Fil info
15:24Coulounieix-Chamiers : Entendre l’Etat... parfois -> https://t.co/kWzlDbG7Al
13:56C'est la rentrée politique.Une belle délégation des militants .Un esprit de rassemblement et d… https://t.co/baIBgDXr7F
13:21Comme disaient les grands-mères : le plus intelligent des deux cède. Bravo pour la responsabilité dont font part le… https://t.co/ckdCzVz65Z
13:18RT : 📢 ALERTE. Après la presse entravée, trois observateurs de interpellés à Bayonne, en marge de la manifestati… https://t.co/0D4k3uT6z2
13:18RT : Totalement solidaire avec ces interpellés. Inacceptable provocation des Autorités avec arrestations et poursuites a… https://t.co/warnhIIVk8
13:17RT : Manifestation anti G7 à Bayonne : des intimidations inacceptables - Ligue des droits de l’Homme https://t.co/4aboYIzDwR
13:16RT : Délit d'intention. C'est nouveau ça, ça vient de sortir. Et c'est en France ! Y'a du boulot ! https://t.co/X9COTU7MiN
10:26Agonac : Injustement vilipendé, il se fâche et c'est l'effet boomerang -> https://t.co/FWDYwAe2r0
08:17Lalinde : Vous êtes attendus à la 3e de Lire en bastides ce dimanche ! -> https://t.co/mnuRfjIoWG
06:08Bergerac : La tête dans les nuages, jusqu’à Périgueux -> https://t.co/P9SuhsLNqG
19:39Dordogne : La Région fait état des travaux réalisés dans les lycées cet été -> https://t.co/IZrXIN6pIf

Où en est-on avec l’antisémitisme ?

Le MRAP organise, jeudi 14 février à 20h, une soirée-débat au cinéma le Lido à Limoges afin de dénoncer la montée persistante et inquiétante de l’antisémitisme. Le film «Un juif pour l’exemple», servira d’introduction à ce débat.

 

C’est à cette question que le MRAP va tenter de répondre lors de la soirée-débat qu’il propose jeudi soir. En effet si l’antisémitisme n’a jamais totalement disparu sur le territoire français, ni d’ailleurs dans le reste du monde, les réseaux sociaux ou encore le mouvement des Gilets jaunes, font ressurgir des a priori d’un autre temps. C’est ainsi que Pierre Krausz, président du comité MRAP de Limoges, indique que l’antisémitisme ordinaire n’est pas un fantasme : «Une étude indique que 50% des Français estiment qu’il existe un rapport particulier entre les Juifs et l’argent, 37% pensent que les Juifs ont trop de pouvoir et 1/4 estime qu’on parle beaucoup trop de la Shoah». Comme le souligne le mouvement de lutte contre le racisme qu’est le MRAP, «rien n’a jamais justifié et rien ne justifiera jamais des propos et des comportements antisémites». Le MRAP déplore non seulement l’augmentation des violences mais également la normalisation de la parole antisémite. Si la Haute-Vienne et le Limousin en général restent épargnés par ces augmentations, Pierre Krausz rappelle qu’il n’y a pas si longtemps, le secrétaire départemental des jeunes du FN avait fait un raccourci plus que périlleux entre la puissance de l’argent et les Juifs. De même il évoque le séminaire

d’études décoloniales qui devait se tenir à l’université de Limoges en présence d’Houria Bouteldja, la porte-parole du Parti des Indigènes de la République. Sa venue avait provoqué un tollé à cause de ses thèses d et de son livre «Les Blancs, les Juifs et nous: vers une politique de l’amour révolutionnaire».

Autre fait dénoncé par ce mouvement, le développement des thèses négationnistes, ou complotistes amplifiées par les réseaux sociaux et nourris, entre autres, par des Soral ou des Dieudonné. Pierre Krausz précise que l’antisémitisme est un racisme antijuif alors que l’antisionisme est l’opposition au mouvement politique et religieux visant à consolider un Etat juif en Palestine. On peut être opposé à la politique menée par Benyamin Netanyahou sans pour autant être antisémite, il s’agit juste ici de dénoncer un processus politique basé sur la colonisation des territoires «occupés». «Chacun est en droit de critiquer la politique d’Israël, mais cela ne doit pas nous permettre de sous-évaluer la montée de l’antisémitisme», estime Pierre Krausz. L’objectif de la soirée proposée jeudi est justement de réfléchir à cette réminiscence et de la combattre. Pour cela le MRAP propose la diffusion du film «Un juif pour l’exemple», de Jacob Berger d’après le roman de Jacques Chessex. Le film raconte le meurtre d’un marchand de bétail juif par des nazillons suisses, à Payerne, en 1942, comme l’indique Claude Toulet. «Ce film retrace un fait divers réel longtemps tu en Suisse. Il questionne sur le travail de mémoire et a d’ailleurs fait l’objet de nombreuses attaques», ajoute-t-elle. Philippe Pommier voit dans ce film plusieurs résonances avec ce que nous vivons aujourd’hui : les préjugés sur les Juifs, le passage à l’acte, le déni de la population, l’importance d’un conflit extérieur ou encore l’arrivée de réfugiés. Des circonstances qui, aujourd’hui, sont d’actualité dans notre société et qui feront l’objet d’un débat animé par les adhérents du MRAP, dont Bernard Ebenstein.

Fatima Azzoug

 

Nike Jordan Superfly 2017