Fil info
09:38 Attention, suite à un accident de la circulation, la route entre Périgueux et Sarlat (D 710) es… https://t.co/FbdhHNMpss
09:38Corrèze : Ils veulent créer un collectif pour « sauver Ruffaud » -> https://t.co/dp595UDUgj

L’implication par le dessin

Arts et société

La ville de Limoges a organisé à la BFM de Beaubreuil le mercredi 19 septembre la remise des prix du concours de dessin lancé  dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Beaubreuil. Les cinq meilleurs classés des deux catégories ont été récompensés avec de généreux bons d’offres culturelles, proposés par le musée des beaux-arts, l’opéra ou le réseau des centres culturels municipaux. Philippe Pauliat-Defaye et Catherine Mauguien-Sicard, adjoints au maire, ont exprimé de chaleureux remerciements à une assistance nombreuse, composée pour plus de la moitié d’enfants ayant participé au concours «Dessine ton pôle jeunesse à la manière de Sanfourche». «Vous avez tous fait preuve de créativité. Merci d’avoir participé de façon très active» a lancé Philippe Pauliat-Defaye à l’intention des artistes en herbe qui ont, à l’occasion de ce concours, découvert l’œuvre de Sanfourche à travers des ateliers mis en place au musée des beaux-arts ou par des recherches personnelles entreprises sur internet notamment. «C’est magnifique. C’est un succès dont vous êtes les artisans, a renchéri Catherine Mauguien-Sicard. Vous avez su mettre en forme vos qualités artistiques. Ca n’est pas une petite chose. C’est tout un parcours d’initiation qui a conduit à découvrir une œuvre de façon sérieuse, à faire connaissance et à trouver des connivences avec cette esthétique de Sanfourche». Le concours avait pour objectif principal d’impliquer les jeunes de façon très concrète dans le projet du nouveau pôle jeunesse en cours de réalisation. Répartis en deux catégories, 6-10 ans et 11-17 ans,  les jeunes devaient créer un dessin dans le style de Sanfourche, les deux meilleurs étant destinés à habiller deux façades du nouveau pôle jeunesse. Ils étaient au départ 98 candidats. Une première sélection en a retenu 30 d’où sont ensuite sortis les deux heureux lauréats. Ces derniers bénéficieront d’un accompagnement afin de réaliser les modèles qui seront peints sur les façades. Si le processus de sélection obligeait à  retenir seulement deux dessins, de nombreux autres ont marqué les esprits, et il est prévu de les faire circuler dans différents lieux sous la forme d’une exposition. «On a voulu que vous les enfants soyez associés à la réalisation», les a interpellés  Philippe Pauliat-Defaye. C’est une heureuse initiative qui les valorise à travers la pratique d’une activité artistique qui elle-même stimule la créativité, engendre du travail, des rencontres et bien d’autres choses encore. Le projet a par ailleurs été pensé pour favoriser des déplacements aussi bien de l’intérieur vers l’extérieur, que de l’extérieur vers l’intérieur. Les jeunes de Beaubreuil ont ainsi été amenés à participer à des ateliers au musée des beaux-arts, et ils ont accueilli à Beaubreuil  des enfants venant d’autres quartiers.  Les récompenses en offres culturelles sont aussi dans cet esprit. Elles sont conçues pour amener les enfants dans les  différents lieux culturels de Limoges. Philippe Pauliat-Defaye les a appelés à profiter de l’offre culturelle de Limoges qui est riche et intéressante. Une certaine sagesse approuverait: un homme sans culture, c’est comme un zèbre sans rayures.
G.F.