Fil info
15:15RT : Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
15:14RT : Entraînement ce matin au Dorat de l'équipe de France de tonte de moutons et ce, avant le mondial qui va se dérouler… https://t.co/rrOwhYzOPr
12:57RT : Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:47Entraînement ce matin au Dorat de l'équipe de France de tonte de moutons et ce, avant le mondial qui va se dérouler… https://t.co/rrOwhYzOPr
12:39RT : Julien Lauprêtre vient de nous quitter. Président du , il était la générosité faite homme. Merci Julie… https://t.co/eL3fTHlzpG
12:39Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:32L'accident s'est produit à Milhac-d'Auberoche, et non Sainte-Marie...
11:55 : attention, suite à une collision entre deux voitures à Sainte-Marie-de-Chignac, la circulatio… https://t.co/idnzelJlWU
11:25RT : Au coeur de la revolution syrienne: Burning Country. Presentation avec Leila Al-Shami au MGT 26.04 21h https://t.co/u6PolgPAVH
10:35RT : Aux conférences de presse, l’ n’aime pas les questions qui fâchent. a demandé à plusieurs reprise… https://t.co/EmdPzLDPlE
10:34RT : Donc la suppression de l'ISF, c'est "pragmatique". Un cadeau de 33 euros par jour pour les 358 000 Français les pl… https://t.co/RJ9stHviQS
10:33RT : Une conférence de presse sans surprise https://t.co/YSvu6cPGJU
10:33RT : Vous avez tort de dire que est sourd. Il n'est pas sourd. Il entend. Le problème est qu'il n'entend que de… https://t.co/OuIXypL91c
10:33RT : C'est sympa de nous emprunter notre slogan, nous sommes communistes, donc partageurs. Je rêve mieux encore : que… https://t.co/lVjj5H4fY4
05:16 : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver https://t.co/sSWwZ0nll6 via
19:17Indre : La MSA Berry-Touraine à un an des élections internes -> https://t.co/EmRZJxR7Rd
19:02Région : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver -> https://t.co/XVqh7Gf2m7
18:55Châteauroux : Chœur et chants venus de Russie dimanche à Saint-André -> https://t.co/wPaBfPeVWw
18:45Indre : Le PCF veut convaincre les abstentionnistes -> https://t.co/QOI3EvQ73Z
18:27# # - -Vienne : Le développement de la fibre optique se poursuit sur le territoire de Limoges Métropole -> https://t.co/DdBYH6yIf5
18:26RT : devrait annoncer, dans ses conclusions du « grand débat », son intention de faire « travailler davantage »… https://t.co/NJS30ctbyU
18:24# # - -Vienne : Anne Frank, une histoire d’aujourd’hui pour ne pas oublier hier -> https://t.co/DDQeqqZvu3
18:20RT : « Est-ce que depuis deux ans on a fait fausse route ? » s’interroge . Et là on a envie de dire : « b… https://t.co/EuBnR6N1z8
18:20RT : Pour le moment, il enfile tellement bien les perles qu'il y a de quoi remplir toutes les vitrines de la Place Vendôme...
18:20Samedi, c'est l'ouverture de la pêche du brochet. Hauts-viennois, voisins proches et même touristes en quête de sec… https://t.co/rZuogHCjcs
18:18France : Opéra de Limoges: on revisite la musique de Bach -> https://t.co/3ljG8uALHk
18:07Région : Encourager le tourisme vert -> https://t.co/JUcJWfN6kJ
17:00Le plan d’action, check ! La partenaire, check ! Ne reste que la préparation physique, en bonne voie, et qu’un peu… https://t.co/eMlRQgAwHJ
16:57RT : Le 26 mai, mettons un carton rouge à Macron. Mettons un bulletin rouge, celui de . https://t.co/zwKiMRzyOt
16:55Périgueux : La SNC au service de l’emploi -> https://t.co/7hMcQav05C
16:50Boulazac : Un nouveau timbre célébrant la grotte de Lascaux -> https://t.co/T0YRnEOFVF
16:45Pour ceux qui aiment, Chimène Badi sera à l'espace culturel E. Lelcerc, demain dès 16h. Le public est invité.

