Fil info
21:20Saint-Geniès : Issue tragique à l’accident de dimanche près de Sarlat -> https://t.co/vtbgqYzcRB
20:50Périgueux : Les Jeunes Agriculteurs de la Dordogne soutiennent leurs aînés -> https://t.co/7MmyBJe4TS
20:07Saint-Geniez-ô-Merle : Une zone blanche, des tours, un pylône et des explications -> https://t.co/3Z8jUmvacO
20:00Périgueux : Création d'un pôle public d'éradication de l'amiante : réponse mi-novembre -> https://t.co/hcBH2MHFAu
19:52Argenton-sur-Creuse : Faune 36, un centre de soins pour animaux sauvages inédit dans l’Indre -> https://t.co/y22p4lm018
19:51Issoudun : Le 7e Issoudun Reggae temple ce soir et demain au PEPSI -> https://t.co/qmHCRoSlZx
19:43Châteauroux : « Châteauroux Demain » apporte sa contribution à l’enquête sur le PLUi -> https://t.co/AIVABN6Var
19:41Châteauroux : Glyphosate : 58 plaintes déposées -> https://t.co/0EMi2INYYx
18:10RT : Le voilà le fameux ruissellement. https://t.co/JjoJAgaEgA
18:08RT : Le 17 octobre 1961, quelques mois avant la fin de la fin de la guerre d'Algérie, des centaines d’Algériens étaient… https://t.co/pH58p21gvX
18:07RT : Le voilà le fameux ruissellement. https://t.co/JjoJAgaEgA
18:06RT : Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ
18:06RT : Tulle : "Privée du métier que j'aime" -> https://t.co/y8PBvprmtA
18:06RT : Selon l'Insee, le taux de pauvreté en France atteint 14,3% en 2018, soit 9,1 millions de Français. 200 000 pauvres… https://t.co/zmud4JGRrL
17:59RT : Selon l'Insee, le taux de pauvreté en France atteint 14,3% en 2018, soit 9,1 millions de Français. 200 000 pauvres… https://t.co/zmud4JGRrL
17:56RT : 🇫🇷 Ce matin, lancement du au lycée Les Vaseix : une première en ! 👉 Promouvoir et déve… https://t.co/VFAwGbPmio
16:57Marsac-sur-l'Isle : Votre BA, c’est fin novembre -> https://t.co/1zVpEqDlVo
16:51Le 1er ministre Édouard Philippe aurait-il finalement renvoyé une note à ses ministres sur les règles en période él… https://t.co/t72BDN0tM6
16:14Sarlat-la-Canéda : Des recherches plastiques en lien avec le compagnonnage -> https://t.co/WrLc9hCHHp
15:39Boulazac : Sécuriser les abords de l’école -> https://t.co/L0K0agLsgH
13:40Beynat : Des châtaignes plein le cabas ! -> https://t.co/pNUj02sCAW
08:17RT : Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ
08:17RT : Région : Cinq ans de prison ferme pour la mère de Séréna -> https://t.co/WCJ2sAfWDi
07:35# # - -Vienne : Demain, c’est la Frairie : yes ! -> https://t.co/xR4NRe7Beo
07:33# # - -Vienne : "Au bord du rêve", une œuvre très originale -> https://t.co/0AcNK0wU7v
07:30# # - -Vienne : «Now», l’événement qui veut rendre l’économie plus «funky» -> https://t.co/Mo1R1d1Wh3
07:27Région : Cinq ans de prison ferme pour la mère de Séréna -> https://t.co/WCJ2sAfWDi
07:24Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ

Après les discours, la région doit agir

Le président de Nouvelle-Aquitaine tenait hier sa conférence de presse de rentrée. Fidèle a sa «réputation d’homme qui aime les usines», ne cachant pas ses ambitions de «réindustrialiser la région», Alain Rousset est largement revenu sur la nécessité de mettre rapidement en œuvre des politiques environnementales dignes de ce nom.

Emploi, formation, écologie, agriculture, «engorgement de Bordeaux» ou «enclavement de Limoges», Alain Rousset a abordé une pluralité de sujets qui lui tiennent à cœur. Loin de penser à sa succession en 2021, le président de Région fixe le cap vers «une transition énergétique, sociale et solidaire».

D’emblée, Alain Rousset a affiché son «inquiétude face à la situation de sécheresse que connaissent beaucoup de nos territoires», prenant entre autres l’exemple de Guéret qui est dans une «situation difficile en matière d’eau potable, la Ville étant obligée de prélever et de traiter l’eau de son lac de loisirs». Et d’ajouter : «On voit bien que ce n’est pas pas forcément à l’échelle de la grande région qu’on va régler ce genre de problème de la résilience, apporter des solutions à des sécheresses longues comme celle qu’on connaît cette année et que beaucoup de territoires ont connu les années précédentes». Face à des situations qui empirent et à des défis qui se précisent, le président Rousset compte «réunir très rapidement un séminaire de travail avec à la fois des chercheurs, des spécialistes et des représentants des professions concernées afin d’adopter un plan, non pas de résilience qui ne fait pas consensus, mais de réactions, de solidarité».

Si la question de l’eau est un sujet brûlant, «la sortie des pesticides» , «le développement des énergies renouvelables», «le problème du logement ou des transports» en sont d’autres. Avec un axe forte concernant l’«aménagement du territoire», les stratégies de la Région s’orientent ainsi vers une «transition énergétique, sociale et solidaire». Soulignons que le 9 juillet 2019, les élus de Nouvelle-Aquitaine réunis en séance plénière ont adopté la feuille de route régionale dédiée à la transition énergétique et écologique : Néo Terra. Elle se fixe 11 ambitions, accompagnées d’engagements chiffrés et d’actions concrètes. L’objectif est d’accompagner l’effort de transition en termes énergétique, écologique et agricole à l’horizon 2030 : «Quand je regarde mes petits enfants, je me dis que ce n’est pas possible de renvoyer à 2050 la transition écologique, énergétique et agricole. C’est totalement insupportable !»

Alain Rousset souligne également la nécessité de vite redonner une chance au rail, notamment pour le fret. Pour lui, il faut «sortir les camions de la route», quite à taxer les poids lourds qui sont la cause, on le sait, d’une grosse pollution.

Toutefois, le président Rousset est catégorique, il est un fervent défenseur de la réindustrialisation des territoires. Il martèle alors que, contrairement à ce que pensent toujours certains, «la Région a une politique industrielle», qui est notamment tournée vers «l’usine du futur».

«Dans les têtes

et dans les cœurs»

Listant aussi atouts et réussites de la Région, le tout confortant «une ambiance positive», Alain Rousset a «le sentiment que la Nouvelle-Aquitaine est rentrée dans les têtes et surtout dans les cœurs. En Poitou-Charentes et dans le Limousin, la Région, non pas par des discours mais par des actes, a doublé les aides à l’agriculture, doublé les aides aux entreprises sans réduire la voilure en Aquitaine, avec une stratégie de priorités : toutes nos compétences mais rien que nos compétences». Soutien à la formation, à l’apprentissage, aux entreprises innovantes et à l’emploi en général sont aussi des leviers importants des politiques régionales.

 

Photo : Alain Rousset veut sortir du «tout camion» et relancer le fret ferroviaire. (Photo archives)