Fil info
16:38Par contre, cette année, l' n'est plus là pour publier une photo de la commémoration au monument de l'e… https://t.co/euZNNcnbwt
14:55RT : Donner plutôt que vendre ou jeter, en quelques clics https://t.co/NbfaHrTj7k https://t.co/KCSKlGehoP
14:54RT : Séisme dans le sud-est : quatre blessés dont un grave (nouveau bilan préfectures) https://t.co/yxerv4pHvG
14:52RT : Après la démission d’Evo Morales, la Bolivie plonge dans l’inconnu https://t.co/bdeqjA64kS
14:48RT : Le commandant des forces armées avait exigé la démission de . Cette démission aux allures de coup d’Etat n’… https://t.co/p62tAQPYwp
14:47RT : « Le vinyle, on a commencé avec, on finit avec » : à Limoges, deux copains disquaires ont ouvert leur magasin il y… https://t.co/ZC45kNiNe2
14:40RT : Au lendemain des élections législatives qui ont vu un essor massif du parti fasciste Vox, des manifestants bloquent… https://t.co/CFZb5qTIrZ
14:38RT : Mardi 12 Novembre, disons stop à la précarité étudiante ! https://t.co/7gnj4omXPu
14:36RT : "Ce canard c'était un patrimoine, c'était le quotidien de la classe ouvrière" Georges Châtain, journaliste à l'écho… https://t.co/CTqnpWhBoL
14:35RT : Disparition de l'Echo Dordogne. Pour Germinal Peiro : "un signal inquiétant pour le pluralisme des idées (...) Il… https://t.co/UEaWHp8gIO
14:33RT : Hommage mérité pour une personne discrète et fidèle à la table de presse et à son métier de journaliste depuis tant… https://t.co/QnpGmShQ7q
14:27RT : Durant 33 ans, Gérard Raymond, mon ex-collègue du service des sports de n'a loupé qu'un seul match de ch… https://t.co/i34BFuY9RV
10:20VIN de PAILLE : attaqués par le Jura, les Vins de Corrèze conservent leur A.O.C. “Vin de paille”… https://t.co/aOKncVxOlk

Place Publique: «Notre avenir est dans l’union européenne»

Elections européennes

La tête de liste Place publique, allié pour les élections européennes au Parti socialiste, était mardi à Limoges. L’occasion pour lui de déclarer sa flamme à la construction européenne, laquelle il veut réorienter dans la transition écologique.

 

Pour Raphaël Glucksmann, «la construction européenne est l’héritage le plus beau du siècle écoulé», «et ça, c’est le fruit de la sociale-démocratie.» Une sociale-démocratie de laquelle il inscrit Place publique, son mouvement et ses alliés (Le Parti socialiste, Nouvelle Donne et le PRG).

Malgré des sondages peu encourageants (le dernier en date le crédite de moins de 5% des voix), l’essayiste devenu candidat voit un motif d’espoir. Et même «une très bonne nouvelle venue d’Espa-gne», à savoir le score du PSOE. «La sociale-démocratie n’est pas morte.» Et puis, dans cette ville de Limoges surnommée «la Rome du socialisme», Raphaël Glucksmann estime que «si la gauche doit renaître de ses cendres, elle doit interroger ses convictions profondes», y compris «au-delà des sondages». Par exemple sur la questions des migrants: «Même si c’est impopulaire de dire qu’on doit les accueillir, nous devons nous battre pour cela.»

Sur le plan économique, la tête de liste de «Envie d’Europe» juge qu’il faut «mettre fin au dogme du libre-échangisme par la mise en place d’un protectionnisme aux frontières de l’Europe.» Mais ce qui reste sa principale boussole, c’est la transition écologique. «Beaucoup se prononcent pour une Europe plus sociale, plus écologique mais personne ne dit comment on finance.» Pour lui, on doit «mettre la finance et les banques au service de la transition, faire payer Total et pas ceux qui doivent utiliser leur voiture diesel pour aller au travail.» Le projet de budget climat du leader de Place publique vise ainsi «les actionnaires des grands groupes. Ils ne le sentiront même pas.» Grâce à cette manne, l’objectif est «la rénovation thermique gratuite pour tous les foyers européens les plus modestes.» Mais pour mener à bien cette révolution verte, Raphaël Glucksmann ne veut pas renégocier les traités existants. Il prône simplement «la coopération renforcée en matière fiscale.» Proche de EELV ? «Sauf que je ne crois pas à une écologie ni de droite ni de gauche. La transition écologique doit passer par un projet de justice sociale.» Un mot sur Benoit Hamon ? Non. «Notre avenir est dans l’union européenne», préfère marteler le candidat. Avec cette proposition : «une bourse de 5.000e pour tous les européens de 16 à 25 ans pour partir 6 mois dans un autre pays. Erasmus ne concerne aujourd’hui que 3% des jeunes.» Bref, «une élite.»

J.D.

 

Légende photo: Raphael Glucksmann au siège de la fédération socialiste de la Haute-Vienne.

Fint Farger Ny Autentisk Billige Nike Lunarglide 5 Herre Army Orange Nike Da 4b14uA2