Essence, la parole aux mécontents

 Depuis quelques semaines, la colère gronde. Suite à la dernière hausse du prix des carburants aux pompes à essence, la colère des Français a éclaté et des appels à la mobilisation et au blocage ont été lancé par vagues, un peu partout en France, mais surtout sur les réseaux sociaux. En Haute-Vienne, les Limousins sont, eux aussi très en colère. Rencontre avec quelques-uns d’entre eux. Marie-Line a 57 ans. Elle est auxiliaire de vie à domicile. Elle fait 40 km par jour pour aller et revenir du travail. Depuis 2 ans, elle a changé de voiture et l’augmentation du prix de l’essence à la pompe fait qu’elle met 15 € supplémentaires par plein de carburant. Au rythme de deux pleins par mois, faites le calcul ; c’est 30 € de plus à débourser. Une bagatelle pour certains, mais pas pour elle. Marie-Line vit seule avec un petit salaire ; à sa charge : un loyer, des charges courantes, alors l’augmentation du prix de l’essence représente pour elle un budget supplémentaire énorme à assumer. La quinquagénaire expliqué ses attentes sur la mobilisation du 17 novembre : «je souhaite que tout le monde bouge et se mobilise ; j'espère que le mouvement s’étalera sur plusieurs jours, qu’il n’y aura plus d’essence dans les stations et que plus personne ne pourra bouger, pour que nous citoyens français, soyons entendu». Marie-Line explique que dans son entourage, sa fille manifestera également car habitant Nantiat et se rendant tous les jours à Limoges pour travailler, la hausse du carburant est aussi lourde à supporter. Des amis, qui travaillent à l’usine avec des «petits salaires» confient que chaque nouvelle augmentation est difficile à supporter ; qu’il n’y a plus de sortie inutile ou de petits plaisirs.Bernard, lui, a 73ans. Il est retraité mais a exercé la profession de commercial pendant de nombreuses années. L’appel à la mobilisation le 17 novembre, il y plonge «les 2 pieds dedans». Il explique : «je rejoindrais tous ceux qui bloqueront les accès des villes ; pourquoi ? Trop c’est trop. Nous avons une perte de pouvoir d’achats constante et j’attends que le gouvernement et son Président stoppent toutes les contraintes qu’ils nous imposent.» Concernant l’impact du blocus routier programmé le samedi 17 novembre sur la ville de Limoges, Bernard nous explique qu’il a des doutes sur les bonnes retombées de la mobilisation, mais il explique que les Limousins, comme tous les Français, sont obligés de réagir et ce par tous les moyens (pacifiques précise- t-il) à leur disposition. «Les ponctions de l’Etat sur le peuple français doivent cesser avant que cela ne dégénère et que le peuple français se mobilise encore davantage. Je rappelle au gouvernement que les élus sont là pour servir le peuple et non pour se servir de lui».A noter : il y a 2 jours, le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, a confirmé une nouvelle hausse des taxes sur les carburants en janvier 2019. Mettant en avant l’intérêt pour la transition écologique, le gouvernement aura, sans doute, omis d’envisager, que ces hausses de prix qui se noient parmi tant d’autres, marqueront, elles, une transition brutale vers la pauvreté. Car certains préfèrent ne pas le mentionner, les répercussions des prix à la pompe vont se généraliser à tous les produits de consommation. Les professionnels comme les entreprises de transport routier vont devoir imputer ces hausses de prix à leurs clients et qui est au bout de la chaine ? Les citoyens français. Transport de matière première, nourriture, produits transformés... tous les secteurs subiront des hausses de prix.Bernard aura résumé un sentiment général : trop c’est trop. A quelques mois des fêtes, les Français aspirent à des jours meilleurs, à un pouvoir d’achat convenable et à un arrêt des ponctions perpétuelles et indirectes sur les salaires. Concernant la mobilisation et le blocus routier de la journée du 17 novembre, différents points de regroupement s’organise en Haute-Vienne, comme par exemple au rond point de Grossereix ; mais beaucoup en appelle à un blocus général de toutes les routes nationales, autoroutes, péages... Le samedi 17 novembre, le jeudi noir de 2018 ? Affaire à suivre.Nathalie Petoux