Fil info
12:40On apprend que les Gilets Jaunes de Haute-Corrèze viennent d’ouvrir leur nouvelle Maison du Peuple dans l’ancien Tr… https://t.co/DNFqfLJq3Y
23:39Creuse : FNE 23 : nouvelle association qui préserve la nature creusoise, y compris des éoliennes | L'Echo… https://t.co/Qa3j5YQ9rF

Agriculture locale : de la qualité et pour tous

L’AMOMA (association des membres de l’ordre du mérite agricole) et la Banque Alimentaire 87 ont procédé hier à la signature d’une convention de partenariat avec le lycée agricole des Vaseix ainsi que la chambre d’Agriculture de la Haute-Vienne. Un projet d’union au profit des bénéficiaires de la Banque Alimentaire.

Un projet «agricole et solidaire», tel est le contour de cette initiative lancée par les chevilles ouvrières de la Banque Alimentaire 87 et l’AMOMA 87 qui ont voulu produire des légumes faciles à cultiver et à fort rendement et ce, au profit des 30 000 bénéficiaires de la Banque Alimentaire de la Haute-Vienne.

«Nous avons voulu diversifier nos fournisseurs en produits alimentaires bruts et locaux» lance Mireille Brechet, présidente de la Banque Alimentaire 87, puis d’ajouter : «Le fait de savoir que nous allons recevoir des légumes de bonne qualité pour nos usagers ne peut que nous conforter dans notre démarche du manger sain et équilibré». De son côté, la chambre d’Agriculture de la Haute-Vienne, présente pour la signature de la convention, subventionne le projet et suit de très près le travail sur les cultures. En plus de cette subvention, le lycée agricole des Vaseix a mis à disposition une parcelle de 4002 avec une plantation de courges de différentes variétés (rouge d’Etampes, kabocha, muscade de Provence...). Cette dernière réunit les élèves de seconde générale du lycée qui ont travaillé sur cette parcelle. À ce propos, Max Deleperie, proviseur du lycée agricole des Vaseix explique : «C’est un projet concret qui va permettre à nos élèves de venir en aide aux usagers de la Banque Alimentaire ... L’objectif est aussi de former de belles personnes avec des activités centrées sur la solidarité». La récolte est prévue pour l’automne prochain et marquera le début officiel d’une collaboration qui souhaite s’étendre pour toucher d’au- tres productions telles que la viande par exemple. Pour célébrer la récolte de ces cucurbitacées, une journée festive sera programmée début octobre, celle-ci aura pour objectif de réunir les quatre partenaires actuels qui souhaitent pérenniser et développer tout projet qui vise à faire des ponts entre le domaine agricole, les établissements scolaires et les différentes structures d’aides alimentaires présentes au niveau du département. Une vision commune pour une production locale, de qualité et solidaire.

 

Légende photo:  Les jeunes qui travaillent sur la parcelle dédiée au projet agricole et solidaire.

Adidas Yeezy