Yannick Salabert, nouveau chef de la police départementale

Après le départ en retraite de Paul Agostini, c’est Yannick Salabert qui accède au poste de directeur départemental de la sécurité publique de la Haute-Vienne.

Né à Limoges, «originaire de Bellac», c’est un «retour aux sources» et «une grande joie» pour Yannick Salabert qui, depuis 2015, était aux commandes de la police corrézienne. Après avoir été précédemment chef de la brigade des stup à Nice puis chef de l’antenne de la police judiciaire à Perpignan, Yannick Salabert prend aujourd’hui la tête de la police de la Haute-Vienne.

Avec quelque 420 fonctionnaires sous ses ordres, il est convaincu «du travail à faire en terme de liens entre la population et la police nationale. J’aimerais que les jeunes puissent se retrouver dans la police, qu’ils cessent de nous percevoir comme des ennemis ou des bandes rivales».

Si Yannick Salabert est résolu à poursuivre la lutte contre «le trafic de drogue» et «ses effets», notamment par le «démantèlement des lieux de deal», il croit beaucoup en la prévention : «Outre les drogues, la consommation d’alcool devient de plus en plus problématique puisqu’elle se retrouve dans beaucoup d’affaires que nous avons à traiter». Pour prévenir plutôt que de sévir, il mise sur la collaboration avec un maximum d’acteurs, comme l’éducation nationale ou les associations.

Yannick Salabert prendra officiellement ses fonctions le 14 juin.

 

Légende photo : Yannick Salabert prend la tête de la Direction départementale de la sécurité publique.