Fil info
12:57RT : Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:47Entraînement ce matin au Dorat de l'équipe de France de tonte de moutons et ce, avant le mondial qui va se dérouler… https://t.co/rrOwhYzOPr
12:39RT : Julien Lauprêtre vient de nous quitter. Président du , il était la générosité faite homme. Merci Julie… https://t.co/eL3fTHlzpG
12:39Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:32L'accident s'est produit à Milhac-d'Auberoche, et non Sainte-Marie...
11:55 : attention, suite à une collision entre deux voitures à Sainte-Marie-de-Chignac, la circulatio… https://t.co/idnzelJlWU
11:25RT : Au coeur de la revolution syrienne: Burning Country. Presentation avec Leila Al-Shami au MGT 26.04 21h https://t.co/u6PolgPAVH
10:35RT : Aux conférences de presse, l’ n’aime pas les questions qui fâchent. a demandé à plusieurs reprise… https://t.co/EmdPzLDPlE
10:34RT : Donc la suppression de l'ISF, c'est "pragmatique". Un cadeau de 33 euros par jour pour les 358 000 Français les pl… https://t.co/RJ9stHviQS
10:33RT : Une conférence de presse sans surprise https://t.co/YSvu6cPGJU
10:33RT : Vous avez tort de dire que est sourd. Il n'est pas sourd. Il entend. Le problème est qu'il n'entend que de… https://t.co/OuIXypL91c
10:33RT : C'est sympa de nous emprunter notre slogan, nous sommes communistes, donc partageurs. Je rêve mieux encore : que… https://t.co/lVjj5H4fY4
05:16 : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver https://t.co/sSWwZ0nll6 via
19:17Indre : La MSA Berry-Touraine à un an des élections internes -> https://t.co/EmRZJxR7Rd
19:02Région : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver -> https://t.co/XVqh7Gf2m7
18:55Châteauroux : Chœur et chants venus de Russie dimanche à Saint-André -> https://t.co/wPaBfPeVWw
18:45Indre : Le PCF veut convaincre les abstentionnistes -> https://t.co/QOI3EvQ73Z
18:27# # - -Vienne : Le développement de la fibre optique se poursuit sur le territoire de Limoges Métropole -> https://t.co/DdBYH6yIf5
18:26RT : devrait annoncer, dans ses conclusions du « grand débat », son intention de faire « travailler davantage »… https://t.co/NJS30ctbyU
18:24# # - -Vienne : Anne Frank, une histoire d’aujourd’hui pour ne pas oublier hier -> https://t.co/DDQeqqZvu3
18:20RT : « Est-ce que depuis deux ans on a fait fausse route ? » s’interroge . Et là on a envie de dire : « b… https://t.co/EuBnR6N1z8
18:20RT : Pour le moment, il enfile tellement bien les perles qu'il y a de quoi remplir toutes les vitrines de la Place Vendôme...
18:20Samedi, c'est l'ouverture de la pêche du brochet. Hauts-viennois, voisins proches et même touristes en quête de sec… https://t.co/rZuogHCjcs
18:18France : Opéra de Limoges: on revisite la musique de Bach -> https://t.co/3ljG8uALHk
18:07Région : Encourager le tourisme vert -> https://t.co/JUcJWfN6kJ
17:00Le plan d’action, check ! La partenaire, check ! Ne reste que la préparation physique, en bonne voie, et qu’un peu… https://t.co/eMlRQgAwHJ
16:57RT : Le 26 mai, mettons un carton rouge à Macron. Mettons un bulletin rouge, celui de . https://t.co/zwKiMRzyOt
16:55Périgueux : La SNC au service de l’emploi -> https://t.co/7hMcQav05C
16:50Boulazac : Un nouveau timbre célébrant la grotte de Lascaux -> https://t.co/T0YRnEOFVF
16:45Pour ceux qui aiment, Chimène Badi sera à l'espace culturel E. Lelcerc, demain dès 16h. Le public est invité.
15:57Châtillon-sur-Indre : Une semaine magique à Poudlard avec l’accueil de loisirs -> https://t.co/lXc93O8AR3
15:56Argenton-sur-Creuse : Un auteur « préhistorique » à la Maison de la Presse -> https://t.co/f8PoYa5mVT
15:55La Châtre : Soixante exposants et Anaïs Delva attendus à la foire-exposition -> https://t.co/yNDpSn0VIJ
15:44Montignac : Le 8e art à l’honneur à Montignac -> https://t.co/309rQBfHRy
15:42Trélissac : L’engagement d’un homme de bien -> https://t.co/pN2XV7nlpj

La viande à l’heure médiévale

La Fête de la viande bovine limousine associée aux Médiévales ont ce week-end attiré de très nombreux visiteurs dans le bourg de Saint-Léonard-de-Noblat, autour d’animations costumées et de dégustations de viandes locales.

