Fil info
23:30France - Francis Heaulme jugé pour meurtre de deux enfants https://t.co/PqKUPWUgXO
23:30France : Francis Heaulme jugé pour meurtre de deux enfants -> https://t.co/sQCcMuqlW3
23:25France - Pierre Laurent lance un appel à Mélenchon https://t.co/Noj7xvlc8A
23:25France : Pierre Laurent lance un appel à Mélenchon -> https://t.co/KVO7W55eOv
23:24France - Un air de réconciliation entre la gauche et la jeunesse https://t.co/cEWlrAmhVz
23:24France : Un air de réconciliation entre la gauche et la jeunesse -> https://t.co/om1GGp2MEy
23:22France - L’hommage de la Nation au policier tué jeudi à Paris https://t.co/30L9gSNWta
23:22France : L’hommage de la Nation au policier tué jeudi à Paris -> https://t.co/nAqBmi7nVh
23:14Région - Les Etablissements Henri Machat ferment leurs portes https://t.co/Y0xuntV7hu
23:14Région : Les Etablissements Henri Machat ferment leurs portes -> https://t.co/Jz372VfMN8
23:07Région : Les Etablissements Henri Machat ferment définitivement leurs portes -> https://t.co/9CP57My6OU
22:55La une du Mercredi 26 Avril 2017 https://t.co/OaVpggJfAr
20:02Indre - George Sand revisitée en BD https://t.co/gJDcQepjI2
20:02Indre : George Sand revisitée en BD -> https://t.co/Ufc7eksJnK
19:56Mouhet - A Mouhet, on aime la chanson ! https://t.co/bG5g4msz2A
19:56Mouhet : A Mouhet, on aime la chanson ! -> https://t.co/By1ULzA4xP
19:44Brive-la-Gaillarde - Un petit train arrive en ville https://t.co/zDgUQAuARi
19:44Brive-la-Gaillarde : Un petit train arrive en ville -> https://t.co/XSUucGKRg3
19:39Dordogne - Un socle pour reconstruire la gauche https://t.co/wpC1BvGA8X
19:39Dordogne : Un socle pour reconstruire la gauche -> https://t.co/NR1UINrDQA
18:50En déplacement en Creuse, Renaud Lagrave, vice-président de la Région Nouvelle Aquitaine, chargé des... https://t.co/PM7jeg6QgZ
18:47Creuse - Montluçon, en attendant Lyon https://t.co/mraRHSctB5
18:27RT : Jacky Simon, 17 ans, habitant Ménetreuil (71) a disparu dans la nuit du 22 au 23 avril. Merci de RT https://t.co/iWBylnmotu
18:09 sera en Haute-Vienne vendredi.
17:48RT : Et quand Hollande sort de sa réserve pour attaquer et non… https://t.co/uvzrFMvlUl
17:42Bergerac : L’indécision et la colère, principaux favoris du second tour ? -> https://t.co/S1V5Di71vw
17:39Jusqu’à dimanche soir 18 heures, Felletin vivra aux rythmes des 5e Journées européennes du feutre. L’événement... https://t.co/46e6DJb2qS
17:38Creuse - Le feutre dans tous ses états https://t.co/c74kKNbj0c
17:34Le Centre d’animation de la vie locale (CAVL) de Guéret a inauguré ses nouveaux locaux dernièrement. Des locaux... https://t.co/xOmK11w1hx
17:33Creuse - Un lieu d'accueil pour tout savoir des animations de la cité https://t.co/lXNeLi0MfF
17:20Bellac - Parcours du Coeur: on s'est bien bougé! https://t.co/Y17ktTjMXA
17:20# # - : Parcours du Coeur: on s'est bien bougé! -> https://t.co/sGRm9iJLuq
17:18Saint-Yrieix-la-Perche - L’influence économique de l’hôpital Boutard https://t.co/Z2AInSoeVk
17:18# # - -Yrieix-la-Perche : L’influence économique de l’hôpital Boutard -> https://t.co/QnbFDhswkG
17:17Saint-Junien - Le corps, votre première maison dont Soline peut prendre soin https://t.co/PbZs5xPbo1
17:17# # - -Junien : Le corps, votre première maison dont Soline peut prendre soin -> https://t.co/p0Z6IM3Izi
16:58Sarlat-la-Canéda : Macron talonné par Mélenchon sur le canton -> https://t.co/vsZJCYOelw
16:55 Même ceux qui feront barrage le 7 mai sont tristes parce qu'on pérennise ainsi le système… https://t.co/IB0pQDseEw
16:49RT : Fils de , je ne voterai jamais pour un parti héritier de la et de l'. (1/2)
16:49RT : Mais qu'on ne me demande pas de soutenir un projet qui sera un formidable terreau pour la prospérité et le renforcement du . (2/2)
16:49 Chirac 2017 c'est non.
16:46RT : La "jeunesse" de Macron en marche vers la suppression de l'ISF à La Rotonde 🤢... https://t.co/iMT94orKYX
16:45RT : Pour rappel, Marine Le Pen se déclare "pour la protection des animaux". Et des Français. https://t.co/yAbjLSrnQQ
16:29RT : Le rend hommage au policier Xavier JUGELÉ au commissariat de de https://t.co/pJBvfdjiVY
16:28RT : "Je souffre sans haine". Discours admirable et courageux du compagnon de lors de l'hommage national à la Préfecture de Police.
16:26RT : Avant Mélenchon, Jospin avait mis… 5 jours à appeler au vote contre Le Pen en 2002 https://t.co/gQN6o7Ua40 https://t.co/UpP7SXA2vE
16:26RT : Je lance un appel notamment à la France insoumise dt je ne comprends pas le silence à nos appels depuis dimanche mais aussi à tte la gauche.
16:25RT : Moi en train de sélectionner mes destinations vacances pour cet été : https://t.co/Ggxhh0blEb
16:22Saint-Chartier : Le réseau d’eau potable réceptionné -> https://t.co/P5tNdH0WZa
13:48En partenariat avec L'ECHO... https://t.co/J0HHDBaPkU
09:02Dans notre édition aujourd'hui : - Haute-Vienne : un nouvel outil pour les propriétaires d'étangs - Zoom : la... https://t.co/8KUBSCE4SR
08:49Brive-la-Gaillarde - Des cartes largement rebattues https://t.co/yQFoF7gyFw
08:48Brive-la-Gaillarde : Des cartes largement rebattues -> https://t.co/i9SMhR2oiY
08:43Tulle - Les Tullistes ont choisi Emmanuel Macron https://t.co/Wu8r4ja5Uw

