Fil info
06:20Région : Maladie de Lyme : 1700 nouveaux cas par an en Limousin -> https://t.co/cWUlQqoHiK
06:18Région : «On peut licencier pour pas cher» -> https://t.co/fBP3LCdZWW
20:22Dordogne : Des caresses et des films porno pour éduquer sa belle-fille -> https://t.co/5b139lGFfV
19:24Dordogne : Ils demandent une évolution du droit -> https://t.co/MMMIAjLHVD
19:05Indre : Bluesberry, une sixième édition à la croisée des styles -> https://t.co/vuo8Bnznqv
19:04Châteauroux : Cinq habitants à l’honneur -> https://t.co/l6MTplEGb5
18:18Bergerac : Souvenir de Johnny Clegg à Bergerac -> https://t.co/iBexb9iiSZ
18:10Bergerac : Pétition et tractage, les personnels des Urgences ne lâchent rien -> https://t.co/uifEjW6eJ7
18:02RT : Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:15RT : UNE VALIDATION ABERRANTE DES BARÈMES MACRON PAR LA COUR DE CASSATION https://t.co/ddPWMejXPO
17:15Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:04RT : De Rugy ajoute l'indignité à l'incurie. Son honneur n'a pas été livré aux chiens. Il n'a pas subi 1 campagne de pre… https://t.co/PHf51TSwUB
17:04RT : Selon Christophe Barbier, la démission de Rugy est la conséquence du trotskisme d'Edwy Plenel. Voilà. Faut pas croi… https://t.co/kNSBoXEPxh
17:03RT : Vous ne savez pas où partir cet été ? Allez donc faire un tour à et passez par la plus belle gare du monde… https://t.co/StacqQXLqF
17:00RT : Alors qu’elle vient d’être nommée ministre de l’écologie vient de laisser partir pour le troisième… https://t.co/woCwSITPMy
16:23# # - : Un beau jour pour la Vienne -> https://t.co/iOImmXigcE
16:13Indre : Commémorations à Sainte-Sévère-sur-Indre, Pérassay et Vijon -> https://t.co/g8as7mOw8w
15:54Dordogne : Révolte au lycée -> https://t.co/ixsJL8bmAK
15:51Périgueux : Macadam revisite les frontières du Jazz -> https://t.co/gzTXU9TE33
14:59France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/YuJdjlJ4xE
14:49France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/1aMhTInzsL

Les chasseurs se tirent dans les pattes

C’est dans une atmosphère très tendue que s’est déroulée samedi matin l’assemblée générale de la Fédération des Chasseurs de la Haute-Vienne au pavillon de Buxerolles à Limoges. L’objet de la discorde : la régulation de l’utilisation de véhicules dans la pratique de la chasse, notamment au sanglier.

Cette réunion était visiblement attendue, puisqu’elle a réuni plus de 700 personnes. Certains, tout d’orange vêtus, étaient venus pour faire entendre leur mécontentement.

Le grand enjeu de cette assemblée générale était l’adoption du volet sécurité et pratique de la chasse du schéma départemental de gestion cynégétique, et ce pour une durée de six ans. La Fédération souhaite notamment réglementer les déplacements en voiture, une pratique illégale, sauf si elle est encadrée par ce fameux schéma cynégétique. «Les chasseurs ont déjà une carabine, un fusil ou un arc, des chiens, nous ne voulons pas que la voiture devienne une arme, insiste Sébastien Hau, directeur de la Fédération. D’autant que nous avons constaté certaines dérives, des comportements risqués contraires au respect du gibier et pouvant susciter des accidents entre les chasseurs eux-mêmes ou avec les autres usagers de la route».

«Nos chiens ne pourront plus s’exprimer !»

Une annonce qui ne passe pas chez certains adeptes de la chasse comme Alain Demars. «Nous ne demandons pas de chasser en voiture mais de pouvoir nous déplacer d’un poste de tir à un autre comme cela était autorisé sous le précédent schéma, lance le président de l’Association Française pour l’Avenir de la Chasse aux Chiens Courants de la Haute-Vienne (AFACCC 87). Il y a des débordements de la part d’une poignée de personnes, il faut sanctionner ces dernières mais pas tout le monde. Ils veulent nous imposer la chasse de Sologne, carré par carré, nos chiens ne pourront plus s’exprimer !».

Selon les contestataires, cette mesure ne ferait que développer la déjà trop importante population de sangliers, sur les grands territoires boisés et alors qu’il y a de moins en moins de chasseurs. L’objectif affiché par la Fédération est pourtant bien de baisser le tableau départemental de 6 000 sangliers à 4 000 ou 3 500 à horizon 2025. Et ce notamment dans les zones où les dégâts causés par les sangliers sont importants et où les relations avec le monde agricole se détériorent.

Les opposants ont d’ailleurs reçu samedi matin le soutien des agriculteurs, par la voix de Pascal Germond, référent chasse FDSEA du département, qui les a appelés à ne pas voter ce nouveau schéma départemental. Christian Lafarge, ancien président de la Fédération, a lui aussi tenu à prendre la parole pour exprimer sa «grande stupeur». «Tout ce que nous avions mis en place sur la base de la confiance est mis à mal. Le précédent volet sécurité avait pourtant fait ses preuves, nous avions pris en compte la diversité des modes de chasse sur le département et notamment la chasse aux chiens courants qui est très populaire», a-t-il déclaré avant d’annoncer sa démission de sa fonction de président d’honneur devant la large assemblée, dénonçant le «dédain» et «l’incapacité d’écoute» de son successeur Christian Groleau.

C’est sous les interruptions de paroles, punchlines et huées que l’assemblée générale pouvait continuer avec un autre sujet qui fâche : l’indemnisation des dégâts occasionnés par les sangliers. Désormais, les chasseurs ne donneront plus directement 30e à la Fédération à travers leurs validations annuelles du permis de chasser mais contribueront au financement des dégâts via leurs ACCA de manière proportionnelle à leur densité en sangliers et donc aux risques de dégâts. «Le but est de responsabiliser les territoires, c’est la fin de la mutualisation qui consistait à faire payer tous les chasseurs pour un gibier qu’ils ne pouvaient pas forcément chasser», justifie Christian Groleau, président de la Fédération.

Résultats des votes aujourd’hui

Si certaines décisions ont été adoptées par un vote à main levée et à l’unanimité, les adhérents ont voté à bulletin secret concernant le schéma départemental de gestion cynégétique. Le dépouillement des bulletins aura lieu cet après-midi au Safran, siège de la Fédération. Les résultats devraient être connus vers 17h.

 

jordan shoes for sale outlet Classic