Fil info
08:37Corrèze : Platonov, "une comédie de la vie" -> https://t.co/kPgGM9Nu9o
06:20Région : Maladie de Lyme : 1700 nouveaux cas par an en Limousin -> https://t.co/cWUlQqoHiK
06:18Région : «On peut licencier pour pas cher» -> https://t.co/fBP3LCdZWW
20:22Dordogne : Des caresses et des films porno pour éduquer sa belle-fille -> https://t.co/5b139lGFfV
19:24Dordogne : Ils demandent une évolution du droit -> https://t.co/MMMIAjLHVD
19:05Indre : Bluesberry, une sixième édition à la croisée des styles -> https://t.co/vuo8Bnznqv
19:04Châteauroux : Cinq habitants à l’honneur -> https://t.co/l6MTplEGb5
18:18Bergerac : Souvenir de Johnny Clegg à Bergerac -> https://t.co/iBexb9iiSZ
18:10Bergerac : Pétition et tractage, les personnels des Urgences ne lâchent rien -> https://t.co/uifEjW6eJ7
18:02RT : Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:15RT : UNE VALIDATION ABERRANTE DES BARÈMES MACRON PAR LA COUR DE CASSATION https://t.co/ddPWMejXPO
17:15Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:04RT : De Rugy ajoute l'indignité à l'incurie. Son honneur n'a pas été livré aux chiens. Il n'a pas subi 1 campagne de pre… https://t.co/PHf51TSwUB
17:04RT : Selon Christophe Barbier, la démission de Rugy est la conséquence du trotskisme d'Edwy Plenel. Voilà. Faut pas croi… https://t.co/kNSBoXEPxh
17:03RT : Vous ne savez pas où partir cet été ? Allez donc faire un tour à et passez par la plus belle gare du monde… https://t.co/StacqQXLqF
17:00RT : Alors qu’elle vient d’être nommée ministre de l’écologie vient de laisser partir pour le troisième… https://t.co/woCwSITPMy
16:23# # - : Un beau jour pour la Vienne -> https://t.co/iOImmXigcE
16:13Indre : Commémorations à Sainte-Sévère-sur-Indre, Pérassay et Vijon -> https://t.co/g8as7mOw8w
15:54Dordogne : Révolte au lycée -> https://t.co/ixsJL8bmAK
15:51Périgueux : Macadam revisite les frontières du Jazz -> https://t.co/gzTXU9TE33
14:59France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/YuJdjlJ4xE
14:49France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/1aMhTInzsL

Au cœur du village, un «Atelier» pour recréer la sociabilité

Royère-de-Vassivière

Alors que l’été et le beau temps arrivent, les touristes vont commencer à affluer aux abords du lac de Vassivière. Ils vont ainsi pouvoir profiter du restaurant associatif situé à Royère-de-Vassivière, l’Atelier.

Tandis que de nombreux Creusois partent pour travailler à Paris, certains reviennent à la recherche, sur les terres de leur enfance, d’un cadre de vie rural et d’un mode de vie plus agréable. Avec l’idée de répondre à l’exode rural, au vieillissement de la population et à l’inexorable disparition des lieux de sociabilité comme les restaurants ou les bars.

Le retour aux sources

En 2003, alors que des amis creusois sont de retour sur leur lieu de naissance à Royère-de-Vassivière, ils découvrent ainsi qu’un seul bar a subsisté et qu’il n’est pas ouvert toute l’année. Ils décident alors de monter un nouveau restaurant associatif : l’Atelier est né.

Au départ, c’est la réfection d’une ancienne grange qui permet d’obtenir un vaste espace pour un prix dérisoire.

Le projet a l’ambition d’apporter au village une offre culturelle élargie, qui a hélas complètement disparue au fil du temps. Pour ce faire, l’association «émile a une vache» est créée. Elle propose depuis une large programmation culturelle, des expositions et des concerts et contribue à dynamiser Royère et ses alentours.

Selon Amélie Ponce, présidente de l’Atelier, «les deux structures, l’entreprise et l’association, travaillent en commun et s’entraident». Ainsi, l’Atelier donne un lieu à l’association et cette dernière contribue à pérenniser l’offre culturelle.

Une autre alternative

L’Atelier, c’est surtout un restaurant connu pour ses tarifs abordables et sa cuisine de saison et locale. Mais en plus d’offrir des événements culturels réguliers et une cuisine de qualité, une petite boutique propose également une grande variété de produits. Qu’ils soient alimentaires (les plus locaux possible) ou vestimentaires (un défilé de mode est organisé chaque année et permet de faire connaître les nouveaux modèles), tous ces produits contribuent à diversifier l’offre du restaurant associatif, et d’en faire un commerce à part entière.

Ces différentes activités permettent à l’Atelier de continuer à exister. Ce restaurant, décidément pas comme les autres, prône une société alternative, ce qui peut déjà se vérifier par son mode de fonctionnement : «C’est une SARL (Société à responsabilité limitée, ndlr) mais en réalité le restaurant fonctionne différemment avec un système de parts que les salariés achètent. Une part équivaut à une voix permettant une égalité. De plus, les salariés sont tous payés au même niveau» souligne Amélie Ponce.

L’Atelier est définitivement une structure particulière, dynamique, égalitaire et qui contribue à faire vivre un petit coin de campagne.

Hugo Roy

Légende photo : L’Atelier, un resto pas comme les autres.