Fil info
19:28 En effet elle n a pas fait de détention
18:55 Superbe.. mais pour accueillir qui au fait ? un club de fédérale2 ? C… https://t.co/GsIZVCdmIs
18:54Indre : « Frontières » : une exposition et plein de beaux projets -> https://t.co/7RJPVjYWGK
18:52Indre : Le rendez-vous des gourmands -> https://t.co/hWZR7Gizw0
18:42Dordogne : La grande inconnue de la vague des gilets jaunes -> https://t.co/t1FplAYN4o
18:40Dordogne : Le coût des routes divise -> https://t.co/zXjKiDKk3X
18:27Tribunal : affaire d'attouchements et d'abus à l'ADAPEI https://t.co/ylIJAphtd6
18:12 Non, pardon. Je croyais qu'elle était en préventive, ce qui n'est pas le cas.
18:01 Donc en fait, elle ne retourne pas en prison ?
17:55RT : Ouverture du de à 9h au Parc des Expositions Venez découvrir les formati… https://t.co/zHuGcAFFLY
17:49RT : Depuis le drame de la rue d'Aubagne, plus de 800 personnes ont dû évacuer leur appartement à Marseille, principe de… https://t.co/ReAEYejqij
17:47RT : La plus grande carte postale de tous les temps a été déployée sur 2.500 m² d'un glacier suisse, pour attirer l'atte… https://t.co/LpNadbRX5P
17:32RT : En raison des risques de de , la Maison du V'Lim sera exceptionnellement fermée durant la journée du 17 novembre.
17:28sursis*
17:13Périgueux : Des mesures concrètes aux effets immédiats -> https://t.co/yaMTktzOeL
17:10Périgueux : La DDCSPP hors les murs -> https://t.co/w2EjdHa3Du
17:08Beynac-et-Cazenac : Déviation : nouvelle opération coup de poing -> https://t.co/AHEYXlstN4
17:08RT : Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:08RT : Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:07 Rosa Maria Da Cruz est condamnée à 5 années de prison dont 2 ans ferme. Trois ans avec surcis avec obligation de soin.
17:05Dordogne : Le changement de nom de la CAB au cœur des polémiques -> https://t.co/PWbJU8IF77
17:04Bergerac : Le changement de nom de la CAB au cœur des polémiques -> https://t.co/tTV9SEmfOT
16:53Uzerche : Les collégiens en Turquie -> https://t.co/m6U7AHPo0t
16:52RT : Demain, de 13h à 18h, le nouveau stade de ouvre ses portes au public. Une visite guidée dans les couliss… https://t.co/ZNZFqnunB1
16:50Demain, de 13h à 18h, le nouveau stade de ouvre ses portes au public. Une visite guidée dans les couliss… https://t.co/ZNZFqnunB1
16:41Sarlat-la-Canéda : Une bonne comédie à la française -> https://t.co/BY1gscHpmH
16:38Sarlat-la-Canéda : Une première réussie pour Vianney -> https://t.co/Fct6hoVJ3y
16:18RT : On aurait besoin de bénévoles pour la collecte nationale. Vous seriez prêt à venir nous aider le weekend du… https://t.co/WZYy9k5wxl
16:15RT : 📹Le groupe Keltas vient de sortir son nouveau clip tourné au Mont-Gargan dont le Département est propr… https://t.co/xBBWpi5fkl
15:52Le Blanc : Le dessinateur de presse Placide à la rencontre de collégiens -> https://t.co/4HcESCJMUU
15:50Dordogne : La vie d’un maquis à la loupe -> https://t.co/qNUoWKbiRl
15:47Périgueux : Une convention qui sécurise le site universitaire -> https://t.co/cn8rSzDpTW
14:58Région : Ce qu'il faut savoir à cette heure -> https://t.co/3619hrn9iL
12:15RT : 👉🏻 Information confirmée : Le se sépare de London Perrantes et annonce l’arrivée de Jordan Taylor.
11:59RT : Journée du 17 novembre : Annulation des transports en commun et perturbations diverses des services de Limoges Mét… https://t.co/dnNy56L6Yp
11:32Journée du 17 novembre : Annulation des transports en commun et perturbations diverses des services de Limoges Mét… https://t.co/dnNy56L6Yp
11:30Journée du 17 novembre : le communiqué de la préfecture. https://t.co/aEDrfUM0Bi
10:54Corrèze : Les AESH à la porte de l’école inclusive ? -> https://t.co/Dw5jcE5tnw
10:01Sport : Gilets jaunes: les rencontres de foot reportées -> https://t.co/1fU1SNOCAm
07:57Région : Plusieurs loups en Haute-Vienne -> https://t.co/wuXcKNRFWY
22:56Région : Affaire Séréna : Un procès pour l’exemple ? -> https://t.co/r2TLnLKbVF
22:13Corrèze : Mouvement des Gilets Jaunes : les forces de sécurité seront mobilisées | L'Echo https://t.co/OivtCNEMPh via
21:47cérémonie de l'arbre de la Paix à Rosiers d'Egletons dans aujourd'hui https://t.co/niWGo6T8Oz
20:21Périgueux : Les cheminots Cgt s’invitent aux débats -> https://t.co/VDoMsO2PTP
20:08 Non il n'y a rien de proximité et le peu de travail qui s'y trouve il faut une voiture pa… https://t.co/4RZiJVErRf

La pisciculture en héritage

Situé à Coussac-Bonneval (87), le moulin Authier appartient à la famille Lavaud depuis plus d’un siècle.

