Fil info
22:14 La Corrèze s'incline devant son groupe préféré https://t.co/SHfLEErjCG
20:51 Trop de places assises vendues ce soir pour le concert aux Trois Provinces. Les organis… https://t.co/KMqLYwzL2K
20:46 . Trop de places assises vendues... Les organisateurs demandent à ce que les plus… https://t.co/tvs7v12Ers
20:01 Salle comble ce samedi soir à salle des Trois Provinces. 4000 personnes venues de toute… https://t.co/b2kedDQSTH
17:55Creuse : Le tabou du mal-être paysan | L'Echo https://t.co/Bjy7a3Guk5 via
13:00Région : Le chocolat, un produit courant et pourtant si méconnu | L'Echo https://t.co/yBddTy4LcE via

Hommage à l’infatigable président René Brondeau qui cède la place

Pupilles de l’Etat et autres statuts

L’assemblée générale de l’association d’entraide des personnes accueillies en protection de l’enfance a tenu son assemblée générale.

L’année 2018 a enregistré une dizaine de nouveaux adhérents et 287 cotisations ont été enregistrées. Les aides matérielles, morales et financières ont été détaillées lors de cette assemblée.

Grâce au partenariat avec la Banque alimentaire, l’association a distribué plus de 16 tonnes de produits à 44 familles regroupant 78 adultes et enfants. Et grâce aux donateurs, des vêtements ont également été mis à disposition des adhérents.

L’AEPAPE assure aussi un service mandataire judiciaire à la protection des majeurs avec une équipe de 17 salariés qui accomplit les tâches administratives, comptables et juridiques. Il s’agit à la fois de protéger les biens des majeurs sous protection (comptes, placements, patrimoine mobilier), mais aussi et surtout, d’accompagner les personnes.

Fin 2018, 568 majeurs étaient placés sous protection dont une centaine d’anciens pupilles. Lors de cette assemblée, une inquiétude a été exprimée face aux difficultés d’insertion sociale et professionnelle des jeunes majeurs sortant de l’aide sociale à l’enfance dès 18 ans. Après la diminution du nom-bre de contrats jeunes majeurs, l’accompagnement insuffisant fragilise ces jeunes. La préparation avant la majorité, l’accompagnement entre 18 et 21 ans, le rapprochement avec l’association sont souhaités pour assurer une égalité de traitement et une meilleure insertion.

Enfin, cette assemblée a été l’occasion de rendre hommage à René Brondeau, président de l’association depuis 1998 qui a souhaité prendre du recul. Il a été salué pour son engagement, son écoute et les valeurs de défense de l’humain qu’il a su transmettre à ses successeurs.

Le nouveau président est Rémy Puybaraud, la vice-présidente Anne Gabaud et le trésorier Jean-Pierre Lagarrigue. Quant à René Brondeau, il reste administrateur.