Fil info
22:18Saint-Paul-de-Serre : Un motard gravement blessé dans le Grand Périgueu -> https://t.co/ISRlLHNsYn
19:16Larche : Chasse aux déchets sauvages ouverte ! -> https://t.co/BdgxMlpjow
18:58RT : Derrière Zemmour, l’irrépressible banalisation de l’extrême droite dans les médias via https://t.co/bfcFXMeYh2
17:54Vous les croiserez sûrement ! La team des jeunes de sera de la partie pendant les vacances de la Tou… https://t.co/UURIejsocH
16:26Lissac-sur-Couze : «La paix et le climat, même combat» | L'Echo https://t.co/SQZVnPyhnC via
16:21RT : À chaque fois que ce message est liké je fais 10 pompes. https://t.co/jpZY7uK6ff
16:19RT : Le député et ancien a été mis en examen pour fraude fiscale, détournement fonds publics,… https://t.co/LW9h14CXJJ
16:17RT : On se souvient que le Député Villani a voté la suppression de l’obligation d’accès pour les handicapés à tous les l… https://t.co/owKnnRwlEk
16:17RT : rares images d'une sublime panthère des neiges . https://t.co/rF7vUAo5Db
16:16RT : STROMAE L’artiste belge va porter plainte contre les organisateurs et organisatrices de la marche anti PMA du 06 o… https://t.co/X14jPBr81q
14:00RT : ALERTE ORAGE Les services de météo France ont placé le département de la Corrèze en vigilance Orange, pour un épiso… https://t.co/PjpbeKZisS
13:02Périgueux : Lionel Pascal (PRG Périgueux) au PS Dordogne : "l'huile est plus utile dans les rouages que sur le feu"… https://t.co/6M2RE1l5GP
11:56Escoire : Orages : Dordogne passe en alerte orange -> https://t.co/NURStZhi5q
10:28Beaupouyet : Leur maison brûle entièrement cette nuit près de Bergerac -> https://t.co/UqSWXKjYK2
09:09# # - -Vienne : Les 20 ans de la petite unité de vie de la cité Thuillat -> https://t.co/hR4Vhnq8sk
09:07# # - -Vienne : Le mariage, tendance néo-trad -> https://t.co/0xOJfisOMS
09:06# # - -Vienne : Le NPA veut faire converger les luttes et les colères -> https://t.co/Jn2P13zXkG
09:04# # - -Vienne : Sensibiliser et inciter le public à être «co-producteur» de sa sécurité -> https://t.co/CwIB6vhDJG
09:00Région : Les besoins de logements d’ici 2030 -> https://t.co/J2azhaYyRv
08:58Région : Nouvelle alerte aux pesticides -> https://t.co/AjzF8p5M3t
03:42 A qq jours de l'appel à manifester de l', 1 coup… https://t.co/HY2B8v1dwZ
03:34Le Buisson-de-Cadouin : (VIDÉO) "Après avoir contribué à la richesse nationale… les agriculteurs retraités priés de… https://t.co/w3AfZdRzCE
00:27«On atteint même les 80% de communes soutenant le maintien des services de la DGFIP sur l’ensemble du territoire» d… https://t.co/r2vyp2A2ra

Châteauroux Céramics en liquidation et peut-être bientôt fermée

Social

Pour la première fois, les palettes et les pneus brûlent devant l’entreprise. Les employés sont à bout. Depuis quelques jours, par l’intermédiaire d’une lettre recommandée envoyée par le tribunal de commerce de Châteauroux, ils ont appris que le redressement judiciaire de leur entreprise, prononcé le mois dernier, allait être mué en liquidation judiciaire mercredi 21 janvier. Alors qu’on leur avait laissé entrevoir six mois de surveillance, ce revirement de situation sonne comme une mort annoncée pour les salariés. « On a l’impression de ne pas avoir été entendu, toujours pas, regrette Jean-Luc Prot, secrétaire du Comité d’Entreprise. On a proposé de vendre le stock pour renflouer le passif, mais rien. Tout le monde va dans le sens de la liquidation, que ce soit le mandataire, l’administration... » 500 000 m² seraient actuellement stockés dans  l’entreprise, pour une valeur estimée à 100 000 € selon l’administration, soit 0,20 € / m². Bien loin de leur prix de vente habituel : 4,69  € / m² en moyenne. Pour justifier sa décision, le tribunal de commerce avance l’absence totale d’activité industrielle, une trésorerie insuffisante (elle s’élève à 350 €), la société en état de cessation de paiement... Autant d’arguments qui laissent les salariés désabusés. L’activité aurait pu être là, selon eux, mais ils ont la sensation que leur direction a tout fait pour en arriver à cette extrémité. A plusieurs reprises, en avril ou juin 2014, le comité d’entreprise avait interpellé ses dirigeants pour faire état de problèmes de gestion à Châteauroux, sans retour.

Aujourd’hui, outre leur situation, les salariés déplorent l’absence de politiques et de soutiens à leurs côtés. S’ils ont pu rencontrer Gil Avérous, maire de Châteauroux, et Jean-Marc Giraud, bras-droit du préfet, leurs demandes auprès des deux députés de l’Indre et de Michel Sapin, ministre de l’économie et des finances, sont restées lettre morte.« Aujourd’hui, on est en train de tout liquider et personne ne bouge ! » s’offusque Patrice Rabaté qui travaille comme consultant auprès des salariés. Mercredi prochain, à 14 h, est prévue au tribunal de commerce l’audience où le redressement doit être converti en liquidation. Les responsables du comité d’entreprise et les salariés ont prévu de tous s’y rendre pour manifester leur désapprobation.

Air Jordan XXXI 31 Shoes