Fil info
21:46L'article de l' sur le projet d' à Saint-Saud Parc Naturel Régional Périgord-Limousin… https://t.co/AgK6rHNGub
20:28 Est-ce qu’ils ont fait visiter les abattoirs où sont envoyées leurs « bêtes de rente » ❓
19:50Issoudun : Un parc de sculptures ouvrira en février au musée -> https://t.co/JKWBeGwSLQ
19:49Châteauroux : [intégral] Une soirée « fripes et concert » -> https://t.co/sfa0L8LeVR
19:48Indre : Des enseignants toujours mobilisés -> https://t.co/vRsO6FBrLZ
19:38Dordogne : Bon élève, mais peut mieux faire -> https://t.co/geOE3Nr70r
18:50Dordogne : Beynac échauffe encore les esprits -> https://t.co/cDG9k9VHMr
18:18Canicule : En structure d’accueil, le Conseil départemental de la Haute-Vienne a prévu de financer jusqu’à 74 poste… https://t.co/5a2t9A7Kew
18:17Canicule : pour les personnes vivant à domicile qui recherchent des conseils et informations, un numéro vert nation… https://t.co/27B0mtWZxQ
17:01Journée foot et citoyenneté samedi au stade de La Bastide. en collaboration avec l’association angolaise et l’union… https://t.co/Vumrc5rLO5
16:43Les épreuves du brevet, prévues les 27 et 28 juin, sont reportées aux 1er et 2 juillet. Trop chaud !
16:41La Haute-Vienne placée en alerte orange canicule au moins jusqu'à dimanche.
16:39Bergerac : Cloître des Récollets : la CAB fait l’aumône auprès des mécènes -> https://t.co/GzdqsQcA4i
16:37RT : . annonce le report des épreuves du au 1er et 2 juillet.
16:36RT : Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:33Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:29Montrem : Et si on parlait défense des libertés et laïcité ? | L'Echo https://t.co/tboxihf5zc via
16:12Questionnaire municipal et agglo de l’association Guéret Terre de Gauche ⁦⁩ ⁦⁩ ⁦… https://t.co/KfbaCz5PPb
16:01RT : Canicule – La Bretagne ferme sa frontière face à l'arrivée massive de réfugiés climatiques https://t.co/qv9X0Lqw6n
15:54Marsac-sur-l'Isle : Les bidouilleurs attendus à l’Open -> https://t.co/k56ROfNHc8
15:52Brantôme : Le restaurant de la Roseraie a rouvert ses portes -> https://t.co/OZQk2Z7lnk
15:06Bergerac : Une clause d’insertion sociale pour le chantier de la Ligne 26 -> https://t.co/UdF0FNTuVl
09:31Région : En Corrèze, le Soudan soude les solidarités | L'Echo https://t.co/ybRgLEXW1y via
07:56France : Contre la privatisation des aéroports, la résistance s’organise -> https://t.co/7hNpefdZkO
07:48# # - -Vienne : Conseil municipal des enfants: des projets pour améliorer la vie des Limougeauds -> https://t.co/VdZFLtnHo1
07:46# # - -Vienne : Sport adapté: une passion commune pour la pratique sportive -> https://t.co/hdo8rFmLuF
07:44# # - -Vienne : Des portes ouvertes qui ont drainé les foules -> https://t.co/h1HSf4YgCJ
07:42# # - -Vienne : Un lieu unique qui mixe parfaitement sport, musique et détente -> https://t.co/HvpGgJgKdy
07:40Région : En Corrèze, le Soudan soude les solidarités -> https://t.co/cG7SjNphJ0
07:36Région : L’éolienne n’a pas le vent en poupe -> https://t.co/nXE3w9KP0G

Ils résistent malgré les multiples obstacles sur leur route

Education nationale

Hier le SNEP-FSU, syndicat des professeurs d’EPS, a convoqué une assemblée générale extraordinaire afin d’expliquer à ses adhérents les dangers des réformes Blanquer «pour une école de la confiance» et de celle de la fonction publique.

 

Pour Dominique Parvillé, du SNEP-FSU ces deux réformes, complémentaires dans leur objectif d’économie, signent la mise à mort du service public. Il explique, «nous devons combattre ses deux feux», avant de participer à un «Game of Runs», une action symbolique qui s’est déroulée au stade de la Borie. Accompagné d’une trentaine de personnes, le prof d’EPS a en effet participé à une course de saut de haies «Game of Runs», où chaque obstacle symbolisait les différents reculs déjà subis et tous ceux à venir. Des réformes qui, pour le syndicaliste, remettent non seulement en cause le statut des fonctionnaires «et ce sont eux qui font fonctionner les services publics», mais sont aussi préjudiciables pour les usagers. Et ce ne sont pas les déclarations du président Macron qui le rassurent. Le président de la République avait expliqué, au cours de son allocution en réponse aux doléances des Gilets jaunes, qu’il n’y aurait plus de fermeture d’école ou d’hôpital sans accord du maire de la commune d’ici la fin du quinquennat, alors qu’il avait annoncé la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires. «Cela nous inquiète encore plus», indique Dominique Parvillé. Il rappelle que les trois fonctions publiques (État, territoriale et hospitalière) sont concernées. «Cette réforme remet en cause le dialogue social en fusionnant, par exemple pour l’Education nationale, les comités techniques et les CHSCT, il sera impossible même avec des décharges d’assumer les deux. Cette réforme met également fin aux instances paritaires des fonctionnaires, qui sont légalement consultées sur l’avancement et les mutations, et les promotions. Le risque: que les décisions soient prises désormais à la tête du client». Quant à la loi Blanquer, elle ne remporte pas plus d’adhésion.

«Dès l’article un, elle bâillonne les enseignants qui ne pourront plus critiquer l’administration. On en a d’ailleurs eu un avant-goût avec cette directrice d’école qui devait être mutée pour avoir critiqué l’administration auprès des parents. Et des exemples comme cela on en a plein !» Il déplore également que cette loi n’aille pas au-delà des savoirs fondamentaux, «on s’en tient au minimum d’apprendre aux élèves à lire et à écrire sans volonté de tirer la culture vers le haut». Les profs d’EPS sont évidemment touchés par ces réformes, mais le sont aussi par celle du lycée «il n’y a pas de spécificités EPS dans les 10 proposées, en plus on perd une demi-heure dans l’enseignement professionnel, et pour finir, l’option EPS du lycée Turgot ferme, il ne restera plus que celles de Saint-Junien et de Renoir». Un parcours semé d’obstacles donc pour les profs d’EPS ...

Fatima Azzoug

 

Zoom Kobe XIII ZK13