Fil info
22:51France : Incendie mortel au cœur de la très chic station de Courchevel 1850 -> https://t.co/sBRlGn7zCY
22:49France : Psychiatrie : les personnels réclament de l’« humain » -> https://t.co/ep9TC7WLTV
19:18Indre : La France insoumise mise sur le local pour les européennes -> https://t.co/boPSjSWLVr
19:17Châteauroux : Une nouvelle directrice à l’APF pour la nouvelle année -> https://t.co/Y2x7USruik
19:14Indre : Acte X : des bougies en hommage, le débat vu comme de l'enfumage -> https://t.co/iOaN9LyXXE
18:17Comme chaque samedi depuis le 17 novembre, les gilets jaunes du sud de la Creuse se réunissent au carrefour de La S… https://t.co/WE4SAyCyxH
18:13Dordogne : Grand débat national, élections, les ambitions des marcheurs -> https://t.co/KAyNcQGIfi
18:12Beynac-et-Cazenac : Les opposants à la déviation écrivent aux entrepreneurs -> https://t.co/XA5QWofgxk
18:04Saint-Léon-sur-l'Isle : Les communistes veulent relever les défis politiques de 2019 -> https://t.co/EgNM6OBsl2
18:01Périgueux : Une fête intimiste pour célébrer le diamant noir du Périgord -> https://t.co/BUw1rhrBLD
17:58Beauregard-de-Terrasson : Améliorer le quotidien -> https://t.co/dT6CtqKoYr
16:54Bergerac : Virage à gauche pour des vœux aux accents très politiques -> https://t.co/ABNDiVZAr3
14:20Nouveau succès pour la à la . Petits et grands lecteurs ont investi la bibliothèque jus… https://t.co/QzLAH8mNDd

Gilets jaunes: quand la division fait la force

 Pour l’acte VIII de leur mouvement, les Gilets jaunes ont encore fait pas mal parler d’eux samedi à Limoges. Trois groupes appelaient à l’action via des tracts ou les réseaux sociaux. Au final, des centaines de manifestants aux quatre coins de la ville ont montré que même quelque peu divisés, les Gilets jaunes continuent de se mobiliser.Dès 10h, un premier groupe de Gilets jaunes avait pris rendez-vous devant la gare. C’est alors que des centaines de manifestants  ont déambulé dans le centre-ville, faisant notamment escale devant le palais de justice ou la mairie avec leurs slogans et leurs pancartes. Dans le même temps, d’autres Gilets jaunes se rassemblaient sur le parking du Géant casino des Casseaux. Une fois les troupes formées, un convoi a pris la direction de l’A20 pour une opération escargot jusqu’au rond-point de Grossereix. C’est là qu’était organisé un grand «banquet gaulois» qui devait réunir un maximum de Gilets jaunes. Vers 12h, la circulation était donc bien perturbée aux alentours de Family Village, des centaines de manifestants défilant pacifiquement du rond-point de Grossereix au giratoire de la zone commerciale.Dès 14h, un autre groupe de Gilets jaunes réunissaient également des centaines de personnes devant la gare. L’objectif était de défiler en ville avec des arrêts en plusieurs lieux dont l’URSSAF, l’Hôtel des impôts ou encore la préfecture : «C’est la période des vœux mais aussi des veut, du verbe vouloir. Nous avons récolté les doléances d’environ 2 500 personnes et nous allons aller transmettre nos ‘‘veut’’ à plusieurs instances détaillait Christophe Lechevallier au micro. On ne veut pas d’un référendum bidon mais d’un référendum réfléchi avec nos revendications, nos souhaits». Ce groupe était également déterminé à «faire un petit coucou» aux médias, faisant ainsi escale devant France 3 et France bleu Limousin. Arrivé devant la radio : «France bleu est un média parmi tant d’autres. Certains ont bien fait leur travail, d’autres un peu moins bien, d’autres très bien», rappelant que «trois membres de notre groupe ont été reçu à la mairie lors de la venue du Premier ministre et aucun de notre groupe n’a était reçu par aucun média». En fin d’après-midi, un petit groupe de manifestants a décidé de s’inviter sur l’A20, interrompant ainsi la circulation au nord de l’agglomération. Les forces de l’ordre sont alors rapidement intervenues, matraque et gaz lacrymo à la main. Après quelques confrontations qui n’ont pas fait de blessé, les Gilets jaunes ont quitté l’autoroute de leur «plein gré», à la tombée de la nuit.Avec toutes ces actions, les Gilets jaunes ont quadrillé Limoges toute la journée. Si certains soulignent l’éclatement du mouvement en plusieurs groupes, d’autres pensent que cela est une force: «Plusieurs choses étaient proposées, libre à chacun d’aller là où il voulait. Je ne pense pas que ce soit une question de groupe mais plutôt de mobilité. Donc c’est bien qu’il y ait plusieurs actions de proposées en divers endroits» explique Sandrine, qui faisait partie des Gilets jaunes mobilisés sur le secteur de Grossereix. «On voit bien que le mouvement ne s’essouffle pas et si on veut le montrer, il faut continuer les actions, en semaine comme le week-end».Au sujet de la toute récente création de l’association «Gilets jaunes Haute-Vienne» qui entend fédérer le «maximum d’intelligence» (voir notre article paru vendredi dernier en page 4), Sandrine ne comprend pas bien le but : «Pourquoi créer un énième groupe ? Une association est loin de faire l’unanimité chez les Gilets jaunes. Je pense que ça ne fait que créer de la division, mais ce n’est que mon point de vue personnel. Il n’y avait pas forcément trop de divisions à Limoges et là je trouve que c’est plutôt un appel à se diviser qu’à se rassembler».Pour elle comme «pour la majorité» des Gilets jaunes, «l’union est possible mais pas avec un bureau. Ça aurait pû l’être si le collectif qui était en pourparler avait décidé de se constituer en collectif de fait, autrement dit sans leader. Avant de parler de représentants, il faut commencer par le début et établir un vote. Aux élections, tout le monde vote. ça devrait être pareil avec les Gilets jaunes».Et peu importe le nombre de groupes de Gilets jaunes, leur mobilisation ne semble pas terminée.