Fil info
11:35 a le regret d'annoncer l'annulation de la venue de Surfbort à : "Sans plus d'explications,… https://t.co/kGESJ65HZh
07:41# # - -Vienne : L’éducation par le sport prend ses marques dans l'Ouest-Limousin -> https://t.co/I4E2d5y11R
07:38# # - -Vienne : Revoilà les marchés des producteurs de pays -> https://t.co/Hr92qJE1Y2
07:36# # - -Vienne : Cheminer pour aboutir à un autre regard sur la santé mentale -> https://t.co/nt6WzsDleD
07:34Région : Salon de l'agriculture de Bordeaux, une invitation à «avancer ensemble» -> https://t.co/4AxKXAV2Ax
07:32# # - -Vienne : Valeurs et savoir-faire à transmettre aux plus jeunes -> https://t.co/t9snKoijtX
19:02Châteauroux : Les collégiens s’initient aux élections européennes -> https://t.co/IcRNK6ODV3
19:01Indre : Ils seront au festival Darc cet été -> https://t.co/6VhXbGIlzL
18:46Corrèze : Village éphémère pour service durable -> https://t.co/JI7L2cyQyP
17:35# # - -Vienne : L’éducation par le sport prend ses marques dans l'Ouest-Limousin -> https://t.co/Wxfgs7ZXl1
15:44France : Allegro : anniversaire dans l'allégresse -> https://t.co/1kglhvP5Ce
15:37Le Blanc : Et pourquoi pas une grainothèque à la médiathèque ? -> https://t.co/7afZJWkz4f
15:36France : Allegro : anniversaire dans l'allégresse -> https://t.co/t8T1dFlFYN
15:28La Châtre : Futurs virtuoses sur scène -> https://t.co/3RBxPCh9VO

Bientôt une résidence place Manigne

Travaux

Après plus de trois années de tergiversations et de problématiques, les travaux sur la place Manigne ont débuté. Six appartements et un local commercial doivent être livrés d’ici juin prochain.
C’est à l’angle de la rue Charles-Michels et à proximité de la rue Jean-Jaurès que ce «bâtiment, devenu un squat, menacé de s’écrouler» rappelle Patrick Laroudie, architecte du projet. «Nous avons été missionnés en janvier 2015 et j’ai déposé le permis de construire et de démolir en octobre de la même année. Dans ce laps de temps, nous avons réalisé quatre avant-projets sommaires, quatre hypothèses de projet».
Les travaux ont été compliqués puisque le bâtiment se trouve «sur l’emprise d’une ancienne porte de la ville moyenâgeuse, la porte Manigne». Après des fouilles archéologiques, une sécurisation du périmètre en «confortant les avoisinants, l’immeuble d’à côté étant très fragile», l’architecte a dû travailler aux côtés de la Direction régionale des affaires culturelles et de l’association Renaissance du vieux Limoges pour mener à bien ce projet. Le tout chapeauté par la Ville de Limoges et la SELI, société d’économie mixte au service des collectivités locales du Limousin. Cheville ouvrière du partenariat entre les acteurs publics et privés, la SELI réalise des opérations d’aménagement, de renouvellement urbain, de restauration immobilière, de programmes immobiliers de logements et d’activités en vue du développement économique du Limousin. Et le projet de résidence Manigne, comprenant six appartements avec une place de parking privative (trois T2 et trois T3) et une surface commerciale (équipée pour accueillir un restaurant) en rez-de-chaussée,
En respectant les marchés publics, «ce sont pratiquement toutes des entreprises locales qui ont travaillé sur ce chantier. Comme quoi nos entreprises sont très compétitives» a remarqué Pierre Coinaud, président de la SELI.
2,4 millions d’euros hors taxes, tel est le montant de ce projet pour faire disparaître ce dont certains qualifiaient de «verrue».