Fil info
21:44 — Corrèze : Plus de 2.000 gilets jaunes expriment leur ras le bol -> https://t.co/HysZpjfPQQ
19:38 — RT : Dordogne : Une marée de gilets jaunes sur la Dordogne -> https://t.co/tUSBvfYYLI
18:52 — Dordogne : Une marée de gilets jaunes sur la Dordogne -> https://t.co/tUSBvfYYLI
18:16 — Pour des raisons de sécurité, les gilets jaunes ont décidé l'interruption de la mobilisation pour la nuit sur Guére… https://t.co/YQ0CIqR5mS
15:55 — Quand tu arrives à la soirée et que tu n'as pas été très attentif au indiqué sur le carton d'invitation.… https://t.co/MwWTY0K7Rn
14:49 — A La Croisière, les gilets jaunes se sont positionnés côté Haute-Vienne et côté Creuse occasionnant des bouchons ju… https://t.co/JLiHNklhDn
14:30 — 17 novembre 2017 : "Concentré de colère" / L'Echo https://t.co/viSNBqz2a2
13:06 — RT : Nouvel incident a . Une femme a été renversée par un automobiliste qui a voulu forcer le barrage au rond-… https://t.co/JPyW1g73zL
13:05 — RT : rond point de Souilhac bloqué avec barrage filtrant. Sono et casse croûte pour les https://t.co/xOBqquPYSJ
12:31 — Manifestation des gilets jaunes : d'après la préfecture une quinzaine de barrages filtrants sont toujours actifs po… https://t.co/MlaXUSBfih
12:20 — Les colonnes de évoquent la position du de l’ https://t.co/kIGBDMaIDs
10:24 — Bjr, avez-vous quelqu’un de chez vous à Thiviers? Avez-vous une adresse email que les personnes sur p… https://t.co/ooFFbJeel4
10:20 — RT : les véhicules passent sur le rond-point des Balladours toutes les 30 min. "On est pas là pou… https://t.co/mlEPqHekqZ
10:20 — RT : il s agit en fait d un barrage filtrant au rond point des balladours. Agriculteurs, commerça… https://t.co/A0aJtBva68
10:20 — RT : rond point des balladours complètement bloqué https://t.co/tgGvLo3OQe
10:11 — Mobilisation des gilets jaunes ce matin : La goutte d'essence qui a fait déborder le vase. https://t.co/YmmQ5s9NjL
10:06 — Plus grand que le stade Amedee Domenech à Brive où joue le CAB ... créer un stade… https://t.co/8zaQfKOXS1
08:36 — Rdv samedi 24/11, pour un moment d’échange et de partage avec , autour d’un footing Ouve… https://t.co/Z4wkQbfKWp

Une semaine pour se perfectionner

Basket

Connu des lecteurs de
L’écho pour ses analyses sur le basket, Franck Chrétien est également le fondateur d’une association unique en France : la fac de basket. En plus de proposer des formations aux professionnels en quête de «rebond», la fac a également organisé un premier stage de perfectionnement pour 42 jeunes de 10 à 21 ans.
Alors qu’il travaille dans une entreprise de fournitures de bureau,  Franck Chrétien devient pigiste sportif en 2001. Installé du côté d’Angers, il collabore pour plusieurs titres tel que Basket zone  ou Basket Hebdo avant de trouver une place dans les colonnes de
L’écho Haute-Vienne : «J’ai parcouru le monde en suivant
l’équipe de France et c’est comme ça que j’ai mis un pied dans le basket professionnel».
l’ambition née
d’une passion
Licencié de sa boîte de fournitures, il décide de s’accrocher au basket, passion qu’il découvre dès l’âge de 6 ans : «Je me suis dit qu’il fallait absolument que je me lance dans le basket. J’ai alors suivi une formation de 18 mois à la fédération qui m’a appris la gestion d’un club de sport».
Pour valider son diplôme universitaire, Franck doit réaliser un mémoire. C’est ainsi que son projet de «fac de basketball» mûrit : «à la base, l’objectif était principalement d’aider les joueurs professionnels à se maintenir en forme pour qu’ils puissent retrouver un club. L’idée était aussi de créer une équipe de joueurs sans club, entraînée par un coach sans club lui aussi afin qu’ils se confrontent à des équipes pro et qu’ils puissent ainsi retrouver du travail».
En 2011, Franck Chrétien fonde sa fac de basketball, une structure unique en France qui a depuis, comme le veut son slogan, prouvé qu’elle pouvait faire «rebondir et renaître» les pros.
une saison avant l’heure
Si la structure associative s’est faite un nom en remettant sur de bons rails joueurs et entraîneurs, elle propose désormais des stages pour les plus jeunes basketteurs : «J’ai toujours eu dans l’idée de faire un camp de jeunes» explique le passionné de basket qui a concrétisé son idée avec ce premier stage intitulé «basket summer camp».
Encadrés par des professionnels du ballon orange, 42 jeunes ont ainsi eu l’occasion de perfectionner leur jeu durant toute une semaine : échauffements collectifs, ateliers individuels, séances de nutrition et autres concours de lancers francs, «il n’y a aucun niveau requis, ça va de la nationale à la départementale. C’était notre volonté de pouvoir accueillir tout le monde. Et il faut noter que sur les 42 inscrits, il y a quand même 10 filles de très bon niveau et de tout âge, ce qui est très positif».
Un stage plutôt intensif avec sept heures de basket par jour : «L’idée est qu’ils aient progressé entre le moment où ils arrivent et celui où ils repartent. 42 heures de basket, c’est approximativement une saison complète pour un jeune qui s’entraîne une fois par semaine».
Le succès de ce premier camp
d’été, Franck Chrétien compte bien le pérenniser : «Le stage est complet mais nous avons été obligé de refuser du monde venant de loin car nous n’avions pas de solution d’hébergement». Alors, l’année prochaine, l’objectif est bien d’offrir aux jeunes basketteurs de France et d’ailleurs la possibilité de dormir en Limousin. Des discussions ont commencé avec le lycée des Vaseix.
Johan Detour