Fil info
21:29Périgueux : Une voiture brûle, un jeune homme renseigne les policiers -> https://t.co/CiAjFPCadm
19:41Saint-Aulaye : Mettre un vent au projet -> https://t.co/9Tj1pTfnuZ
19:35RT : Bonjour j’aimerais attirer votre attention sur le fait que nous sommes mercredi et que j’ai déjà été c… https://t.co/e62DxwbWIr
19:14Déols : Top départ pour les as de la haute voltige aérienne -> https://t.co/BXtcb4Vf5b
19:08RT : Toile sous les étoiles : projection gratuite du film "Pentagon papers" jeudi soir au parc des bords de vienne, bass… https://t.co/l6ju3QFv4g
19:08RT : Toile sous les étoiles - Concert gratuit à partir de 19h demain soir au parc des bords de vienne https://t.co/HZV79p3VWj
19:06RT : Et photo souvenir. Alain Damasio a l'assaut. https://t.co/egfLiTDIoB
19:06RT : Et quel public, concentré, attentif, et partageur de témoignages forts. Comme ce gilet jaune du Mans, racontant les… https://t.co/HRt7dMlTTb
19:06RT : Normalement à 20h fait un reportage sur les maires qui ont pris un arrêté anti Glyphosate. Je devrais y… https://t.co/vsNmomDyBQ
18:54RT : Le 21 août 1944, fut libérée de l'occupation. Les maquisards, menés par Georges GUINGOUIN, entrent dans la… https://t.co/wtMDSuv4Sx
18:54RT : En direct de la place des Carmes, commémoration du 75e anniversaire de la libération de , en présence de Jé… https://t.co/7zn4fE10Jo
18:32Last days on Arte on replay... After you will be able to see the cinéma version in theaters in the fall !… https://t.co/PCbmhU6ODk
16:33Le Pêchereau : DARC au Pays pescherellien : la musique déconcentrée -> https://t.co/OxWsjzOrBy
16:16Sarlat-la-Canéda : Du changement à la tête de la Compagnie de Sarlat -> https://t.co/ryHDUWIoUS
15:35Bergerac : L'opposant s'était suspendu à une grue, son jugement, à la question de la légalité du chantier -> https://t.co/MgQmcvlhiu
11:13Brive-la-Gaillarde : Pour une solidarité sans faille -> https://t.co/tB8DB6piSH
11:09Sport : Tour du Limousin, 117 coureurs répartis pour une édition très ouverte -> https://t.co/C8k5h1oW9e
10:46RT : J'ai eu la chance de le voir en avant-première en présence des gars de au forum des images à Paris. Ce doc de… https://t.co/lwhZ7FqZMo
10:46RT : Merci Mme le Président de porter à l’Elysée la voix de tous ces Barreaux mobilisés pour la défense de Nasrin SOTOUD… https://t.co/z07SnDCLin
07:40# # - -Vienne : La Cuisine de Conso ouvre demain -> https://t.co/5NphMhDRbH
07:39Bergerac : Un air d’étuve… moins chaud qu’à Périgueux -> https://t.co/2DXHKI7AVf
07:36# # - -Vienne : Collège de Nantiat: vers une optimisation des services -> https://t.co/JoRxhQCICL
07:31Région : Check In Party : décollage imminent -> https://t.co/6G6U5FTknu
07:29Région : Confolens, plus d’un demi-siècle de fête -> https://t.co/acbiPVpmy9

