Fil info
15:52Coulounieix-Chamiers : A la découverte des richesses du sous-sol -> https://t.co/QH6iQpzk1m
15:45Le Blanc : Une foire-expo en demi-teinte -> https://t.co/6Vq6hQvIvv
15:43La Châtre : Un petit nombre de délinquants exaspère tout le monde -> https://t.co/a3EjfuNANO
13:33Creuse : Le tabou du mal-être paysan | L'Echo https://t.co/36YQxxUAgf via
12:34 Ah trop bien ! Ils veulent toujours pas dire "autrice" par contre.
11:24 hummm...les pommes de terre sarladaises ma préféré, au marché du samedi!
10:44 😂😂😂
09:45RT : Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
09:27Ma très chère collègue Marion (alias ) en couv' de 😍 Rocks ! 😍 (tu auras le droit… https://t.co/XrfuRoU50U
07:49# # - -Vienne : Enseignant, un métier formidable, une loi fort minable -> https://t.co/T7yo5LIqDU
07:47# # - -Vienne : Une nouvelle moto pour initier les adolescents à la prévention -> https://t.co/COYZ9blKIN
07:45# # - : La fête des 50 ans pour les Portugais de Limoges -> https://t.co/jRxC1qdPet
07:42Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
07:40France : «Que le préfet apporte des réponses, il y a des pistes» -> https://t.co/QryUXyW6ZS
21:09Sympa la mention en couv & l’article sur en p.2 de du jour 🧡 Merci 👍 https://t.co/4PzomCGlY1
19:14RT : [] 🌲🌿🔥 Pour sécuriser et faciliter le travail des qui luttent contre les de , p… https://t.co/zzvyL0i1gb
18:22🔴 Dernier coup de manivelles pour les machines au centre de tri de Limoges ! Demain 6H c’est Poitiers qui traitera… https://t.co/pKeBLdqtY1
18:00RT : Quand ça veut pas, ça veut pas. Un candidat de la liste conduite par Nathalie sous le coup d'une enquête f… https://t.co/f3ggkcRsUq
17:58La Châtre : Berry nature environnement s'apprête à nettoyer nos paysages -> https://t.co/kQVDS7PhiK
17:57Argenton-sur-Creuse : Mariana Ramos, l’héritière de Cesária Évora à l’Avant-Scène -> https://t.co/EcN4pQQrQo
17:55Indre : Une BD pour démocratiser la téléassistance -> https://t.co/7XMPikuprM
17:54Indre : La double vie de Gilles Paris -> https://t.co/BwIz1BlF2D
17:40RT : Nathalie Loiseau : "Ce que j’ai hérité de mon père, c’est la détestation de l’extrême droite." Ouais enfin sauf qua… https://t.co/ha3gSXFwQ0
17:40RT : Réponses de : 1/ « Votre document est un faux » - On l’a authentifié. 2/ « Je n’en ai aucun souve… https://t.co/7hPANIsJGv
17:38RT : Nathalie Loiseau affirme qu'elle ignorait que LaREM était un parti de droite https://t.co/oabcQq70mt
17:37RT : Les sur la Croisette ! Bravo à pour la sélection de son film à la à C… https://t.co/AwkyIh31PN
17:37RT : Soutien à et à Mediapart face aux declarations outrancières de Mme . Et vive la presse libre e… https://t.co/vA8EmwLgqE
17:36RT : C'est le moment de se rappeler que nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire du . Plus que jamais, on… https://t.co/tcuTjpFYkk

Où en est-on avec l’antisémitisme ?

Le MRAP organise, jeudi 14 février à 20h, une soirée-débat au cinéma le Lido à Limoges afin de dénoncer la montée persistante et inquiétante de l’antisémitisme. Le film «Un juif pour l’exemple», servira d’introduction à ce débat.

 

C’est à cette question que le MRAP va tenter de répondre lors de la soirée-débat qu’il propose jeudi soir. En effet si l’antisémitisme n’a jamais totalement disparu sur le territoire français, ni d’ailleurs dans le reste du monde, les réseaux sociaux ou encore le mouvement des Gilets jaunes, font ressurgir des a priori d’un autre temps. C’est ainsi que Pierre Krausz, président du comité MRAP de Limoges, indique que l’antisémitisme ordinaire n’est pas un fantasme : «Une étude indique que 50% des Français estiment qu’il existe un rapport particulier entre les Juifs et l’argent, 37% pensent que les Juifs ont trop de pouvoir et 1/4 estime qu’on parle beaucoup trop de la Shoah». Comme le souligne le mouvement de lutte contre le racisme qu’est le MRAP, «rien n’a jamais justifié et rien ne justifiera jamais des propos et des comportements antisémites». Le MRAP déplore non seulement l’augmentation des violences mais également la normalisation de la parole antisémite. Si la Haute-Vienne et le Limousin en général restent épargnés par ces augmentations, Pierre Krausz rappelle qu’il n’y a pas si longtemps, le secrétaire départemental des jeunes du FN avait fait un raccourci plus que périlleux entre la puissance de l’argent et les Juifs. De même il évoque le séminaire

d’études décoloniales qui devait se tenir à l’université de Limoges en présence d’Houria Bouteldja, la porte-parole du Parti des Indigènes de la République. Sa venue avait provoqué un tollé à cause de ses thèses d et de son livre «Les Blancs, les Juifs et nous: vers une politique de l’amour révolutionnaire».

Autre fait dénoncé par ce mouvement, le développement des thèses négationnistes, ou complotistes amplifiées par les réseaux sociaux et nourris, entre autres, par des Soral ou des Dieudonné. Pierre Krausz précise que l’antisémitisme est un racisme antijuif alors que l’antisionisme est l’opposition au mouvement politique et religieux visant à consolider un Etat juif en Palestine. On peut être opposé à la politique menée par Benyamin Netanyahou sans pour autant être antisémite, il s’agit juste ici de dénoncer un processus politique basé sur la colonisation des territoires «occupés». «Chacun est en droit de critiquer la politique d’Israël, mais cela ne doit pas nous permettre de sous-évaluer la montée de l’antisémitisme», estime Pierre Krausz. L’objectif de la soirée proposée jeudi est justement de réfléchir à cette réminiscence et de la combattre. Pour cela le MRAP propose la diffusion du film «Un juif pour l’exemple», de Jacob Berger d’après le roman de Jacques Chessex. Le film raconte le meurtre d’un marchand de bétail juif par des nazillons suisses, à Payerne, en 1942, comme l’indique Claude Toulet. «Ce film retrace un fait divers réel longtemps tu en Suisse. Il questionne sur le travail de mémoire et a d’ailleurs fait l’objet de nombreuses attaques», ajoute-t-elle. Philippe Pommier voit dans ce film plusieurs résonances avec ce que nous vivons aujourd’hui : les préjugés sur les Juifs, le passage à l’acte, le déni de la population, l’importance d’un conflit extérieur ou encore l’arrivée de réfugiés. Des circonstances qui, aujourd’hui, sont d’actualité dans notre société et qui feront l’objet d’un débat animé par les adhérents du MRAP, dont Bernard Ebenstein.

Fatima Azzoug