Fil info
16:42RT : Il ne faut pas tout mélanger. On a essayé de nous entraîner sur la question de la grève et de la mobilisation. Ce n… https://t.co/BU5mLjKS99
16:37RT : La nouvelle saison du Hot Club commence par un retour aux sources du jazz avec l'orchestre "Mem’Ory" lundi… https://t.co/o6OUOkUN3N
16:35RT : Évidemment il est plus simple de dénoncer la galère des usagers que d'expliquer le pourquoi de l'application du dro… https://t.co/wytPkLcHTd
16:31RT : La réaction du de à démontre un durcissement de la réaction au mouvement… https://t.co/kMVzfWwLgQ
16:30RT : Édouard Philippe qui demande des “suites judiciaires” contre les grévistes de la SCNF.. quelle horreur ce gouvernem… https://t.co/uFgpB3LRET
16:29RT : . annonce des suites judiciaires contre les cheminots. La répression comme seul arme face à des chemino… https://t.co/H9jNtWeV9X
16:29 Qu'auraient-ils fait à la place du conducteur du train dans les Ardennes? Ils auraient trouvé la situa… https://t.co/jH2MqZrl5j
16:26RT : Ce gouvernement ne veut jamais rien négocier. Rien. Il enfume systématiquement sur « l’écoute », la « concertation … https://t.co/fte4awOJOw
15:40Périgueux : FO Dordogne durcit le ton : une grève pourrait se déclarer bientôt -> https://t.co/KZcQydTMex
10:52 si vs lisez l’histoire de Laurent, fauché par 1 chauffard à 12 ans... tjrs au à 39 an… https://t.co/mUr0Y0ztjS
10:41Périgueux : « Travailler dans une bibliothèque, ce serait le rêve » -> https://t.co/Om386ffkdU
08:48Marsac-sur-l'Isle : Dixième salon animalier du Périgord : coup d'envoi au parc des expo' ! -> https://t.co/p6CLIkLE08
07:47France : Nouvelle exposition au musée de la Résistance, regard sur les brigades internationales -> https://t.co/caNMHLqoaD
07:44# # - -Vienne : Les Petits Ventres, un succès sans cesse renouvelé! -> https://t.co/TTzFlA4Xuk
07:41Région : A la découverte de l’architecture contemporaine -> https://t.co/OSBGQvtF79
07:37Région : A Limoges, la voie du «faire pour apprendre» -> https://t.co/SqNTZduZAH
04:00La Douze : Un motard gravement blessé au sud de Périgueux -> https://t.co/MsiSO6cCfK
21:47 Un fait'div ! Vous ne vous sentez plus à Limoges...
20:36Périgueux : Juste "une pension digne du travail effectué" -> https://t.co/WJfjd1lZNU
20:29Le Blanc : Concert exceptionnel du chœur Mikrokosmos à Saint-Génitour -> https://t.co/NGRUEp7bS2
20:26La Châtre : La gauche se positionne et élabore dix propositions -> https://t.co/QVKtmmPuHT
20:22Châteauroux : Le nouveau quartier sur le site des 100 000 Chemises prend forme -> https://t.co/3YLUgPgWbG
20:19France : La question des enjeux alimentaires fait son cinéma -> https://t.co/FNy0X1qgvB

Paul François à la BFM, un paysan contre Monsanto

La Libre pensée 87 organise le 10 octobre à la BFM, avec phyto-Victimes, Alerte des médecins sur les pesticides, et le soutien de plusieurs au-tres associations, une conférence-débat avec Paul François, le paysan charentais qui a défié Monsanto. La projection d’un film sur son combat servira de préalable au débat.

Paul François, le paysan charentais en procès avec Monsanto, après avoir été empoisonné par un de ses produits, le Lasso, sera à Limoges demain, dès 18h30, à l’auditorium de la BFM. Après la projection du film relatant son combat, Paul François répondra aux questions du public et dédicacera son livre. Comme le souligne Jacky Texier (Libre pensée), «l’écologie a été très présente dans l’actualité ces derniers temps avec les Monsanto papers, le débat sur le glyphosate, les condamnations de Monsanto et son rachat par Bayer, et dernièrement avec l’explosion de l’usine Lubrizol de Rouen. On pourrait penser que cette initiative est pour la Libre pensée une position écologique de circonstance, il n’en est rien. Le point de départ de cette conférence-débat est une émission «Affaires sensibles» diffusée sur l’antenne de France Inter en 2017.» Paul François viendra témoigner de son combat interminable face au géant de l’agrochimie contre lequel il engage une procédure en avril 2007. En février 2012, le président du TGI de Lyon lui donne raison, mais Monsanto fait appel ; en septembre, la cour d’appel confirme la condamnation. En juillet 2017, la cour de cassation annule l’arrêt lyonnais. En 2019, la cour d’appel de Lyon donne de nouveau gain de cause à Paul François. Mais Monsanto s’est pourvu en cassation.

La Libre pensée explique que les raisons de cette conférence-débat sont multiples, notamment philosophiques et environnementales : «philosophiques car il s’agit d’un combat du faible contre le puissant. Nous, libres-penseurs de Haute-Vienne, ne pouvions pas rester spectateurs de ce combat. Si nous ne pouvions y participer, nous pouvions au moins le faire connaître», indique Jacky Texier qui ajoute, «une autre raison qui nous a conduit à nous intéresser au cas de Paul François, c’est une certaine idée de la liberté et de la justice. Dans ce cas précis, il s’agit de la liberté des agriculteurs, totalement soumis aux fabricants de ces produits mortifères que l’on appelle pudiquement phytosanitaires. Il s’agit aussi de la liberté de se défendre et de faire valoir ses droits. A cet égard, il a fallu à Paul François un courage extraordinaire pour s’engager dans ce combat tant vis-à-vis de la MSA pour faire reconnaître sa maladie professionnelle que de Monsanto, pour ce qui est de son empoisonnement. Et puis il y a une deuxième raison à notre décision, ce sont les raisons environnementales. La charte de la Libre Pensée prône la préservation de la nature pour les générations futures». Pour la Li-bre pensée il était donc tout à fait logique qu’elle joue son rôle d’association d’éducation populaire : «L’action de Paul François doit nous interroger sur la finalité et les pratiques des multinationales de l’agrochimie qui, prétextant œuvrer pour résoudre le problème de la faim dans le monde ne poursuivent d’autre but que d’engranger un maximum de profit et provoquent volontairement l’asservissement des populations et leur dépendance alimentaire» estime Jacky Texier.

Jean-Pierre Chauffier, représentant les associations, ajoute, «ces multinationales sont responsables d’un écocide, notre but n’est pas de traumatiser la population ou de culpabiliser les agriculteurs, mais au contraire de présenter les solutions qui existent, car il y en a. Nous, société civile, avons la responsabilité de les relayer, d’inciter les agriculteurs à aller vers une transition écologique». L’association «Alerte des médecins sur les pesticides», partenaire de cette initiative parlera des conséquences des pesticides sur la santé.

L’entrée à cette conférence-débat est gratuite et ouverte à tous.

Fatima Azzoug

 

Photo : Jacky Texier et Jean-Pierre Chauffier ont présenté ce débat.