Fil info
03:47L'écobuage tourne mal : le porte secours à un homme grièvement brûlé près de C dans… https://t.co/ORiwTJRSP7
03:39Hautefaye : L'écobuage tourne mal : un homme grièvement brûlé près de Périgueux -> https://t.co/L9J34iCfmO
23:07Ce message est excellent il faut le partager très vite aux politiciens inconscients des risques https://t.co/UO5eEqnckx
20:36Creuse : On s’en doutait… | L'Echo https://t.co/kNyLxjkKN8 via
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH
08:26Périgueux : (VIDÉO) Jean-Philippe Granger : "le monde agricole est aussi des négociations sur le réforme des retrai… https://t.co/quugxSk02B

Un banquet jaune sur le rond-point de Grossereix à Limoges

Animés par un désir de convergence des luttes, les Gilets jaunes du groupe Unis 87 ont, après une semaine chargée, occupé le rond-point de Grossereix en zone nord de Limoges, pour finir hier sur le parking des Casseaux.
Après avoir apporté leur soutien aux migrants et aux enseignants, les Gilets jaunes ont poursuivi leurs actions ce week-end. Ils ont commencé par «reprendre» le rond-point de Grossereix samedi pour une distribution de tracts et un banquet jaune. Loin d’être rassurés par l’intervention du président Macron, les Gilets jaunes se sont montrés plus que jamais déterminés, même si leur nombre n’était pas à la hauteur de leurs attentes. Quant à la prestation du président Macron, pour Gilles, venue avec ses deux enfants, cela n’a  été que «des heures de verbiage. Il a seulement dit qu’il était sur la bonne ligne et qu’il comptait y rester. Les retraités devront attendre 2020 pour que les pensions de moins de 2 000 euros soient indexées sur l’inflation et il n’a pas dit un mot sur le RIC, ou le pouvoir d’achat ni sur les plus pauvres. Il n’a parlé que de lui, en utilisant des mots qui n’étaient pas accessibles à tous. Si on veut parler à tout le monde on adapte son discours», estime-t-elle. Elle ajoute, «il a juste fait campagne pour les Européennes. Et en plus, pour les fermetures de classes ou d’écoles il se déleste sur les maires». «On est en colère, ajoute John, ici on a fait le choix de ne pas utiliser la violence. J’étais à Paris samedi 20 avril et je me suis fait gazer. Je ne m’attendais pas à une telle répression de la part des forces de l’ordre. On était plusieurs à attendre, et on ne sait même pas pourquoi les policiers ont fait ça. Qu’on soit violent ou pacifique, on est traité de la même façon» s’indigne-t-il. Lui regrette qu’au cours de son allocution, Emmanuel Macron n’ait pas parlé de la hausse de la TVA sur les produits de première nécessité, ni de la hausse de l’électricité. «Il n’a pas parlé de l’augmentation des bas salaires. Il ne fait rien pour la classe ouvrière, il veut faire travailler les vieux encore plus longtemps et laisser les jeunes en jachères comme pour les champs». Un des Gilets jaunes ajoute, «les mesures ne vont pas améliorer le sort des pauvres, moi par exemple, je ne suis pas imposable, donc je n’ai droit à rien. Macron avait pourtant dit pendant sa campagne qu’il voulait lutter contre la pauvreté, mais il ne fait absolument rien». Pour eux, le président Macron creuse au contraire les inégalités entre les plus riches et les plus pauvres. Hier ce groupe a de nouveau investi les Casseaux pour y tenir une assemblée et organiser des ateliers. Ce groupe sera aussi présent au défilé du 1er mai.
Fatima Azzoug

air max 90 essential orange