Fil info
23:24Dans la brume d'un matin, la quiétude du patelin, vas subitement être troublée, par le passage éphémère du train, à… https://t.co/N3cs7thY5c
19:36Région : Pas de justice environnementale sans justice sociale -> https://t.co/UA5mJQ5Xuy
19:04Châteauroux : Une centaine de marcheurs pour le climat -> https://t.co/HZfjdm59wj
19:03Indre : Téléthon : 47 055 euros récoltés dans l’Indre au 36 37 -> https://t.co/8ZjSgzVifY
19:02Indre : Gilets jaunes : 500 sous la pluie -> https://t.co/BnP7ygfor3
18:43# # - -Vienne : Un espace dédié à la jeunesse -> https://t.co/zvhtWrDsQz
18:42Brive-la-Gaillarde : Une avenue à côté de la plaque pour la LDH | L'Echo https://t.co/iZEN0mUs2L via
18:42Corrèze : Des chutes d'eau extraordinaires au barrage du Chastang | L'Echo https://t.co/LaGqDYxpkx via
18:38# # - -Vienne : Un Téléthon marqué par la pluie et les mouvements sociaux -> https://t.co/rGqDu5mjBP
18:11Périgueux : La saison des truffes est ouverte -> https://t.co/d90ExcPOij
18:07Dordogne : La voiture de Jacqueline Dubois et celle de son époux incendiées -> https://t.co/AiizANR4TZ
18:07La Sainte-Barbe du centre de secours Maurice-Lebon à Guéret était l’occasion, outre la passation de commandement en… https://t.co/dMQzMy3oc5
18:01Dordogne : Les Gilets jaunes demandent à être enfin entendus -> https://t.co/HAF2OIwRUr
18:00Dordogne : Ils ont marché pour le climat -> https://t.co/w41a9zDeLV
17:57Sarlat-la-Canéda : La fin d’une époque pour Majuscule -> https://t.co/dTt7fRn2UJ
17:23France : Ligne Limoges-Ussel -> https://t.co/SJWMWJo3Uf
17:20# # - -Vienne : Des Gilets jaunes dans l’attente -> https://t.co/2Qab5JramC
17:09Région : La gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/Q30Xdy1YCS
17:00Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/jacK0BRELN via
16:59Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/4prmNAbd6v via
16:57Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/1D2y4CGXUG via
16:56Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/N3tyxfvUeh
16:47 ça vous dirait de soutenir un projet agricole et ? - > https://t.co/6A6WjbdUC2
14:37Dordogne : Le PCF au cœur des luttes -> https://t.co/H9VcVEashq

Bientôt une résidence place Manigne

Travaux

Après plus de trois années de tergiversations et de problématiques, les travaux sur la place Manigne ont débuté. Six appartements et un local commercial doivent être livrés d’ici juin prochain.
C’est à l’angle de la rue Charles-Michels et à proximité de la rue Jean-Jaurès que ce «bâtiment, devenu un squat, menacé de s’écrouler» rappelle Patrick Laroudie, architecte du projet. «Nous avons été missionnés en janvier 2015 et j’ai déposé le permis de construire et de démolir en octobre de la même année. Dans ce laps de temps, nous avons réalisé quatre avant-projets sommaires, quatre hypothèses de projet».
Les travaux ont été compliqués puisque le bâtiment se trouve «sur l’emprise d’une ancienne porte de la ville moyenâgeuse, la porte Manigne». Après des fouilles archéologiques, une sécurisation du périmètre en «confortant les avoisinants, l’immeuble d’à côté étant très fragile», l’architecte a dû travailler aux côtés de la Direction régionale des affaires culturelles et de l’association Renaissance du vieux Limoges pour mener à bien ce projet. Le tout chapeauté par la Ville de Limoges et la SELI, société d’économie mixte au service des collectivités locales du Limousin. Cheville ouvrière du partenariat entre les acteurs publics et privés, la SELI réalise des opérations d’aménagement, de renouvellement urbain, de restauration immobilière, de programmes immobiliers de logements et d’activités en vue du développement économique du Limousin. Et le projet de résidence Manigne, comprenant six appartements avec une place de parking privative (trois T2 et trois T3) et une surface commerciale (équipée pour accueillir un restaurant) en rez-de-chaussée,
En respectant les marchés publics, «ce sont pratiquement toutes des entreprises locales qui ont travaillé sur ce chantier. Comme quoi nos entreprises sont très compétitives» a remarqué Pierre Coinaud, président de la SELI.
2,4 millions d’euros hors taxes, tel est le montant de ce projet pour faire disparaître ce dont certains qualifiaient de «verrue».