Fil info
13:09Anzême : un appel aux dons lancé Après l’incendie qui a ravagé ce dimanche 28 mai le restaurant « la taverne... https://t.co/RXoZaRTzrx
09:25Dans notre édition aujourd'hui : - GM&S Industry : Après deux semaines de lutte intense les salariés ont repris... https://t.co/rHVtDd0Ul5
09:20Région - Après deux semaines de lutte intense les salariés ont repris le travail https://t.co/Yzw1nkn3YG
09:10Région - Après deux semaines de lutte intense les salariés ont repris le travail https://t.co/cDOwBLIynJ
22:54La une du Mardi 30 Mai 2017 https://t.co/uwNX5zgTb4
19:17Indre - Chapitre Nature : clap de fin ! https://t.co/2mWgqY7EAz
18:58Indre - Pleins feux sur le festival Darc https://t.co/Kiu6RvprRt
18:16Bessines-sur-Gartempe - Un beau succès pour les avant-premières des jeunes «Acte Un» https://t.co/lJK0b1KUa0
18:14Saint-Yrieix-la-Perche - Une journée consacrée à la prévention de l’obésité https://t.co/DJ03qs0426
18:13Les Démons de Guéret ont organisé pour la 5e édition la randonnée VTT du même nom en ce week-end de l’Ascension.... https://t.co/EJKeT1otRP
18:12Creuse - "Plein les yeux, plein les jambes" pour les 400 vététistes https://t.co/gA58LwigM2
18:11Dordogne - 18 mois de prison ferme pour violences conjugales https://t.co/7B3LBRaCdS
18:04Dordogne - Des revendications qui font du bruit https://t.co/aRkVOWB0eT
18:01Région - Huit trafiquants de pots catalytiques interpellés https://t.co/7URpPbhvjG
17:55L’ancienne école Jean-Macé d’Aubusson a été transformée en ateliers pour artistes et artisans, les Ateliers sur... https://t.co/z3nmbrTvkX
17:53Aubusson - Les peintres des Ateliers sur Cour se montrent https://t.co/TgV6yViVjq
16:45Le Tranger - Un espace Mis et Thiennot inauguré https://t.co/KtVW3YIOf6
16:38Argenton-sur-Creuse - L’ADAEC en sommeil, faute de bénévoles responsables https://t.co/qbUfNMk7zV
15:52Egletons - Les militaires de l'Ecole de Gendarmerie de Tulle s'entraînent pour le défilé du 14 juillet à Paris https://t.co/7axMnUdU0S

L’opération Bienvenue à la Ferme en perte de vitesse

La onzième édition des journées Bienvenue à la ferme se déroulait ce week-end dans toute la France. Dix exploitations du département ont ouvert grand leurs portes, moins que les années précédentes.

La petite Charlotte déambule entre les allées de fleurs, surfinia, géranium, verveines, bacopas... Pour cette petite écueilloise d’environ un an, l’opération Bienvenue à la ferme est une vraie fête et la découverte des plantes de l’exploitation de Ludovic et Vanessa Moreau un plaisir sans fin. En voyant que ces derniers participaient à ces journées, Stéphanie, sa maman, a eu envie de voir ce qui se cachaient derrière les grandes serres que l’on aperçoit depuis la route qui relie Heugnes à écueillé, sur leur exploitation horticole et maraîchère. « J’ai l’habitude de prendre leurs plantes et légumes sur le marché et du coup, j’étais vraiment curieuse de comprendre leur fonctionnement, à quoi servent les agrandissements qu’ils ont faits. »
En suivant, les explications de Vanessa Moreau, elle, sa mère et sa petite fille découvrent le fonctionnement des lieux. Comme eux, ils sont une cinquantaine à s’être déplacés ce premier jour de l’opération Bienvenue à la ferme, samedi, pour visiter la SARL Moreau, une exploitation qui produit fleurs et légumes sur deux hectares de serres couvertes et cinq hectares en plein champs pour les commercialiser en vente directe à la ferme et sur les marchés. « Bienvenue à la ferme, c’est comme une labellisation, on affiche des valeurs de transparence pour notre activité, explique le propriétaire, Ludovic Moreau. Le logo est connu, et même si l’on ne compte pas particulièrement dessus, cela nous fait un peu de publicité. Mais, aujourd’hui, les gens sont moins réactifs qu’ils ne l’étaient. »
Depuis déjà plusieurs années, le pépiniériste mesure une baisse dans la fréquentation. « Les premières fois où l’on a participé, il y a sept ou huit ans, il y avait plus de monde. On constate un effet de lassitude, du côté des exploitants aussi. Dans le département, au début, on était plus du double à accueillir. » En effet, de dix-sept en 2011, les fermes sont passées à quatorze en 2012 et onze en 2016. Cette année, elles n’étaient finalement que dix à ouvrir leurs portes aux visiteurs, souvent les mêmes, mais toujours animées par la même envie de donner une idée du travail quotidien sur leurs exploitations.
Morgane Thimel

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.