Fil info
21:20Saint-Geniès : Issue tragique à l’accident de dimanche près de Sarlat -> https://t.co/vtbgqYzcRB
20:50Périgueux : Les Jeunes Agriculteurs de la Dordogne soutiennent leurs aînés -> https://t.co/7MmyBJe4TS
20:07Saint-Geniez-ô-Merle : Une zone blanche, des tours, un pylône et des explications -> https://t.co/3Z8jUmvacO
20:00Périgueux : Création d'un pôle public d'éradication de l'amiante : réponse mi-novembre -> https://t.co/hcBH2MHFAu
19:52Argenton-sur-Creuse : Faune 36, un centre de soins pour animaux sauvages inédit dans l’Indre -> https://t.co/y22p4lm018
19:51Issoudun : Le 7e Issoudun Reggae temple ce soir et demain au PEPSI -> https://t.co/qmHCRoSlZx
19:43Châteauroux : « Châteauroux Demain » apporte sa contribution à l’enquête sur le PLUi -> https://t.co/AIVABN6Var
19:41Châteauroux : Glyphosate : 58 plaintes déposées -> https://t.co/0EMi2INYYx
18:10RT : Le voilà le fameux ruissellement. https://t.co/JjoJAgaEgA
18:08RT : Le 17 octobre 1961, quelques mois avant la fin de la fin de la guerre d'Algérie, des centaines d’Algériens étaient… https://t.co/pH58p21gvX
18:07RT : Le voilà le fameux ruissellement. https://t.co/JjoJAgaEgA
18:06RT : Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ
18:06RT : Tulle : "Privée du métier que j'aime" -> https://t.co/y8PBvprmtA
18:06RT : Selon l'Insee, le taux de pauvreté en France atteint 14,3% en 2018, soit 9,1 millions de Français. 200 000 pauvres… https://t.co/zmud4JGRrL
17:59RT : Selon l'Insee, le taux de pauvreté en France atteint 14,3% en 2018, soit 9,1 millions de Français. 200 000 pauvres… https://t.co/zmud4JGRrL
17:56RT : 🇫🇷 Ce matin, lancement du au lycée Les Vaseix : une première en ! 👉 Promouvoir et déve… https://t.co/VFAwGbPmio
16:57Marsac-sur-l'Isle : Votre BA, c’est fin novembre -> https://t.co/1zVpEqDlVo
16:51Le 1er ministre Édouard Philippe aurait-il finalement renvoyé une note à ses ministres sur les règles en période él… https://t.co/t72BDN0tM6
16:14Sarlat-la-Canéda : Des recherches plastiques en lien avec le compagnonnage -> https://t.co/WrLc9hCHHp
15:39Boulazac : Sécuriser les abords de l’école -> https://t.co/L0K0agLsgH
13:40Beynat : Des châtaignes plein le cabas ! -> https://t.co/pNUj02sCAW
08:17RT : Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ
08:17RT : Région : Cinq ans de prison ferme pour la mère de Séréna -> https://t.co/WCJ2sAfWDi
07:35# # - -Vienne : Demain, c’est la Frairie : yes ! -> https://t.co/xR4NRe7Beo
07:33# # - -Vienne : "Au bord du rêve", une œuvre très originale -> https://t.co/0AcNK0wU7v
07:30# # - -Vienne : «Now», l’événement qui veut rendre l’économie plus «funky» -> https://t.co/Mo1R1d1Wh3
07:27Région : Cinq ans de prison ferme pour la mère de Séréna -> https://t.co/WCJ2sAfWDi
07:24Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ

Une projection-débat sur la situation dramatique au Congo

Pourvu que les diamants, l'or, le cuivre, les terres rares, et autres minerais précieux, continuent d'être extraites des entrailles de pays que l'on dit par ailleurs pauvres, cela dans des conditions de travail des plus précaires, et que notre confort technologique et moral n'en soit aucunement troublé, les pires méfaits peuvent apparemment être perpétrés sans frein et sans fin dans plusieurs contrées du monde. Particulièrement au cœur de ce continent africain qui auparavant et pendant longtemps a durement subi la traite négrière et le joug colonial.
C'est ce qui, en présence d'un auditoire assez nombreux et notamment de Valérie Durand, déléguée pour les droits des femmes à l'égalité, a été démontré jeudi soir avec la projection dans la salle de cinéma-théâtre Maurice Sand du film L'homme qui répare les femmes -La colère d'Hippocrate, à l'invitation des Femmes solidaires et de l'association Echanges et Amitié-Tous citoyens du monde et à la veille de la journée internationale de l'élimination des violences sexuelles faites aux femmes.
Au travers de la vie et de l'œuvre du courageux chirurgien Denis Mukwege, le documentaire n'épargnait rien des conséquences néfastes d'un conflit qui dure depuis vingt ans au sud du Kivu, région montagneuse de la République démocratique du Congo (ex-Zaïre). Par une spirale infernale entraînant les pires exactions de la part de soldats qui, pour renforcer leurs rangs, recrutent même des enfants et des adolescents qui accomplissent de basses et de cruelles besognes, un génocide se perpétue sans que nous en ayons bien connaissance, ou qui ne suscite qu'indifférence.
La destruction d’un peuple
Désignés par leur faiblesse, les femmes y sont très souvent, sinon systématiquement, victimes de viols dont le but premier est de briser le cercle familial et au-delà, une culture ancestrale. Ce qui va jusqu'à aboutir à une forme directe de stérilisation de petites filles aux corps abîmés au point de ne plus pouvoir ensuite, devenues femmes, s'accoupler et accoucher. La destruction d'un peuple se poursuit ainsi d'autant plus facilement que les hommes coupables de ces abominations sont rarement ou trop peu châtiés, la corruption endémique permettant d'éviter les peines de prison prononcées.
Pour aider financièrement ceux qui, comme le docteur Mukwege, ne se contentent pas de dénoncer cette terrible situation et apportent des solutions concrètes, après avoir répondu à une série de questions empreintes d'émotion et de colère chez certains, le gynécologue-obstétricien Jacques Lansac a fait un appel aux dons. Ceux-ci transiteront par le fonds pour la santé des femmes qu'il a récemment créé et qui a permis il y a peu l'envoi d'un conteneur empli de matériel sanitaire au Congo via le port de Caen. L'association des ressortissants congolais de Normandie a contribué à ce transport à hauteur de 1000 euros, a-t-il été signalé. Ce qui constitue l'un de ces gestes généreux qualifiés par le professeur de « petits pas qui arrivent à forcer des portes épaisses ».
Denis Bonnet

CULTURE KINGS PARRAMATTA IS NOW HERE!