Fil info
09:38 Attention, suite à un accident de la circulation, la route entre Périgueux et Sarlat (D 710) es… https://t.co/FbdhHNMpss
09:38Corrèze : Ils veulent créer un collectif pour « sauver Ruffaud » -> https://t.co/dp595UDUgj

Réception de chantier d’enfouissement des réseaux «Route de Quinsac»

Saint-Yrieix-la-Perche

Jeudi dernier, dans la matinée, Georges Dargentolle, président du Syndicat énergies Haute-Vienne (SEHV), Daniel Boisserie, maire de Saint-Yrieix, André Dubois, 2e adjoint du maire de Saint-Yrieix, Jean-Pierre Laroche, conseiller municipal arédien, Alexandre Garnier, chargé d’affaire au SEHV, Morgan Deguilhem et Franck Stechenko de l’entreprise Darlavoix, ainsi que Jean-Pierre Mourier de l’antenne technique de Nexon du conseil départemental de la Haute-Vienne, se sont retrou-vés «Route de Quinsac», à Saint-Yrieix, pour la réception d’un chantier d’enfouissement des réseaux.

à la demande de la mairie, le SEHV est intervenu au niveau de la «Route de Quinsac», située au sud-est du centre ville. Des travaux ont été effectués sur le site pendant une longue période. Ils ont commencé en octobre 2017, pour se terminer en juillet 2018. Ceux-ci ont permis la mise en souterrain d’environ neuf cents mètres de réseaux aériens d’électricité basse et moyenne tension, ainsi que de réseaux de lécommunications du même type. L’objectif recherché était une amélioration esthétique du cadre de vie, bien sûr, mais également et surtout, une restructuration du réseau, dont certains raccourcis passaient encore à travers des terrains privés. L’éclairage public a été rénové en optimisant les coûts.

En 2013, les lanternes avaient été modernisées sur l’ensemble de la commune, lors d’un vaste programme mené par le SEHV. Ainsi, seuls les supports ont été changés en 2018, suite à la disparition des poteaux en béton. La réalisation des travaux a été confiée à l’entreprise arédienne Darlavoix. Le chantier a coûté 333.500 euros TTC. Le SEHV a financé les travaux sur le réseau électrique dont il est maître d’ouvrage, avec le soutien pour ce chantier du conseil départemental de la Haute-Vienne, à hauteur de 90 % du montant total. La commune a financé ceux sur l’éclairage public, à hauteur des 10 % restants. Orange est intervenu sur les réseaux de télécommunications. Il s’agit là d’un chantier classique pour le Syndicat énergies Haute-Vienne.

En effet, chaque année, celui-ci mène ainsi une trentaine de chantiers d’enfouissement, à la demande des communes. «Ce service public de l’électricité, issu des collectivités de Haute-Vienne, permet d’assurer l’équité entre les territoires et de garantir à tous, grâce à la mutualisation des moyens et des compétences, une électricité sûre et des lieux de vie embellis», assure le président du SEHV. Pour la commune, un autre chantier important d’enfouissement des réseaux se profile à l’horizon. Il aura lieu du côté des lieux-dits «Les Vitailles» et «La Congère», toujours dans la partie sud-est de la commune. Ce dernier sera réparti en deux tranches distinctes, l’une qui devrait se dérouler en 2019 et l’autre qui la suivra en 2020.