Fil info
23:48France : Hausse persistante des précaires -> https://t.co/OkEOh25inX
23:46France : Marseille se veut pionnière de l’éolien flottant -> https://t.co/f2SozAcrW5
23:44France : Cap sur le droit aux vacances avec le Secours populaire -> https://t.co/PBImgo4R0o
23:29RT : Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:38Région : Drame de Saint-Jal (19) : La thèse criminelle retenue pour le décès de la policière -> https://t.co/oAjqMPOPf6
22:33Uzerche : les belles rutilantes s'exposent à La Papeterie -> https://t.co/Tvy16pSFkp
21:34Bergerac : Michel Delpon, le député loin d’être En Marche forcée -> https://t.co/8C5ARkSFDy
19:16RT : Pensée du jour 🤔 https://t.co/b8pCsy9VnN
19:15RT : Dernière minute .La Coordination Syndicale Départementale CGT fonction publique territoriale du Cher dépose un préa… https://t.co/MlpSYC3wgU
19:10RT : France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
18:56France Fermetures Boussac et Mr Bricolage à Guéret ont débrayé aujourd'hui (à voir dans notre édition demain)
16:50Saint-Gaultier : Les pompiers domptent les feux de forêts -> https://t.co/klmLJOgfYp
16:49Mézières-en-Brenne : Métal Brenne armée pour l’avenir -> https://t.co/YrSsy3YVvo
16:43Saint-Geniès : Le projet d’abattoir sur la table -> https://t.co/qmjTVZwz4b
15:58Saint-Marcel : Le Secours immédiat espère une reconnaissance d’utilité publique -> https://t.co/Jnsnnm2ZMp
15:47Boulazac : L’avenir à dessiner en commun -> https://t.co/287HUexjGT
13:55Périgueux : La gendarmerie investit l’espace virtuel -> https://t.co/HlzxjpEwWe
13:53Saint-Laurent-sur-Manoire : « Pour nous, nos enfants, ce ne sont pas des lieux agréables » -> https://t.co/Dkgd1eoIJD
13:24Dordogne : L’impôt qui ne coule pas de source -> https://t.co/IfCsHckH46
12:00 Si quelqu'un est arbitre officiel dispo dimanche à 13h30 du côté de Marcillac La Crois… https://t.co/JDcYo8wK2L
11:52Commandez et achetez des produits fermiers pour soutenir https://t.co/68VmuXA6Lk
11:36RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:28RT : Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
11:24RT : Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr
11:18Un fourgon de la DIRCO qui était en protection d’un véhicule en panne sur l'A20 été heurté par un poids lourds à 5h… https://t.co/5pMRcLpUef
10:18Les reprennent vendredi à 18h00 au cinéma Véo de Tulle ! Des places sont à gagner sur not… https://t.co/0I3cPUrtJr

L’opération Bienvenue à la Ferme en perte de vitesse

La onzième édition des journées Bienvenue à la ferme se déroulait ce week-end dans toute la France. Dix exploitations du département ont ouvert grand leurs portes, moins que les années précédentes.

La petite Charlotte déambule entre les allées de fleurs, surfinia, géranium, verveines, bacopas... Pour cette petite écueilloise d’environ un an, l’opération Bienvenue à la ferme est une vraie fête et la découverte des plantes de l’exploitation de Ludovic et Vanessa Moreau un plaisir sans fin. En voyant que ces derniers participaient à ces journées, Stéphanie, sa maman, a eu envie de voir ce qui se cachaient derrière les grandes serres que l’on aperçoit depuis la route qui relie Heugnes à écueillé, sur leur exploitation horticole et maraîchère. « J’ai l’habitude de prendre leurs plantes et légumes sur le marché et du coup, j’étais vraiment curieuse de comprendre leur fonctionnement, à quoi servent les agrandissements qu’ils ont faits. »
En suivant, les explications de Vanessa Moreau, elle, sa mère et sa petite fille découvrent le fonctionnement des lieux. Comme eux, ils sont une cinquantaine à s’être déplacés ce premier jour de l’opération Bienvenue à la ferme, samedi, pour visiter la SARL Moreau, une exploitation qui produit fleurs et légumes sur deux hectares de serres couvertes et cinq hectares en plein champs pour les commercialiser en vente directe à la ferme et sur les marchés. « Bienvenue à la ferme, c’est comme une labellisation, on affiche des valeurs de transparence pour notre activité, explique le propriétaire, Ludovic Moreau. Le logo est connu, et même si l’on ne compte pas particulièrement dessus, cela nous fait un peu de publicité. Mais, aujourd’hui, les gens sont moins réactifs qu’ils ne l’étaient. »
Depuis déjà plusieurs années, le pépiniériste mesure une baisse dans la fréquentation. « Les premières fois où l’on a participé, il y a sept ou huit ans, il y avait plus de monde. On constate un effet de lassitude, du côté des exploitants aussi. Dans le département, au début, on était plus du double à accueillir. » En effet, de dix-sept en 2011, les fermes sont passées à quatorze en 2012 et onze en 2016. Cette année, elles n’étaient finalement que dix à ouvrir leurs portes aux visiteurs, souvent les mêmes, mais toujours animées par la même envie de donner une idée du travail quotidien sur leurs exploitations.
Morgane Thimel

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.