Fil info
13:33Creuse : Le tabou du mal-être paysan | L'Echo https://t.co/36YQxxUAgf via
12:34 Ah trop bien ! Ils veulent toujours pas dire "autrice" par contre.
11:24 hummm...les pommes de terre sarladaises ma préféré, au marché du samedi!
10:44 😂😂😂
09:45RT : Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
09:27Ma très chère collègue Marion (alias ) en couv' de 😍 Rocks ! 😍 (tu auras le droit… https://t.co/XrfuRoU50U
07:49# # - -Vienne : Enseignant, un métier formidable, une loi fort minable -> https://t.co/T7yo5LIqDU
07:47# # - -Vienne : Une nouvelle moto pour initier les adolescents à la prévention -> https://t.co/COYZ9blKIN
07:45# # - : La fête des 50 ans pour les Portugais de Limoges -> https://t.co/jRxC1qdPet
07:42Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
07:40France : «Que le préfet apporte des réponses, il y a des pistes» -> https://t.co/QryUXyW6ZS
21:09Sympa la mention en couv & l’article sur en p.2 de du jour 🧡 Merci 👍 https://t.co/4PzomCGlY1
19:14RT : [] 🌲🌿🔥 Pour sécuriser et faciliter le travail des qui luttent contre les de , p… https://t.co/zzvyL0i1gb
18:22🔴 Dernier coup de manivelles pour les machines au centre de tri de Limoges ! Demain 6H c’est Poitiers qui traitera… https://t.co/pKeBLdqtY1
18:00RT : Quand ça veut pas, ça veut pas. Un candidat de la liste conduite par Nathalie sous le coup d'une enquête f… https://t.co/f3ggkcRsUq
17:58La Châtre : Berry nature environnement s'apprête à nettoyer nos paysages -> https://t.co/kQVDS7PhiK
17:57Argenton-sur-Creuse : Mariana Ramos, l’héritière de Cesária Évora à l’Avant-Scène -> https://t.co/EcN4pQQrQo
17:55Indre : Une BD pour démocratiser la téléassistance -> https://t.co/7XMPikuprM
17:54Indre : La double vie de Gilles Paris -> https://t.co/BwIz1BlF2D
17:40RT : Nathalie Loiseau : "Ce que j’ai hérité de mon père, c’est la détestation de l’extrême droite." Ouais enfin sauf qua… https://t.co/ha3gSXFwQ0
17:40RT : Réponses de : 1/ « Votre document est un faux » - On l’a authentifié. 2/ « Je n’en ai aucun souve… https://t.co/7hPANIsJGv
17:38RT : Nathalie Loiseau affirme qu'elle ignorait que LaREM était un parti de droite https://t.co/oabcQq70mt
17:37RT : Les sur la Croisette ! Bravo à pour la sélection de son film à la à C… https://t.co/AwkyIh31PN
17:37RT : Soutien à et à Mediapart face aux declarations outrancières de Mme . Et vive la presse libre e… https://t.co/vA8EmwLgqE
17:36RT : C'est le moment de se rappeler que nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire du . Plus que jamais, on… https://t.co/tcuTjpFYkk

L’acte XIII des Gilets jaunes, comme un retour aux sources

Social

Environ 150 Gilets jaunes se sont réunis samedi après-midi aux Casseaux à Limoges. Tandis que certains construisaient un nouveau quartier général, d’autres ont longuement défilé en ville.

 

Collages d’affiches, fumigènes jaunes, cris et slogans tels que «Macron démission» ou «Limoges soulève-toi»... Pour ce treizième samedi de mobilisation, les Gilets jaunes ont voulu montrer qu’ils étaient toujours là. Et qu’ils allaient y rester, en construisant un nouveau lieu de rassemblement. «On nous a viré des ronds-points, alors nous allons nous installer ici aux Casseaux, un lieu stratégique où on nous voit et où tous le monde peut facilement s’arrêter pour venir discuter, gilet jaune ou pas», indique Tarik, enseignant et Gilet jaune de la première heure. «Il y avait une véritable demande des Gilets jaunes en manque des ronds-points, poursuit Sonia, l’une des figures des Gilets jaunes unis 87. Notre volonté est de créer une sorte d’auberge espagnole, un lieu ouvert, de partage, de discussion entre petits citoyens, un peu à l’image du café du village qu’on avait dans le temps». Une roulotte, une bâche, quelques palettes, de la musique et des victuailles apportées par chacun, il n’en fallait pas plus pour poursuivre les actions du samedi par une fête en soirée.

Une ambiance bon enfant encore une fois bien loin des affrontements parisiens, même si à Limoges aussi les Gilets jaunes ont été fortement encadrés par la police lors de leur défilé en ville. Des dispositifs importants ont été déployés pour protéger plusieurs grandes chaînes tels que la Fnac, Apple, le Mac Do ou encore les Galeries Lafayette.

Au retour, en fin de journée, une grande banderole «discuter, débattre, s’informer» était accrochée sur le nouveau camps des Gilets jaunes qui ne croient pas au grand débat national initié par le gouvernement. «Ce n’est pas un débat à partir du moment où nos questions restent sans réponses, lancent élisabeth et Sandra, venues de Tulle en renfort. Il y a plein de questions auxquelles notre député n’a pas voulu répondre. On nous a dit que tout avait été enregistré et serait remonté à l’élysée mais on sait que c’est du pipeau. Ce grand débat, c’est de l’enfumage. Ils veulent juste endormir les gens et freiner notre mouvement».

En attendant de décider de leurs futures actions, les Gilets jaunes espèrent remobiliser les troupes pour le samedi 16 février. Un acte XIV qui marquera aussi les trois mois d’existence de leur mouvement.

M.L.