épuisette en main, les jeunes visiteurs du jour trépignent d’impatience à l’idée d’attraper quelques poissons dans les bassins. Mais il va falloir attendre, car les explications d’éric Lavaud débutent dans l’ancien moulin. Si ce dernier n’est plus en état de marche, tout le mécanisme qui servait à produire de la farine est encore là.
François Lavaud, l’arrière grand-père d’éric, y travaillait comme meunier dès 1868 et a acheté le moulin au Comte de Bonneval en 1901. à partir de 1907, Louis, le fils de François, a commencé à y produire de l’électricité qui sera distribuée aux habitants de Coussac-Bonneval. Cette concession durera jusqu’en 1950 avant que la nationalisation n’arrive et qu’EDF  ne prenne l’électrification en charge. Dix ans plus tard, un ami pêcheur de truite suggère à Louis l’élevage de la truite en étang. Louis Lavaud commence à vendre ses vaches pour contruire des étangs. La croissance des truites et leur qualité dépassent toutes ses espérances. Celui qui devient l’un des précurseurs de la pisciculture en France fait la tournée des restaurateurs des alentours pour les livrer en truites. Les particuliers sont aussi très demandeurs. Dès 1970, le site du moulin Authier est ouvert aux pêcheurs auxquels le matériel est fourni.
Initiation et dégustation
éric Lavaud et son épouse Isabelle ont pris la relève en 2008 et ont continué sur cette même lancée en ouvrant encore davantage le site aux mordus de pêche avec de l’initiation, de la pêche en no kill, et des mini-concours ouverts à tous. Les pêcheurs confirmés s’installent autour du grand plan d’eau, tandis que les débutants se font la main sur un plus petit, entouré de transats qui invitent à la détente. Au fil des années, le couple rénove les bâtiments pour en faire trois gîtes ainsi qu’une cuisine professionnelle où sont préparés les plats de leur restaurant baptisé «Truites en folie» ouvert tous les week-ends durant la période estivale. Au menu, des petits poissons en friture, une salade de truite gravlax ou encore des écrevisses flambées au cognac... Il est aussi possible de repartir avec de la truite fumée ou des rillettes de truite fraîche.
Deux tonnes
de truites par an
Si le propriétaire des lieux vend des tanches, gardons, carpes et même des poissons rouges, ce sont les truites qui représentent son fonds de commerce. Chaque année, éric Lavaud achète un lot de truitelles à l’entreprise Bellet située à Angoulême. «Elles grossissent tout l’hiver jusqu’à avril ou mai. Quand elles arrivent elles pèsent 50 grammes, et l’on considère qu’elles sont commercialisables à partir de 250 grammes, explique celui qui nage dans le domaine de la pisciculture depuis qu’il est gamin. La truite arc-en-ciel va avoir une croissance beaucoup plus rapide que la fario, et est plus résistante». Avec une production de deux tonnes de truites par an, éric Lavaud considère son élevage comme artisanal : «C’est ridicule par rapport aux élevages intensifs».
Encore des pages à écrire
«Je n’arrive plus à avoir un véritable cycle d’élevage à cause de la qualité de l’eau. Pour les truites, la température idéale de l’eau est de 12 degrès ; en dessous de 5 et au-dessus de 18 elles ne mangent plus, ajoute celui qui, dans ce cadre naturel et préservé, constate avec impuissance les effets néfastes du réchauffement climatique. D’ici dix ans, il n’y aura peut-être plus de truites ici. Et s’il n’y en a plus ici, il n’y en aura certainement pas ailleurs...». éric et Isabelle éprouvent pourtant toujours la même envie de partager leur passion des poissons et de la nature. Et si ce lieu respire autant le bien-vivre, c’est parce qu’il regorge d’histoires. Celle de la famille Lavaud, mais aussi celles de tous ceux qui y ont fait leurs premières prises...
Pratique. La pisciculture du moulin Authier, située route de Saint-Yrieix-la-Perche à Coussac Bonneval, est ouverte tous les jours de 7h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h30, dimanche et jours fériés compris. Sont proposés des forfaits pêche en demi-journée ou journée : pêche à la mouche, en no kill, pêche au poids (lignes et appâts fournis). Vente au détail.
Contact : 05.55.48.34.24 ou 06.76.79.05.81.
Par Mégane Lépine