Fil info
10:31RT : Départ des équipages limougeauds participant au 4L Trophy devant la mairie de Limoges. https://t.co/p6Ei3UQra6
10:18Départ des équipages limougeauds participant au 4L Trophy devant la mairie de Limoges. https://t.co/p6Ei3UQra6
09:20A méditer sur le travail de l'ombre des milliers de bénévole...dans une société transformée. https://t.co/WvV2nydflC via
23:24 Tellement vrai ! Et triste...
22:42A lire et à méditer: Que vaut une association de bénévoles dans une société qui promeut l’individualisme, le «je pa… https://t.co/ZUpeipEpgl
20:28notre communiqué sur l' et le dans l ' aujourd'hui https://t.co/6ChbCQK4k5
19:58Périgueux : Grosse mobilisation contre la haine et les racismes -> https://t.co/U2RwAQ8i6J
19:14Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/BzKlvfJ5fM via
18:19Le Blanc : Un chèque pour le Secours populaire -> https://t.co/F7fTiGPw9h
18:18Bélâbre : La Comédie bélâbraise rigole en famille -> https://t.co/zx8EuH26Ts
18:17La Châtre : Chantal Goya a enchanté petits et grands -> https://t.co/fTxaqCSl3C
18:15Indre : Appel à témoin -> https://t.co/QhzYi1g2dU
18:15Indre : La région sera bien représentée au salon de l’agriculture -> https://t.co/lLuf3D2Ly1
17:49Face au mécontentement social grandissant, la CGT met en place les mardis de l'urgence sociale. Premier rassembleme… https://t.co/tm7c2QaZsX
17:17RT : L’appel du Barreau pour les rassemblements républicains du 19 février. https://t.co/ZMpHg1kAPw
17:11# # - -Vienne : Une centaine de harpistes du monde entier attendus à Limoges -> https://t.co/yQqMoCOxbi
17:08# # - -Vienne : «En Israël, nous allons droit dans le mur» -> https://t.co/Zs5YCA1on4
17:06# # - -Vienne : Toujours plus de droits humains à défendre -> https://t.co/ep5v1Yd9XO
15:57Région : Plus de trente ans de prestige -> https://t.co/WFDMdoJxZ2
15:45Périgueux : Le vivre ensemble passe par le respect -> https://t.co/g5aoBcWOgl
15:16 Avec L'Echo, j'espère aussi !!!
15:02Disparition de Joseph Akouissonne - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/NnFyGaLQ4C
14:47RT : Fier de mon journal préféré. https://t.co/kQN5TphI73
14:21RT : 🚨⚠️ [FLASH-INFO] Intervention en cours à , rue des Dahlais ⏩ EVITEZ CE SECTEUR et FACILITEZ LE PASSAGE DE… https://t.co/e8a5tv1876
13:35 Votre pizzeria-épicerie fine italienne ouverte à l'année au coeur de Belvès en Périgord Noir https://t.co/dnKTGWPRDC

Bientôt une résidence place Manigne

Travaux

Après plus de trois années de tergiversations et de problématiques, les travaux sur la place Manigne ont débuté. Six appartements et un local commercial doivent être livrés d’ici juin prochain.
C’est à l’angle de la rue Charles-Michels et à proximité de la rue Jean-Jaurès que ce «bâtiment, devenu un squat, menacé de s’écrouler» rappelle Patrick Laroudie, architecte du projet. «Nous avons été missionnés en janvier 2015 et j’ai déposé le permis de construire et de démolir en octobre de la même année. Dans ce laps de temps, nous avons réalisé quatre avant-projets sommaires, quatre hypothèses de projet».
Les travaux ont été compliqués puisque le bâtiment se trouve «sur l’emprise d’une ancienne porte de la ville moyenâgeuse, la porte Manigne». Après des fouilles archéologiques, une sécurisation du périmètre en «confortant les avoisinants, l’immeuble d’à côté étant très fragile», l’architecte a dû travailler aux côtés de la Direction régionale des affaires culturelles et de l’association Renaissance du vieux Limoges pour mener à bien ce projet. Le tout chapeauté par la Ville de Limoges et la SELI, société d’économie mixte au service des collectivités locales du Limousin. Cheville ouvrière du partenariat entre les acteurs publics et privés, la SELI réalise des opérations d’aménagement, de renouvellement urbain, de restauration immobilière, de programmes immobiliers de logements et d’activités en vue du développement économique du Limousin. Et le projet de résidence Manigne, comprenant six appartements avec une place de parking privative (trois T2 et trois T3) et une surface commerciale (équipée pour accueillir un restaurant) en rez-de-chaussée,
En respectant les marchés publics, «ce sont pratiquement toutes des entreprises locales qui ont travaillé sur ce chantier. Comme quoi nos entreprises sont très compétitives» a remarqué Pierre Coinaud, président de la SELI.
2,4 millions d’euros hors taxes, tel est le montant de ce projet pour faire disparaître ce dont certains qualifiaient de «verrue».