Fil info
19:43Sainte-Orse : Une découverte sportives des sentiers et des bories -> https://t.co/vfA6wElVJb
19:40Dordogne : De l’ombre qui produit de l’électricité -> https://t.co/cQsXKDom8r
18:16Coulounieix-Chamiers : Quatre mois de travaux en vue -> https://t.co/9DxT4NVa43
18:13Beynac-et-Cazenac : Le chantier du contournement ouvert à la visite -> https://t.co/1mo9f1CLSt
18:07Douadic : Un hommage solennel rendu aux déportés -> https://t.co/gg1MPDzyaL
18:03Indre : Retour en images sur le Festival international des sports extrêmes -> https://t.co/4nwa33KUXh
17:54Châteauroux : Un air de guinguette pour les résidents des Rives de l’Indre -> https://t.co/6E2VQAyolz

Des recherches de job qui sortent de l’ordinaire

Soutenues par la municipalité de Limoges, les équipes de Pôle emploi Haute-Vienne organisaient hier un job dating hors des cadres habituels. Le nouveau stade de Beaublanc accueillait en effet demandeurs d’emploi, entreprises qui embauchent et bénévoles du comité départemental de tennis de table...

«Aujourd’hui, il faut que les entreprises et les demandeurs d’emplois se rencontrent autrement. Dans certains secteurs, les entreprises peinent à recruter tout en étant en quête de nombreux savoir-être. Et le sport véhicule des valeurs que l’entreprise recherche» pense Géraldine Gravouil. «Pouvoir jouer ensemble au tennis de table, ça détend, ça casse un peu le stress qu’on peut ressentir lors d’un entretien d’embauche» poursuit la directrice territoriale Creuse et Haute-Vienne de Pôle emploi.

Au chômage depuis cinq mois, Abdou Fareddine recherche dans la vente. Accompagné par Pôle emploi, il se réjouit de trouver «pas mal d’entreprises qui proposent des postes dans la vente» et pense que l’approche adoptée par les organisateurs permet aux candidats d’être «plus en confiance et davantage détendus». ahmed Azzedine est également demandeur d’emploi et s’il trouve l’ambiance «plutôt sympa», il espérait trouver davantage d’opportunités à saisir : «Quand on voit le nombre de demandeurs d’emplois ici avec le nombre de postes proposés, autant jouer au loto».

En effet, quelque 120 demandeurs d’emplois étaient déjà passés en milieu de matinée, le job dating ayant lieu de 9h à13h. Premiers arrivés, premiers servis donc, avec 23 entreprises proposant une petite centaine de postes. Et si tous les secteurs d’activité étaient représentés, les places restaient chères. Comme pour cette boîte spécialisée dans la rénovation intérieure et extérieure de la maison, à la recherche d’un commercial : «J’ai déjà huit CV et seule la moitié a le profil» explique Adil Lambrani, responsable marketing et formation chez Logeo confort. «L’initiative est plutôt sympa avec l’opportunité de rencontrer un maximum de personnes. ça change du recrutement habituel et c’est bien d’essayer différentes choses». Plutôt amusé par le concepte, Adil Lambrani s’attendait à s’entretenir avec les candidats durant une partie de ping-pong ! Pourtant, aucune «obligation, chacun peut jouer librement durant la matinée. C’est une opportunité, un prétexte pour faire connaissance, pour se parler sans le code de l’entretien. Là, ce n’est plus la même table» remarque Géraldine Gravouil.

J.D et A.M.

 

Légende photo : Pin dating hier au stade de Beaublanc de Limoges : des rencontres entre employeurs et demandeurs d’emplois entrecoupées de parties de tennis de table ! (Photo Johan Detour)