Fil info
21:17Indre : Attaque virulente contre la directrice de l’Agence régionale de santé | L'Echo https://t.co/G9LwAgYxaj via
18:48Dordogne : Beynac : le Département et la préfecture haussent le ton -> https://t.co/7XIpQv05zQ
18:46Salagnac : De nouveaux réfugiés d’Afrique subsaharienne accueillis à Clairvivre -> https://t.co/8JaHaiWvWb
18:40Ussel : Des poèmes et des chansons pour célébrer la paix -> https://t.co/UbctK0Smqy
18:28Châteauroux : Les citoyennes se réapproprient la ville et leur quartier -> https://t.co/GxFNXOQnQQ
18:01Un médiateur a été désigné pour intervenir dans le conflit actuel du SDIS 87 (sapeurs-pompiers). Il pourrait interv… https://t.co/800yeoFWLT
17:05Région : Vers une mobilisation nationale ici -> https://t.co/wib3899aCp
16:56Saint-Astier : Double fête pour le lancement de la saison à La Fabrique -> https://t.co/BrL1xEmIUN
16:52Sarlat-la-Canéda : Fernando Costa de retour au Pays -> https://t.co/HxP5hZ7QQI
16:52# # - -Vienne : Un pas vers l’égalité réelle -> https://t.co/6AAvAPg09Q
15:52Périgueux : Sérieux contretemps pour le projet Montaigne -> https://t.co/bHMUd7avvr
15:50RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:49Périgueux : Un acheteur annoncé pour l’espace Britten -> https://t.co/V4DJG0HoBT
15:45Périgueux : 44 clubs labellisés -> https://t.co/MYcrcRWqlI
15:10RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:08RT : La Région débloque plus de 4 millions d'euros pour aider les victimes des intempéries https://t.co/NTUi0rr4Fx
14:57RT : Le Val de l'Aurence en fête les 22 et 23 septembre - Esplanade et Parc Pavillon du Mas-Jambost https://t.co/ax79ZbnlnB
14:53A20. Fermeture de la bretelle de sortie de l’échangeur n°26 « La Crouzille » dans le sens Province- Paris du 24 au… https://t.co/iSPBHiGxXO
12:57RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:54RT : À Saint-Junien, une salle bondée pour la défense de l'hôpital public. Plus de 300 personnes qui refusent de voir… https://t.co/AakgN8NOJF
12:50RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:50RT : [Thread] Retour à Paris après une soirée à Saint-Junien, à 30 km de Limoges. Avec le Maire, Pierre Allard, nous av… https://t.co/2qOO2kd70Y
11:32Tulle : L’éducation dans la balance ! -> https://t.co/gcxL9UP5XN

Lastours à la sauce médiévale

Festivités

Ce week-end, le petit village de Lastours a une nouvelle fois fait un voyage dans le temps à l’occasion de la 51e grande fête médiévale organisée par l’Association de Sauvegarde du Patrimoine et de l’Environnement en Limousin (ASPEL). Dames, seigneurs, chevaliers, forgeron et autres artisans ont investi le château et plongé les visiteurs dans les couloirs du temps.

Au fur et à mesure que l’on se rapproche du château de Lastours, la musique de Games of Thrones, jouée au violon, se fait entendre, très vite interrompue par un fort «Oyez oyez, braves gens...». Aucun doute, direction le Moyen-âge.
Depuis 1979, l’ASPEL - Les Amis de Lastours œuvre à la mise en valeur, la consolidation et l’animation des ruines du château de Lastours ainsi qu’à l’étude et la promotion du site riche de 10 000 ans d’histoire. Ainsi, de la fin de l’automne au début du printemps, les bénévoles donnent de leur temps pour réaliser des travaux d’entretien et de consolidation des ruines. Puis vient la saison touristique, avec la mise en place de décors, jeux, et la préparation de matériel pédagogique pour faire découvrir le château et son jardin... Et la traditionnelle grande fête médiévale, 51e du nom. Un nombre qui a de quoi faire rougir bien d’autres manifestations. «Au départ, nous organisions trois fêtes par un, une à Pâques, une en octobre puis une en août. Et nous avons décidé de n’en faire plus qu’une de grande envergure en août, rappelle Jean-Michel Menard, le président de l’association. La première a eu lieu en 1996, à l’occasion de l’anniversaire du héros local, Gouffier de Lastours que l’on appelait aussi le chevalier au lion. Le public a répondu présent, et on a continué».

Des visiteurs acteurs de la fête
Le secret de longévité de la manifestation, c’est d’abord la passion de Jean-Michel Menard et de son équipe de bénévoles, mais aussi la qualité des animations proposées. Des saynètes au tir à l’arc, en passant par les combats médiévaux, la jonglerie, la musique ou le cracheur de feu... Il s’agit de professionnels venus de toute la France, et pour la plupart des habitués. «Au fil des années nous avons tissé des liens. Les troupes reviennent chaque année ou tous les deux ans et adaptent leur spectacle. Nous sommes très heureux qu’ils reviennent», indique Jean-Michel Menard. Tapisserie, cuir, nourriture, boucliers et épées en bois... Durant le week-end, une quinzaine d’artisans avaient aussi installé leur stand autour de la forteresse. Mais les organisateurs privilégient les animations pour faire vivre le lieu, de manière interactive et instructive «afin que les visiteurs soient aussi acteurs de la fête». Petits et grands on notamment pu participer à un atelier poterie ou revêtir des cos-tumes d’époque. «C’est comme dans les livres mais en mieux parce que tout est vivant», lance Gabin, 11 ans, visiblement émerveillé après avoir tiré à l’arbalète.
Ripailles moyenâgeuses
Les parents ne sont pas en reste : «J’ai appris l’origine de plusieurs expressions comme mettre la table, puisqu’au Moyen-âge les tables n’étaient que des planches posées sur des tréteaux pour pouvoir accueillir suffisamment de convives», raconte Jean-Christophe venu de Limoges. Midi et soir, les bénévoles ont justement mis la table pour rassasier public et troupes. Dans une ambiance banquet, tous ont dégusté du bœuf à la sauce hypocras, un vin médiéval aux épices. En accompagnement, pas de tomates ni de pommes de terre ou autres produits que l’on ne consommait pas à l’époque, mais tous les ingrédients étaient réunis pour danser, chanter et festoyer !

Mégane Lépine
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.