Fil info
18:36Indre : La gendarmerie alerte sur les risques de la cybercriminalité -> https://t.co/uVQ86yzlIE
18:34Indre : La « Berrichonne de l'Indre » monte à Paris ! -> https://t.co/HdmkRrKrC1
18:13Coulounieix-Chamiers : « La plus grande cause, c’est de faire société » -> https://t.co/MVStFkNLXU
17:29Argenton-sur-Creuse : Une nouvelle clinique vétérinaire dédiée au bien-être animal -> https://t.co/wL2yKR7vlz
17:29Le Magny : Rudy Rübel ranime l'hôtel- restaurant du bourg -> https://t.co/WCPMFnCRXl
17:04Sarlat-la-Canéda : Containers enterrés : une petite révolution pour l’usager -> https://t.co/h2pv9p7FyV
16:56Corrèze : Un mandat pour redonner du tonus -> https://t.co/bvnVIVU0kR
16:44Tulle : Solidarité -> https://t.co/hehRVi2g2x
16:34Tweet de L'Echo Haute-Vienne () L'Echo Haute-Vienne () a tweeté : # - -V… https://t.co/iYMMLmM52I
16:03Marsac-sur-l'Isle : Elles en ont toujours sous le capot -> https://t.co/jHXANXC9ce
15:07Périgueux : Beynac, Bourdeilles, Vendoire : mauvais temps pour le bitume -> https://t.co/ByDJnuup8R
14:48Dordogne : Cupidon du Vern, tombeur du Salon -> https://t.co/O4anY1bmds
09:36RT : Immersion dans le Périgord, au cœur de la préparation de l'ex-champion d'Europe du 3000 mètres steeple,… https://t.co/9dQmiLjNSd
08:52France : Le monde maritime s’invite à la BFM -> https://t.co/K9V652dbOU
08:49Région : "Pas de TGV pour les ploucs" de Bernard Cubertafond, universitaire -> https://t.co/Zv1ccZEEQw
08:36# # - -Vienne : L’hommage de la CGT Energie à Gérard Pelaudeix -> https://t.co/2NQValiDOt
07:57# # - -Vienne : SNCF, le coût de l’externalisation sur l’emploi et la sécurité -> https://t.co/z7qqajBQvm
07:51# # - -Vienne : L’avis d’expulsion des Gilets jaunes des Casseaux expire aujourd’hui -> https://t.co/sGt2m3q49t
07:49Région : Protéger les troupeaux et la biodiversité -> https://t.co/CpF8fTzZKr
07:46Dordogne : Tribunal de Grande Instance de Périgueux, rendre un avenir possible -> https://t.co/zwe3HsXSDv

Place publique s’invite dans la place

Politique

 

Initialement, Place publique, avec les stylos rouge et les défenseurs du climat avaient prévu de se retrouver plus tôt et ailleurs.

Mais finalement, c’est bien à 14h30, aux Casseaux, que les différentes organisations ont décidé d’aller à la rencontre des Gilets jaunes. «Il y a une urgence sociale, économique, démocratique et européenne», liste Damien Mazeau, un représentant de cet espace de réflexion en Haute-Vienne. Mais au-delà de ces questions, il faut selon lui «aller à la rencontre des gens, sans a priori ni préjugés pour élever le débat, prendre de la hauteur.» Derrière cette idée, se dessine bien sûr l’idée du rassemblement pour les élections européennes. Le rassemblement de la gauche. De la gauche non mélenchonienne. Utopique ? A Place publique, on y croit encore. «On ne peut pas se complaire dans l’opposition permanente», affirme Damien Mazeau. Sans donner les contours précis de ce qui est «soutenable» ou non, le représentant local fixe toutefois une ligne de conduite pour la gauche au parlement européenne : «Ne plus faire alliance avec les libéraux car le peu qu’on peut leur arracher on le paye cher ensuite. Il faut assumer le vote contre.» Au milieu des Gilets jaunes, Damien Mazeau note que les révoltes successives («enbanlieue hier, dans le péri-urbain aujourd’hui») révèlent une atomisation de la société. Son analyse sera-t-elle entendue ?

J.D.