Fil info
00:39le mouvement de la paix 19 soutient ; participez à la souscription https://t.co/DN1ipfEcB3
23:30 Le sociologue de la de à jeudi 24 oct à l'invitation du et de… https://t.co/6ADygJ1kE6
23:23Périgueux : Le sociologue de la famille François de Singly en réunion publique -> https://t.co/cTxdajcmVp
20:42Bergerac : Fin de contrats, chômage partiel... Eurenco serait-elle en sursis ? | L'Echo https://t.co/LEiCcanePU via
19:45Périgueux : Alternatives aux pesticides : colloque national à Périgueux | L'Echo https://t.co/rkUd8QXRlI via
19:34RT : La direction de La Poste a décidé de réduire de 27 heures semaine à 15 heures semaine les horaires du bureau de Pos… https://t.co/ymIPzzfA8P
19:19Pommiers : Le Team Bethenet affiche sa belle santé -> https://t.co/NnoZb2hckN
19:17Gargilesse-Dampierre : Les généreux projets de l’asso « Pour Kungur » -> https://t.co/HLgr8WLOAf
19:16France : Des vestiges gallo-romains presque partout dans le secteur -> https://t.co/lB4icSu42A
19:15Châteauroux : La coopération plus que jamais -> https://t.co/blgUq2bqnV
19:13Indre : Le triporteur de Télématin sur la piste des produits berrichons -> https://t.co/0ZSBglvjfE
18:44Sainte-Croix-de-Mareuil : Omya : licenciements et débrayage -> https://t.co/LNPKGwkeYW
18:39Domme : Objectif à minima pour service de santé à bout de souffle -> https://t.co/FzyafHsisf
18:32Marsac-sur-l'Isle : Samedi, on se jette sur les savons pour aider à contrer les accidents de la vie -> https://t.co/fH1N7BoEDD
18:27Périgueux : Un meurtrier pouvant se contrer -> https://t.co/rwnW7nkbnZ
17:53RT : [senat] les pétitions de principe, les condamnations verbales ne suffiront pas à arrêter le pouvoir de qui… https://t.co/SSlHe9a36F
17:46RT : Si votre politique est si "bonne" monsieur le Premier ministre, pourquoi la France exprime t'elle autant de souffra… https://t.co/mst2HyiRBQ
16:52Terrasson-Lavilledieu : Réunion suivie sur l’intérim -> https://t.co/JuDW5G0x7H
13:38 1 colloque à pour défendre le purin d’ortie, le petit lait, Les décoctions… https://t.co/7y4icDzemg
13:21Quinsac : Alternatives aux pesticides : colloque national à Périgueux -> https://t.co/tNHZRQdq2C
13:01La direction de La Poste a décidé de réduire de 27 heures semaine à 15 heures semaine les horaires du bureau de Pos… https://t.co/ymIPzzfA8P
12:35Bergerac : Fin de contrats, chômage partiel... Eurenco serait-elle en sursis ? -> https://t.co/OCVzdyUVmL
12:30Saint-Pierre-d'Eyraud : La fête de Pradelou laissera des souvenirs impérissables -> https://t.co/va3qY4jm2N
12:14 candidate au label « TERRE DE JEUX 2024 », lancée par Paris 2024 dans le but d’engager tous les terri… https://t.co/GN68hxoAeC
11:48RT : 2020 En termes de postes, on en reste au vieux principe d’habiller Pierre (+ 440 postes dans le primaire… https://t.co/kfVI7CihaZ
11:46RT : La concurrence dans le rail se traduira par une hausse des prix et une baisse de la sécurité. Angleterre, Allemagne… https://t.co/Fr9PDCh7t7
08:27 Ah, ce n'est pas la bonne photo
08:18C'est dingue les photos d'à peine 2 ans et qui montrent une ambiance disparu au complet.. Ligne, train, personnels.… https://t.co/MnZqZUl2K0
07:40 Intéressant de voir le monde entier s'insurger et de comprendre qu'il ne s'agit pas de couleur ou de… https://t.co/J1cYOO5cUk
07:34 Pour le candidat à la mairie de le rival "… https://t.co/RVqCqaYPYg
07:33# # - -Vienne : Le Secours Populaire, solidaire et inconditionnel -> https://t.co/qmX8OBxmxY
07:31# # - -Vienne : «Communication à distance et mail art système», une conférence de Rémy Pénard -> https://t.co/gI5PzpDKA6
07:30# # - -Vienne : Faire de l’emploi un droit sur le territoire -> https://t.co/mhcGpnpWys
07:28France : Le savoir-faire de la boucherie limousine reconnue à l’unanimité -> https://t.co/hjGGa7Kgz5
07:26Région : Des cheminots «méprisés» à tort -> https://t.co/DQn4cV2AgQ
07:21Périgueux : Frédéric Gojard (RN) gère le calendrier -> https://t.co/duEb8Oq3Td

Limoges: la bombe désamorcée

Hier, les spécialistes du déminage de La Rochelle ont désamorcé une bombe datant de la Seconde Guerre Mondiale dénichée par une équipe de SNCF Réseau au niveau de Puy-Imbert.
 
Jusqu’à 10h, un périmètre de sécurité d’un rayon d’environ 270 m a été dressé autour des voies ferrées au niveau de Puy-Imbert à Limoges. Une aubaine pour les lycéens de Maryse-Bastié et Jean-Monnet qui ont pu commencer les cours plus tard.
Deux heures plus tôt, les hommes du service de déminage de la protection civile de La Rochelle s’affairaient autour de l’engin mis au jour quelques jours auparavant par des employés de SNCF Réseau lors de l’aménagement d’une plateforme, futur base arrière de prochains travaux. «Il s’agit d’une bombe anglaise de 500 livres soit environ 220 kg renfermant l’équivalent de 78 kg de TNT, explique Claude Clares, chef des démineurs rochelais. C’est une bombe de taille moyenne mais qui nécessite toutefois beaucoup de précautions.» 
Dans un premier temps, les démineurs ont neutralisé l’engin pour le rendre insensible sachant que la bombe était bien amorcée. «Après la neutralisation, le dispositif d’amorçage a été détruit sur place, précise Georges Salaün, directeur de cabinet du préfet présent sur place au moment de l’opération. Pour ce faire, la bombe a donc été séparée en deux morceaux, son amorce étant ensuite enterrée et déclenchée à distance. Un petit boum (cf photo ci-dessus) dont le souffle s’est malgré tout ressenti à plusieurs dizaines de mètres.
La seconde partie de l’engin explosif (voir ci-dessous) a pour sa part été embarquée dans une camionnette. Direction Ambazac où elle a été détruite dans une carrière.
Appelés en ville ou en campagne, plus particulièrement en Indre-et-Loire, Charente-Maritime et Haute-Vienne, les démineurs de La Rochelle ont parfaitement respecté le protocole prévu lorsque l’on détecte de tels engins. A Puy-Imbert, nœud ferroviaire à l’ouest de la gare de Bénédictins, les avions anglais avaient lâché de nombreuses bombes au moment de la Libération afin de perturber les déplacements de l’occupant. On estime aujourd’hui qu’il reste là encore une bonne vingtaine d’engins. Plus largement, Claude Clares indique que «10% des bombes lancées lors de la Seconde Guerre Mondiale n’ont pas explosé.» Un danger enfoui qui remonte parfois à la surface. «On estime que pour tout retrouver il faudra encore cinq siècles»,  évalue le spécialiste.
Jérôme Davoine

Sneaker Podcast