Serge Toubiana, une vie de cinéphile

L’Apollo accueille cet après-midi Serge Toubiana. Critique puis directeur de la rédaction des Cahiers du cinéma et directeur de 2003 à 2016 de la Cinémathèque française, il publie ses mémoires. Interview.

A l’occasion de la publication de son livre Les Fantômes du souvenir aux éditions Grasset, Serge Toubiana sera présent à l’Apollo à partir de 18 h 30 pour une rencontre avec le public ponctuée d’extraits de films qui sera suivie par une séance de signature. A 20 h 30, il introduira la projection d’un western de Raoul Walsh.
L’Echo - Comment vous est venue l’envie d’écrire vos mémoires ?
Serge Toubiana - Je crois que c’était le bon moment pour revenir sur mon passé. Quand j’ai quitté mon poste de directeur de la Cinémathèque française en janvier 2016, je me suis demandé comment j’allais passer d’une suractivité à ne rien faire. Je me suis donc mis à l’écriture de ce livre. Mon parcours au cinéma s’étale sur soixante-sept ans. Mon premier souvenir de cinéma remonte à mes sept ans : mes parents m’ont emmené avec eux voir La Strada de Fellini. Nous habitions alors à Sousse en Tunisie. Mon enfance a été un moment décisif dans ma cinéphilie. J’ai vu beaucoup de westerns et de péplums, deux genres qui étaient à la mode à la fin des années 1950, et des comédies avec Jerry Lewis. Je ne me posais pas la question de qui était le réalisateur. C’est à partir de l’âge de 15-16 ans - nous habitions alors à Grenoble -, que j’ai découvert la notion d’auteurs. J’ai aimé les films de Godard, Truffaut, Resnais, Bertolucci, Milos Forman, qui m’ouvraient une fenêtre sur le monde. Dans ce livre, je parle de moi mais aussi des rencontres que j’ai pu faire avec des cinéastes qui ont compté pour moi et avec qui j’ai pu avoir de vrais échanges.
L’Echo - En votre qualité de critique aux Cahiers du cinéma...
Serge Toubiana - Oui, cette expérience  a été très formatrice. Ecrire dans cette revue, c’était un passeport maginifique. Où que j’aille, que ce soit en Russie ou aux Etats-Unis, Les Cahiers sont reconnus comme une revue très sérieuse. Cela m’a permis de nouer des liens très forts avec des cinéastes comme Scorcese, Wenders, Truffaut. J’ai eu la chance de passer trois jours avec Clint Eastwood. A la fin, c’est lui qui m’a remercié en me disant : « En Amérique, jamais on ne me pose ces questions ». On ne leur parle que du casting et du box office, nous, on essaie d’aller un peu plus loin... A la Cinémathèque française, j’ai reçu Spielberg : il était ému mais moi j’étais dix fois plus ému que lui !
L’Echo - Que pensez-vous du concept de Retours vers le futur ?
Serge Toubiana - Je le trouve très intéressant car cela crée une émotion particulière d’avoir quelque chose du passé qui revient dans le présent. J’ai aussi découvert le travail de conservation des films amateurs par Ciclic . Quand j’étais à la Cinémathèque française, nous n’avions pas cette option. Notre ambition était de conserver des films du monde entier, on découvrait des films que l’on croyait perdus à jamais. Ce que fait Ciclic peut permettre de tomber sur des trésors inédits. Et puis les films de famille où l’image tremble un peu, cela me touche beaucoup.
L’Echo - Parlez-nous du western que vous avez choisi...
Serge Toubiana - Pursued de Raoul Walsh : c’est un western psychanalytique d’un très grand cinéaste avec un acteur merveilleux, Robert Mitchum. Son personnage est hanté par une image qui l’a traumatisé dans son enfance.
L’Echo - Dimanche, l’Apollo programme le dernier film de Bertrand Tavernier, Voyage à travers le cinéma français...
Serge Toubiana - J’ai beaucoup aimé ce film. On apprend beaucoup de choses. Le film dure 3 h 15 mais on ne s’ennuie pas une seconde. C’est un travail que lui seul pouvait faire. Il prépare d’ailleurs la suite : une série de huit émissions de 52 mn pour France 5
L’Echo - Avez-vous toujours autant de plaisir à vous asseoir dans une salle de cinéma ?
Serge Toubiana - Oui, le plaisir est intact, la curiosité est toujours là. Chaque film est une nouvelle fenêtre qui s’ouvre, un temps magique. Je me sens redevable du cadeau que l’on me fait.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.