Fil info
16:42RT : Il ne faut pas tout mélanger. On a essayé de nous entraîner sur la question de la grève et de la mobilisation. Ce n… https://t.co/BU5mLjKS99
16:37RT : La nouvelle saison du Hot Club commence par un retour aux sources du jazz avec l'orchestre "Mem’Ory" lundi… https://t.co/o6OUOkUN3N
16:35RT : Évidemment il est plus simple de dénoncer la galère des usagers que d'expliquer le pourquoi de l'application du dro… https://t.co/wytPkLcHTd
16:31RT : La réaction du de à démontre un durcissement de la réaction au mouvement… https://t.co/kMVzfWwLgQ
16:30RT : Édouard Philippe qui demande des “suites judiciaires” contre les grévistes de la SCNF.. quelle horreur ce gouvernem… https://t.co/uFgpB3LRET
16:29RT : . annonce des suites judiciaires contre les cheminots. La répression comme seul arme face à des chemino… https://t.co/H9jNtWeV9X
16:29 Qu'auraient-ils fait à la place du conducteur du train dans les Ardennes? Ils auraient trouvé la situa… https://t.co/jH2MqZrl5j
16:26RT : Ce gouvernement ne veut jamais rien négocier. Rien. Il enfume systématiquement sur « l’écoute », la « concertation … https://t.co/fte4awOJOw
15:40Périgueux : FO Dordogne durcit le ton : une grève pourrait se déclarer bientôt -> https://t.co/KZcQydTMex
10:52 si vs lisez l’histoire de Laurent, fauché par 1 chauffard à 12 ans... tjrs au à 39 an… https://t.co/mUr0Y0ztjS
10:41Périgueux : « Travailler dans une bibliothèque, ce serait le rêve » -> https://t.co/Om386ffkdU
08:48Marsac-sur-l'Isle : Dixième salon animalier du Périgord : coup d'envoi au parc des expo' ! -> https://t.co/p6CLIkLE08
07:47France : Nouvelle exposition au musée de la Résistance, regard sur les brigades internationales -> https://t.co/caNMHLqoaD
07:44# # - -Vienne : Les Petits Ventres, un succès sans cesse renouvelé! -> https://t.co/TTzFlA4Xuk
07:41Région : A la découverte de l’architecture contemporaine -> https://t.co/OSBGQvtF79
07:37Région : A Limoges, la voie du «faire pour apprendre» -> https://t.co/SqNTZduZAH
04:00La Douze : Un motard gravement blessé au sud de Périgueux -> https://t.co/MsiSO6cCfK
21:47 Un fait'div ! Vous ne vous sentez plus à Limoges...
20:36Périgueux : Juste "une pension digne du travail effectué" -> https://t.co/WJfjd1lZNU
20:29Le Blanc : Concert exceptionnel du chœur Mikrokosmos à Saint-Génitour -> https://t.co/NGRUEp7bS2
20:26La Châtre : La gauche se positionne et élabore dix propositions -> https://t.co/QVKtmmPuHT
20:22Châteauroux : Le nouveau quartier sur le site des 100 000 Chemises prend forme -> https://t.co/3YLUgPgWbG
20:19France : La question des enjeux alimentaires fait son cinéma -> https://t.co/FNy0X1qgvB

Entre animalistes et paysans, un point de convergence mais deux propositions irréconciliables

Les uns et les autres seraient au moins d’accord sur une chose : le CETA et autre MERCOSUR sont nocifs. Pour le reste...

Partisans de la cause animaliste de l’association L.214 et agriculteurs de la Coordination rurale (CR), étaient réunis samedi à 15h place d’Aine, chacun de leur côté. Les premiers entendent dénoncer les conditions d’élevage intensif. Les seconds (mobilisés en réponse aux premiers, mais les deux rassemblements étaient bien autorisés, à la même heure et au même endroit) résument leur position par une affiche : «Sauvez un paysan, mangez un vegan». «La dénonciation de l’élevage intensif, c’est le cheval de Troie des vegans qui sont en réalité contre l’élevage tout court, explique Charles Muller, adhérent à la CR. Oui, pour cet éleveur de 27 ans, la liberté d’expression doit être respectée «mais là c’est de l’intégrisme. Nous, nous sommes solidaires avec tous les paysans et tous les types d’élevage. Aujourd’hui, non seulement les éleveurs sont dans le rouge mais ils sont aussi montrés du doigt. Les vegans ne maîtrisent pas l’élevage du vivant. Chez eux, c’est l’incompétence comme argument à un mode de vie.»

Quelques minutes plus tôt, Nicolas Boutaud (L.214) disait que la réaction des agriculteurs était certes compréhensible : «Je comprends que ce sur quoi on s’exprime, l’élevage, représente leur travail.» Mais «les faits sont là : la consommation de viande diminue. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est le CREDOC. A Limoges, il y a de plus en plus de végétariens. Quand on parle de la déforestation en Amazonie, des données officielles expliquent que c’est pour produire du soja comme aliment pour le bétail. La question aujourd’hui, c’est plutôt de savoir comment s’inscrire dans la transition agricole qui est en train de se faire.» Et L.214 d’inviter à rencon-trer Philippe, un ancien éleveur laitier. Il dit : «J’étais proche de la nature et je n’en pouvais plus de faire ça. J’avais 25 laitières et je sortais 7.000 kg de lait par an. J’étais pris dans un système d’emprunt avec l’obligation de respecter un format : l’insémination, l’écornage à vif, les logettes pour les animaux, les vaches qui partent à l’abattoir à 6-7 ans parce qu’il faut remplacer par des génisses plus performantes. Et quand on est là-dedans, on travaille 10h par jour et on n’a pas le choix : je comprends que des paysans se suicident.» Lui est devenu éducateurs et (presque) vegan. «Je mange deux œufs dont je connais la provenance tous les matins. Le lait, la viande, le poisson, c’est terminé. Je fais des analyses de sang tous les ans et je me porte très bien.»

Ce type de point de vue, les éleveurs mobilisés par la CR ne l’entendent pas : «Les vegans véhiculent une image erronée de l’agriculture. On se demande qui autorise ce genre de manifestation. Les responsables politiques nous laissent livrés à nous-mêmes.»

 

Photo : Lors du rassemblement de l’association L.214 samedi à Limoges.