Fil info
19:59Tulle : Des fèves accordéonistiques pour les galettes des rois -> https://t.co/EQF9A62zha
19:40Brive-la-Gaillarde : Le Père Noël est un motard ! -> https://t.co/MYEevA9FYt
18:35Indre : Une centaine de manifestants à l’appel des syndicats -> https://t.co/qqJQzjVhFQ
18:35Indre : Pour les retraités, «le compte n’y est pas» -> https://t.co/27g7WGfqj4
17:15Bergerac : CAB : le temps de travail des agents éclaté façon puzzle -> https://t.co/gxd3F8QxD2
17:11France : Les retraités restent déterminés -> https://t.co/O8viflF0x6
17:09RT : Mobilisation sociale en : le préfet demande aux manifestants et habitants de participer à la future concer… https://t.co/887GzevzqC
16:49Marquay : Dossiers du conseil communautaire -> https://t.co/obcn1gJny1
15:49Périgueux : Macron met les agents de la Sécu à la rue -> https://t.co/d41enQ2RI2
15:45Coulounieix-Chamiers : Notre santé indissociablement liée à celle de la planète -> https://t.co/NJWxP6RNLY
15:40Saint-Gaultier : Retour en images sur le marché de Noël -> https://t.co/YY3KNhi2jr
15:32La Châtre : Comme au collège, valorisons notre jeunesse ! -> https://t.co/dW8Qs5kmON
15:20Région : L'ex-député Alain Marsaud condamné pour l'emploi fictif de sa fille -> https://t.co/EM2TwMICVX
10:44Dans l' de ce mardi 18 décembre, un article sur l'inauguration de la Salle Roland Pierrot au l… https://t.co/kllgoeoOfh
07:54Région : Ils défendaient seulement une petite ligne -> https://t.co/WBXAcRuG7n
07:53Région : Conseil régional: budget maîtrisé? -> https://t.co/P4ei2EH00Q
07:50 agriculteurs # - -Vienne : Les JA dénoncent le déficit d’image et de revenus -> https://t.co/5DAdEmXrVp

Un pas vers l’égalité réelle

APF France handicap et ses différents partenaires ont inauguré le dispositif Liberté, implanté à Panazol.

Unique en France, le dispositif Liberté est actuellement expérimenté sur la commune de Panazol.
Permettre  aux personnes en situation de handicap d’avoir le choix entre la vie en institution et celle en logement de droit commun. C’est ce que propose ce dispositif qui favorise la transition entre les deux. En effet, comme l’expliquent les initiateurs de ce dispositif, il s’agit de fournir  un accompagnement dégressif en fonction de la progression de la personne vers l’autonomie au sein de son appartement et à l’extérieur sur une période de trois ans,  dans l’un des cinq appartements.  Le projet repose sur la réservation par Dom’aulim dans le cadre d’une convention partenariale de 6 logements adaptés et accessibles de type 2 et intégrés dans un projet
d’habitat collectif afin de favoriser l’inclusion et la mixité sociale de ces occupants en situation de handicap. Cinq logements ont ainsi été adaptés dans l’immeuble Liberté, qui en compte 46. L’immeuble accueille également un centre de ressources et d’expérimentation de séjours courts, constitué par un appartement hautement équipé en moyens de compensation du handicap. Il est réservé aux personnes qui souhaitent mûrir leur projet de vie et tester  la vie  hors foyers. Le choix de Panazol n’est pas le fruit du hasard. Il s’est fait pour plusieurs raisons, d’abord, parce que cette ville est inscrite dans le périmètre de desserte d’un service de bus adapté, qui permet aux personnes hébergées de se déplacer à la demande. Sensibilisée à la question du handicap, la municipalité permet aux personnes en situation de handicap d’accéder de façon la plus sécurisée possible aux divers services et commerces de proximité. «La commune est aussi dotée  d’un tissu associatif dense et dynamique, la localité offre des possibilités multiples de participation sociale  et propose de nombreuses activités culturelles, sportives et d’ateliers divers accessibles aux personnes en situation de handicap. Son marché du dimanche matin est également une animation forte qui sera mise à profit pour créer du lien social», explique l’une des intervenantes. Jean-Paul Duret, maire de cette commune, est particulièrement engagé sur la question du handicap, il a été, rappelons-le, directeur des Papillons Blancs, une structure qui emploie des personnes handicapées.
Depuis longtemps,  le foyer de vie René-Bossoutrot d’APF France handicap à Feytiat, voulait diversifier son offre de service par la mise en place d’appartements inclusifs «il n’y a pas beaucoup de logements adaptés dans le domaine public et ceux qui le sont, le sont pour les personnes âgées», indique Jean-Marie Farge le directeur de ce foyer de vie. «Nous nous sommes donc rapprochés du bailleur social Dom’aulim qui s’est engagé dans ses programmes de rénovations à proposer plus de logements adaptés», ajoute Jean-Marie Farge.  Philippe Blety de Dom’aulim, confirme et précise, «les réalisations adaptées au handicap moteur sont le résultat d’une étroite coopération entre Dom’aulim, les ergothérapeutes et les résidents d’APF».  
La direction régionale Nouvelle-Aquitaine de APF et ses structures d’accompagnement des adultes en situation de handicap du département ont conçu le dispositif, mobilisé les partenaires et géré le projet jusqu’à sa réalisation. Le dispositif est piloté par le foyer de vie  de Feytiat. Les résidents du foyer ont été impliqués dans toutes les décisions d’aménagement des appartements et du centre de ressources.  Les premiers résidents ont ainsi pu intégrer leur logement en juillet dernier. Colette, l’une d’elles, en est ravie  : «Mon projet est de pouvoir me rapprocher de ma famille, j’ai déjà été autonome, mais dans un appartement qui n’était pas adapté. Ici j’apprends à me débrouiller seule et je paie mon loyer». Elle n’a pas eu besoin de passer par le centre ressources. L'originalité de ce dispositif est aussi d’agglomérer plusieurs acteurs : le bailleur social Dom’aulim a apporté son expertise pour la configuration architecturale, la Fondation Legrand a fourni l’ingénierie et le matériel pour équiper les appartements, la Ville de Panazol, le Département ont contribué à  l’amélioration et à l’évolution du projet etc. Jean-Claude Leblois a d’ailleurs souligné l’engagement fort du Département, en débloquant des fonds spécifiques. Prosper Teboul, directeur général APF France handicap, était présent pour l’inauguration officielle du dispositif. Il a présenté ce projet comme exemplaire «le dispositif est totalement innovant avec cet accompagnement pluridisciplinaire dégressif sur trois ans en fonction de leurs progrès». Lors de sa rencontre avec la ministre de la Santé, la semaine prochaine, le directeur général d’APF compte lui parler de ce projet afin qu’il essaime partout en France.
Par Fatima Azzoug