Gilets jaunes: quand la division fait la force

 
Pour l’acte VIII de leur mouvement, les Gilets jaunes ont encore fait pas mal parler d’eux samedi à Limoges. Trois groupes appelaient à l’action via des tracts ou les réseaux sociaux. Au final, des centaines de manifestants aux quatre coins de la ville ont montré que même quelque peu divisés, les Gilets jaunes continuent de se mobiliser.
Dès 10h, un premier groupe de Gilets jaunes avait pris rendez-vous devant la gare. C’est alors que des centaines de manifestants  ont déambulé dans le centre-ville, faisant notamment escale devant le palais de justice ou la mairie avec leurs slogans et leurs pancartes. Dans le même temps, d’autres Gilets jaunes se rassemblaient sur le parking du Géant casino des Casseaux. Une fois les troupes formées, un convoi a pris la direction de l’A20 pour une opération escargot jusqu’au rond-point de Grossereix. C’est là qu’était organisé un grand «banquet gaulois» qui devait réunir un maximum de Gilets jaunes. Vers 12h, la circulation était donc bien perturbée aux alentours de Family Village, des centaines de manifestants défilant pacifiquement du rond-point de Grossereix au giratoire de la zone commerciale.
Dès 14h, un autre groupe de Gilets jaunes réunissaient également des centaines de personnes devant la gare. L’objectif était de défiler en ville avec des arrêts en plusieurs lieux dont l’URSSAF, l’Hôtel des impôts ou encore la préfecture : «C’est la période des vœux mais aussi des veut, du verbe vouloir. Nous avons récolté les doléances d’environ 2 500 personnes et nous allons aller transmettre nos ‘‘veut’’ à plusieurs instances 
détaillait Christophe Lechevallier au micro. On ne veut pas d’un référendum bidon mais d’un référendum réfléchi avec nos revendications, nos souhaits». Ce groupe était également déterminé à «faire un petit coucou» aux médias, faisant ainsi escale devant France 3 et France bleu Limousin. Arrivé devant la radio : «France bleu est un média parmi tant d’autres. Certains ont bien fait leur travail, d’autres un peu moins bien, d’autres très bien», rappelant que «trois membres de notre groupe ont été reçu à la mairie lors de la venue du Premier ministre et aucun de notre groupe n’a était reçu par aucun média».
 En fin d’après-midi, un petit groupe de manifestants a décidé de s’inviter sur l’A20, interrompant ainsi la circulation au nord de l’agglomération. Les forces de l’ordre sont alors rapidement intervenues, matraque et gaz lacrymo à la main. Après quelques confrontations qui n’ont pas fait de blessé, les Gilets jaunes ont quitté l’autoroute de leur «plein gré», à la tombée de la nuit.
Avec toutes ces actions, les Gilets jaunes ont quadrillé Limoges toute la journée. Si certains soulignent l’éclatement du mouvement en plusieurs groupes, d’autres pensent que cela est une force: «Plusieurs choses étaient proposées, libre à chacun d’aller là où il voulait. Je ne pense pas que ce soit une question de groupe mais plutôt de mobilité. Donc c’est bien qu’il y ait plusieurs actions de proposées en divers endroits» explique Sandrine, qui faisait partie des Gilets jaunes mobilisés sur le secteur de Grossereix. «On voit bien que le mouvement ne s’essouffle pas et si on veut le montrer, il faut continuer les actions, en semaine comme le week-end».
Au sujet de la toute récente création de l’association «Gilets jaunes Haute-Vienne» qui entend fédérer le «maximum d’intelligence» (voir notre article paru vendredi dernier en page 4), Sandrine ne comprend pas bien le but : «Pourquoi créer un énième groupe ? Une association est loin de faire l’unanimité chez les Gilets jaunes. Je pense que ça ne fait que créer de la division, mais ce n’est que mon point de vue personnel. Il n’y avait pas forcément trop de divisions à Limoges et là je trouve que c’est plutôt un appel à se diviser qu’à se rassembler».
Pour elle comme «pour la majorité» des Gilets jaunes, «l’union est possible mais pas avec un bureau. Ça aurait pû l’être si le collectif qui était en pourparler avait décidé de se constituer en collectif de fait, autrement dit sans leader. Avant de parler de représentants, il faut commencer par le début et établir un vote. Aux élections, tout le monde vote. ça devrait être pareil avec les Gilets jaunes».
Et peu importe le nombre de groupes de Gilets jaunes, leur mobilisation ne semble pas terminée.

Kobe 11 ELite PE