Fil info
23:07Ce message est excellent il faut le partager très vite aux politiciens inconscients des risques https://t.co/UO5eEqnckx
20:36Creuse : On s’en doutait… | L'Echo https://t.co/kNyLxjkKN8 via
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH
08:26Périgueux : (VIDÉO) Jean-Philippe Granger : "le monde agricole est aussi des négociations sur le réforme des retrai… https://t.co/quugxSk02B
07:08Chancelade : Deux incendies, une maison totalement détruite aux portes de Périgueux -> https://t.co/zJ68vKjs43

Chambre d'agriculture: «On a été élu pour régler ça»

La session de la chambre d’agriculture de la Haute-Vienne était hier consacrée aux questions budgétaires. L’occasion pour le nouveau président d’identifier déjà de futures pistes d’économies.

 

Après l’audit financier lancé il y a quelques semaines, la nouvelle équipe dirigeante de la chambre d’Agriculture de la Haute-Vienne conduite par Bertrand Venteau en a dévoilé hier les premiers résultats à l’occasion d’une session consacrée principalement au budget.

«Le budget de la précédente mandature fait apparaître un déficit de 131 000 euros.» Dans la situation dont il hérite, le président Venteau pointe 1,8 million toujours dans la nature. Avec 600 000 euros de créances émanant des agriculteurs auprès de qui la chambre a effectué diverses opérations d’accompagnement, mais aussi «280 000 euros pour l’Etat, 248 000 pour les collectivités et 512 000 auprès d’autres organismes. Concernant les agriculteurs, on sait qu’ils traversent des situations très difficiles. Aussi, nous allons leur proposer des échéanciers sur plusieurs mois s’il le faut.»

Mais pour les autres, «on va les faire payer en priorité.» Notamment visée, la chambre d’Agriculture de la Corrèze qui selon l’audit réalisé devrait quelque 340 000 euros à celle de la Haute-Vienne. Avec l’Etat, la nouvelle équipe dirigeante veut également mettre les points sur les i. D’autant que Bertrand Venteau estime que celui-ci n’est pas assez facilitateur vis-à-vis du monde agricole. «On va entrer dans un bras de fer qui risque de durer.»

Le personnel de la chambre d’agriculture semble lui aussi dans le viseur du nouveau président. «On est ici à 82 équivalents temps plein qui pèsent 4,2 millions sur 7 millions de budget alors que la moyenne nationale des chambres d’agriculture est de 72,5. Des réorganisations vont avoir lieu et on ne renouvellera pas certains départs à la retraite.»

Autre domaine d’économie, la chambre régionale d’Agriculture avec laquelle l’organisation locale veut rebattre les cartes. Et puis, il faudra également aller voir les banques car «pour notre fonctionnement, on emprunte aujourd’hui 600 000 euros par an [...] On a été élu pour régler ça. L’objectif est de revenir à un budget excédentaire de 50 000 euros dès 2020 pour une économie de 400 000 euros sur la mandature. On souhaite également dégager une trésorerie de 1 million d’euros et mettre cet argent au service des agriculteurs.» Pour ce faire, Bertrand Venteau compte réduire les frais de réunions, de déplacements. Dès le début de l’automne, il dévoilera des objectifs précis. Les pages achetées par la chambre dans la publication d’Union et Territoires ont déjà été supprimées. Mais à raison de 20 000 euros annuels économisés, ça ne suffira pas.

Jérôme Davoine

 

Légende photo: Bertrand Venteau compte d’abord recouvrer un certain nombre de créances, notamment auprès de l’Etat avec qui il dit par ailleurs être prêt à engager un bras de fer. 

Kampanjer! 100% Autentisk Menns Under Armour Karri En Basketball Nike Sko St?rrelse 10 Fullf?rt 846588beL