Fil info
23:45France : Le cabinet de curiosité de Saint-Pardoux -> https://t.co/vV7qC0hGPF
19:30Corrèze : Il recherche les familles de Poilus français oubliés -> https://t.co/Dy68bmW5qL
19:28Châteauroux : Des sportifs de l’extrême attendus à la Martinerie -> https://t.co/uoWq7XKQiS
19:23Indre : La ministre des Transports se veut rassurante sur le POLT et l’A20 -> https://t.co/u8JcL2TKc8
19:03Campagne : Un été d’animations à Campagne -> https://t.co/esGfgfTlHM
18:53Dordogne : Chez les pompiers la maison brûle | L'Echo https://t.co/f4ISQR8c76 via
18:27Dordogne : Chez les pompiers la maison brûle -> https://t.co/LRQ9PrlL19
16:13Sarlat-la-Canéda : Très beau spectacle de Peiraguda aux Enfeus -> https://t.co/27Ysxk7s1p
16:10Sarlat-la-Canéda : Ferveur pour la fête Nationale -> https://t.co/lTf90hZ07T
15:53Corrèze : Les postiers du département appelés à la grève ce mardi -> https://t.co/H2RvjPBAny

Confédération paysanne, des objectifs au service de tous

La reconnaissance de la présence du loup sur le département, une simplification de l’accès aux aides sociales pour les agriculteurs et des aides PAC orientées sur l’«actif» : trois axes de travail pour le nouveau bureau de la Confédération Paysanne 87, qui appelle les citoyens à venir à sa rencontre jeudi 13 juin dès 18h30 à la Ruchidée à Limoges.

Renouvelé lors de l’assemblée générale en avril dernier, le nouveau bureau de la Confédération Paysanne 87 réunit Thomas Gibert, nouveau-porte-parole de la Conf’87, Julien Roujolle, secrétaire, le poste de trésorier étant assuré par Alexan-dre Ribette.

Un syndicat rajeuni, soutenu par des adhérents «défenseurs d’une agriculture paysanne de qualité, à taille humaine, respectueuse des hommes qui y travaillent et conscients de l’urgence environnementale et climatique. Au contraire de ce que prétend la chambre d’Agriculture dans son dernier édito qui n’hésite pas à insulter carrément ceux qui s’en soucient» précise Thomas Gibert.

Objectif numéro 1 de cette nouvelle mandature : faire reconnaître par l’Etat la présence du loup en Limousin «les délais étant très longs sur les départements où il y a eu des attaques, face à une réelle souffrance des éleveurs qu’on ne peut pas laisser sans réponse» souligne Thomas Gibert qui appelle à l’action intersyndicale sur la question, trois journées d’information étant prochainement organisées par la chambre d’Agriculture à l’attention des éleveurs.

Autre thématique primordiale, celle du revenu des paysans, dont un tiers touche moins de 350 euros mensuels au niveau national. Le nouveau bureau de la Conf’87 met en avant les difficultés rencontrées par les paysans pour l’obtention des aides sociales (prime d’activité, RSA, etc.). «Les obtenir, relève du parcours du combattant administratif. Nous ne jettons pas la pierre aux salariés de la MSA mais le dysfonctionnement est réel, par manque de moyens et de formation. Le système est par ailleurs assez opaque. Il faut qu’il y ait de l’information donnée aux paysans ainsi qu’une simplification de l’accessibilité à ces aides» poursuit le porte-parole du syndicat qui porte par ailleurs plusieurs propositions pour améliorer le revenu paysan, notamment dans le cadre de la réforme de la PAC d’ici 2020. «Cette nouvelle PAC doit

être à la hauteur des enjeux sociaux et climatiques d’aujour-d’hui. Nous revendiquons des aides plafonnées et liées à l’actif, pour une meilleure répartition, qui permettrait d’inciter à l’installation de jeunes agriculteurs et de freiner l’industrialisation de notre agriculture. Car pour l’instant, plus on a de surface, plus on a d’aides, plus le système est industrialisé et moins l’impact environnemental et social de la ferme est efficient».

Le nouveau bureau a également pour objectif de relancer l’association des Amis de la Conf’87, en fédérant des citoyens désireux de s’investir aux côtés du syndicat sur les problématiques développées, justice économique et sociale, alimentation de qualité, urgence climatique, etc. «Nous souhaitons faire entendre nos arguments à plus grande échelle pour qu’ils soient appliqués. Pour ce faire, nous avons besoin d’adhésions. Dans les rangs paysans bien sûr, mais nous avons aussi besoin du soutien de la société civile». Un rendez-vous convivial et militant lui est proposé jeudi 13 juin à partir de 18h30 à la Ruchidée, 16, rue de la Croix-Rouge à Limoges. Discussions, convergence des luttes et buffet paysan sont au programme.

Légende photo: Julien Roujolle, Thomas Gibert et Lisa Clemot, animatrice de la Conf’ du Limousin