Fil info
16:38Par contre, cette année, l' n'est plus là pour publier une photo de la commémoration au monument de l'e… https://t.co/euZNNcnbwt
14:55RT : Donner plutôt que vendre ou jeter, en quelques clics https://t.co/NbfaHrTj7k https://t.co/KCSKlGehoP
14:54RT : Séisme dans le sud-est : quatre blessés dont un grave (nouveau bilan préfectures) https://t.co/yxerv4pHvG
14:52RT : Après la démission d’Evo Morales, la Bolivie plonge dans l’inconnu https://t.co/bdeqjA64kS
14:48RT : Le commandant des forces armées avait exigé la démission de . Cette démission aux allures de coup d’Etat n’… https://t.co/p62tAQPYwp
14:47RT : « Le vinyle, on a commencé avec, on finit avec » : à Limoges, deux copains disquaires ont ouvert leur magasin il y… https://t.co/ZC45kNiNe2
14:40RT : Au lendemain des élections législatives qui ont vu un essor massif du parti fasciste Vox, des manifestants bloquent… https://t.co/CFZb5qTIrZ
14:38RT : Mardi 12 Novembre, disons stop à la précarité étudiante ! https://t.co/7gnj4omXPu
14:36RT : "Ce canard c'était un patrimoine, c'était le quotidien de la classe ouvrière" Georges Châtain, journaliste à l'écho… https://t.co/CTqnpWhBoL
14:35RT : Disparition de l'Echo Dordogne. Pour Germinal Peiro : "un signal inquiétant pour le pluralisme des idées (...) Il… https://t.co/UEaWHp8gIO
14:33RT : Hommage mérité pour une personne discrète et fidèle à la table de presse et à son métier de journaliste depuis tant… https://t.co/QnpGmShQ7q
14:27RT : Durant 33 ans, Gérard Raymond, mon ex-collègue du service des sports de n'a loupé qu'un seul match de ch… https://t.co/i34BFuY9RV
10:20VIN de PAILLE : attaqués par le Jura, les Vins de Corrèze conservent leur A.O.C. “Vin de paille”… https://t.co/aOKncVxOlk

Les Petits Ventres, un succès sans cesse renouvelé!

Créée en 1973 par l’association du Vieux Limoges pour sauver un quartier menacé de destruction, la Frairie des petits ventres est un réel succès avec chaque année près de 40.000 personnes. Et le ciel gris d’hier n’a pas rebuté les badauds venus passer un bon moment autour d’un sandwich et d’une bière, au bon goût du terroir limousin. Cette année, seuls les professionnels de bouche étaient autorisés à tenir un stand, proposant  tout de même une grande variété de mets : boudins, andouillettes, tête de veau, galétous et autres flognardes se sont dégusté toute la journée. Car du choix, il y en avait, comme pouvaient en témoigner les odeurs qui s’entremêlaient à l’heure du déjeuner. Du matin au soir, des milliers de personnes se sont donné rendez-vous rue de la Boucherie, entre amis et en famille, pour célébrer cette 47e édition de la Frairie.