Fil info
21:17 — Indre : Attaque virulente contre la directrice de l’Agence régionale de santé | L'Echo https://t.co/G9LwAgYxaj via
18:48 — Dordogne : Beynac : le Département et la préfecture haussent le ton -> https://t.co/7XIpQv05zQ
18:46 — Salagnac : De nouveaux réfugiés d’Afrique subsaharienne accueillis à Clairvivre -> https://t.co/8JaHaiWvWb
18:40 — Ussel : Des poèmes et des chansons pour célébrer la paix -> https://t.co/UbctK0Smqy
18:28 — Châteauroux : Les citoyennes se réapproprient la ville et leur quartier -> https://t.co/GxFNXOQnQQ
18:01 — Un médiateur a été désigné pour intervenir dans le conflit actuel du SDIS 87 (sapeurs-pompiers). Il pourrait interv… https://t.co/800yeoFWLT
17:05 — Région : Vers une mobilisation nationale ici -> https://t.co/wib3899aCp
16:56 — Saint-Astier : Double fête pour le lancement de la saison à La Fabrique -> https://t.co/BrL1xEmIUN
16:52 — Sarlat-la-Canéda : Fernando Costa de retour au Pays -> https://t.co/HxP5hZ7QQI
16:52 — # # - -Vienne : Un pas vers l’égalité réelle -> https://t.co/6AAvAPg09Q
15:52 — Périgueux : Sérieux contretemps pour le projet Montaigne -> https://t.co/bHMUd7avvr
15:50 — RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:49 — Périgueux : Un acheteur annoncé pour l’espace Britten -> https://t.co/V4DJG0HoBT
15:45 — Périgueux : 44 clubs labellisés -> https://t.co/MYcrcRWqlI
15:10 — RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:08 — RT : La Région débloque plus de 4 millions d'euros pour aider les victimes des intempéries https://t.co/NTUi0rr4Fx
14:57 — RT : Le Val de l'Aurence en fête les 22 et 23 septembre - Esplanade et Parc Pavillon du Mas-Jambost https://t.co/ax79ZbnlnB
14:53 — A20. Fermeture de la bretelle de sortie de l’échangeur n°26 « La Crouzille » dans le sens Province- Paris du 24 au… https://t.co/iSPBHiGxXO
12:57 — RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:54 — RT : À Saint-Junien, une salle bondée pour la défense de l'hôpital public. Plus de 300 personnes qui refusent de voir… https://t.co/AakgN8NOJF
12:50 — RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:50 — RT : [Thread] Retour à Paris après une soirée à Saint-Junien, à 30 km de Limoges. Avec le Maire, Pierre Allard, nous av… https://t.co/2qOO2kd70Y
11:32 — Tulle : L’éducation dans la balance ! -> https://t.co/gcxL9UP5XN

Une semaine pour se perfectionner

Basket

Connu des lecteurs de
L’écho pour ses analyses sur le basket, Franck Chrétien est également le fondateur d’une association unique en France : la fac de basket. En plus de proposer des formations aux professionnels en quête de «rebond», la fac a également organisé un premier stage de perfectionnement pour 42 jeunes de 10 à 21 ans.
Alors qu’il travaille dans une entreprise de fournitures de bureau,  Franck Chrétien devient pigiste sportif en 2001. Installé du côté d’Angers, il collabore pour plusieurs titres tel que Basket zone  ou Basket Hebdo avant de trouver une place dans les colonnes de
L’écho Haute-Vienne : «J’ai parcouru le monde en suivant
l’équipe de France et c’est comme ça que j’ai mis un pied dans le basket professionnel».
l’ambition née
d’une passion
Licencié de sa boîte de fournitures, il décide de s’accrocher au basket, passion qu’il découvre dès l’âge de 6 ans : «Je me suis dit qu’il fallait absolument que je me lance dans le basket. J’ai alors suivi une formation de 18 mois à la fédération qui m’a appris la gestion d’un club de sport».
Pour valider son diplôme universitaire, Franck doit réaliser un mémoire. C’est ainsi que son projet de «fac de basketball» mûrit : «à la base, l’objectif était principalement d’aider les joueurs professionnels à se maintenir en forme pour qu’ils puissent retrouver un club. L’idée était aussi de créer une équipe de joueurs sans club, entraînée par un coach sans club lui aussi afin qu’ils se confrontent à des équipes pro et qu’ils puissent ainsi retrouver du travail».
En 2011, Franck Chrétien fonde sa fac de basketball, une structure unique en France qui a depuis, comme le veut son slogan, prouvé qu’elle pouvait faire «rebondir et renaître» les pros.
une saison avant l’heure
Si la structure associative s’est faite un nom en remettant sur de bons rails joueurs et entraîneurs, elle propose désormais des stages pour les plus jeunes basketteurs : «J’ai toujours eu dans l’idée de faire un camp de jeunes» explique le passionné de basket qui a concrétisé son idée avec ce premier stage intitulé «basket summer camp».
Encadrés par des professionnels du ballon orange, 42 jeunes ont ainsi eu l’occasion de perfectionner leur jeu durant toute une semaine : échauffements collectifs, ateliers individuels, séances de nutrition et autres concours de lancers francs, «il n’y a aucun niveau requis, ça va de la nationale à la départementale. C’était notre volonté de pouvoir accueillir tout le monde. Et il faut noter que sur les 42 inscrits, il y a quand même 10 filles de très bon niveau et de tout âge, ce qui est très positif».
Un stage plutôt intensif avec sept heures de basket par jour : «L’idée est qu’ils aient progressé entre le moment où ils arrivent et celui où ils repartent. 42 heures de basket, c’est approximativement une saison complète pour un jeune qui s’entraîne une fois par semaine».
Le succès de ce premier camp
d’été, Franck Chrétien compte bien le pérenniser : «Le stage est complet mais nous avons été obligé de refuser du monde venant de loin car nous n’avions pas de solution d’hébergement». Alors, l’année prochaine, l’objectif est bien d’offrir aux jeunes basketteurs de France et d’ailleurs la possibilité de dormir en Limousin. Des discussions ont commencé avec le lycée des Vaseix.
Johan Detour

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisĂ©e.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformĂ©es en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont Ă  la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.