Une joyeuse ambiance, de belles bêtes, des mets goûteux, et une profession disponible pour expliquer son travail au consommateur...
Tout était réuni ce week-end pour faire des Médiévales et de la Fête de la viande bovine limousine,
réunies pour la 5e année consécutive dans le bourg de Saint-Léonard-de-Noblat, le rendez-vous incontournable de cet avant-dernier week-end d’août. «Un mariage heureux, plus riche encore cette année, avec un clin d’œil particulier au 20e anniversaire de l’inscription du chemin de Saint-Jacques de Compostelle et de la collégiale sur la liste du Patrimoine mondial par l’Unesco» précise Christian Zanna, président du comité d’animation de Saint-Léonard, organisateur des Médiévales. Les visiteurs ont ainsi pu profiter du marché médiéval dans le bourg avec une quarantaine d’exposants (cuir, bois, vannerie, coutellerie, vitraux, etc.), découvrir la Fachuria, forge du XVIe siècle, Les Géants du ciel, fauconnerie en vol libre, et le camp médiéval où des animations fil rouge ont été proposées tout au long du week-end. Aux côtés des «Audélàô et Narûlià», les échassières enchanteresses de la troupe Yalicko, cette nouvelle édition signait notamment la première participation des Lions de Lastours, compagnie médiévale et jeune équipe de behourd créée en mars. «Il s’agit d’un combat médiéval lourd, rare en équipe, une sorte de full contact en armure complète de chevalier reforgée à l’identique des XIVe, XVe siècle» explique Jordan Sangrelet, capitaine de l’équipe. 40 kg d’armure par tête pour un combat non chorégraphié où les coups sont vraiment portés... et n’ont pas manqué d’impressionner le public.
Sous la halle, dès samedi midi, l’entrecôte et les saucisses de bœuf produites sur le canton, victimes de leur succès, n’étaient déjà plus qu’un souvenir... Mais il restait encore de beaux morceaux pour les gourmets de l’après-midi et du dimanche, fidèles à chaque édition.
Une filière à défendre
Sur le marché artisanal, Interbev, l’interprofession bétail et viande représentant la filière de l’élevage jusqu’au distributeur, proposait jeux, recettes, et informations diverses aux consommateurs... «pour recadrer les idées reçues sur la viande, au plan nutritionnel, professionnel et bien-être animal précise le délégué régional, Xavier Nicolle. Un animal maltraité ne fera jamais une bonne viande... Nous sommes sur un élevage qui consomme à 90% d’herbe. De manière générale en France, l’élevage est vertueux. On reproche aux éleveurs français leurs pratiques, mais à force de décourager la filière, on risque de se retrouver avec des importations américaines et canadiennes qui sont loin de répondre à nos normes de production environnementales, mais aussi sanitaires, avec de grosses exploitations qui nourrisent leurs animaux avec des viandes hormonées. La profession sature de remises en cause injustes, nous venons aujourd’hui au contact du public pour répondre à toutes les questions. Avec un mot d’ordre : l’élevage, ce sont nos racines...».
Samedi matin, se tenait également le concours de reproducteurs où 78 bêtes étaient présentées. L’après-midi, place au concours d’animaux de boucherie, avant la vente aux enchères aux professionnels le dimanche matin. «Ici, nous sommes au cœur de la race bovine limousine. Le retentissement de notre fête est national, la viande des bêtes de boucherie vendues dimanche sera distribuée aux quatre coins de France explique Aurélien Baurie, président du comice agricole de Saint-Léonard-de Noblat, organisateur de ces 35es Journée de la viande bovine limousine. «Nous sommes là pour promouvoir un savoir-faire de qualité, respectable, au travers de la quarantaine d’élevages -de Haute-Vienne, Creuse et Corrèze- représentés. Avis à la population : nous accueillerons à bras ouverts toutes les associations souhaitant participer à la fête et promouvoir Saint-Léonard à nos côtés lors de la prochaine édition*».
L’année dernière, avec plus de 15.000 visiteurs sur les deux jours, plus de 2.000 repas à base de vache «label», viande de haute qualité cuisinée par l’équipe du restaurant Le Geiracois, ont été servis lors de la fête sous le bar à viande. Cette année, les très nombreux gastronomes ont encore été gâtés : service dynamique, viande goûteuse soulignée d’une sauce onctueuse à souhait, et toujours le sourire malgré le rush. C’est sûr, on reviendra l’année prochaine !
* Contacter le bureau du comice les mardis et jeudis matins au 05.55.56.51.21.
Par Isabelle Haderer