ans d’histoire. Ainsi, de la fin de l’automne au début du printemps, les bénévoles donnent de leur temps pour réaliser des travaux d’entretien et de consolidation des ruines. Puis vient la saison touristique, avec la mise en place de décors, jeux, et la préparation de matériel pédagogique pour faire découvrir le château et son jardin... Et la traditionnelle grande fête médiévale, 51e du nom. Un nombre qui a de quoi faire rougir bien d’autres manifestations. «Au départ, nous organisions trois fêtes par un, une à Pâques, une en octobre puis une en août. Et nous avons décidé de n’en faire plus qu’une de grande envergure en août, rappelle Jean-Michel Menard, le président de l’association. La première a eu lieu en 1996, à l’occasion de l’anniversaire du héros local, Gouffier de Lastours que l’on appelait aussi le chevalier au lion. Le public a répondu présent, et on a continué».

Des visiteurs acteurs de la fête
Le secret de longévité de la manifestation, c’est d’abord la passion de Jean-Michel Menard et de son équipe de bénévoles, mais aussi la qualité des animations proposées. Des saynètes au tir à l’arc, en passant par les combats médiévaux, la jonglerie, la musique ou le cracheur de feu... Il s’agit de professionnels venus de toute la France, et pour la plupart des habitués. «Au fil des années nous avons tissé des liens. Les troupes reviennent chaque année ou tous les deux ans et adaptent leur spectacle. Nous sommes très heureux qu’ils reviennent», indique Jean-Michel Menard. Tapisserie, cuir, nourriture, boucliers et épées en bois... Durant le week-end, une quinzaine d’artisans avaient aussi installé leur stand autour de la forteresse. Mais les organisateurs privilégient les animations pour faire vivre le lieu, de manière interactive et instructive «afin que les visiteurs soient aussi acteurs de la fête». Petits et grands on notamment pu participer à un atelier poterie ou revêtir des cos-tumes d’époque. «C’est comme dans les livres mais en mieux parce que tout est vivant», lance Gabin, 11 ans, visiblement émerveillé après avoir tiré à l’arbalète.
Ripailles moyenâgeuses
Les parents ne sont pas en reste : «J’ai appris l’origine de plusieurs expressions comme mettre la table, puisqu’au Moyen-âge les tables n’étaient que des planches posées sur des tréteaux pour pouvoir accueillir suffisamment de convives», raconte Jean-Christophe venu de Limoges. Midi et soir, les bénévoles ont justement mis la table pour rassasier public et troupes. Dans une ambiance banquet, tous ont dégusté du bœuf à la sauce hypocras, un vin médiéval aux épices. En accompagnement, pas de tomates ni de pommes de terre ou autres produits que l’on ne consommait pas à l’époque, mais tous les ingrédients étaient réunis pour danser, chanter et festoyer !

Mégane Lépine