Fil info
13:09Anzême : un appel aux dons lancé Après l’incendie qui a ravagé ce dimanche 28 mai le restaurant « la taverne... https://t.co/RXoZaRTzrx
09:25Dans notre édition aujourd'hui : - GM&S Industry : Après deux semaines de lutte intense les salariés ont repris... https://t.co/rHVtDd0Ul5
09:20Région - Après deux semaines de lutte intense les salariés ont repris le travail https://t.co/Yzw1nkn3YG
09:10Région - Après deux semaines de lutte intense les salariés ont repris le travail https://t.co/cDOwBLIynJ
22:54La une du Mardi 30 Mai 2017 https://t.co/uwNX5zgTb4
19:17Indre - Chapitre Nature : clap de fin ! https://t.co/2mWgqY7EAz
18:58Indre - Pleins feux sur le festival Darc https://t.co/Kiu6RvprRt
18:16Bessines-sur-Gartempe - Un beau succès pour les avant-premières des jeunes «Acte Un» https://t.co/lJK0b1KUa0
18:14Saint-Yrieix-la-Perche - Une journée consacrée à la prévention de l’obésité https://t.co/DJ03qs0426
18:13Les Démons de Guéret ont organisé pour la 5e édition la randonnée VTT du même nom en ce week-end de l’Ascension.... https://t.co/EJKeT1otRP
18:12Creuse - "Plein les yeux, plein les jambes" pour les 400 vététistes https://t.co/gA58LwigM2
18:11Dordogne - 18 mois de prison ferme pour violences conjugales https://t.co/7B3LBRaCdS
18:04Dordogne - Des revendications qui font du bruit https://t.co/aRkVOWB0eT
18:01Région - Huit trafiquants de pots catalytiques interpellés https://t.co/7URpPbhvjG
17:55L’ancienne école Jean-Macé d’Aubusson a été transformée en ateliers pour artistes et artisans, les Ateliers sur... https://t.co/z3nmbrTvkX
17:53Aubusson - Les peintres des Ateliers sur Cour se montrent https://t.co/TgV6yViVjq
16:45Le Tranger - Un espace Mis et Thiennot inauguré https://t.co/KtVW3YIOf6
16:38Argenton-sur-Creuse - L’ADAEC en sommeil, faute de bénévoles responsables https://t.co/qbUfNMk7zV
15:52Egletons - Les militaires de l'Ecole de Gendarmerie de Tulle s'entraînent pour le défilé du 14 juillet à Paris https://t.co/7axMnUdU0S

Renan Prévot, pour la première fois devant la caméra

Un tout jeune Castelroussin, Renan Prévot, partage l’affiche du dernier film de Virginie Efira, Pris de Court, sorti fin mars. Il viendra le présenter lundi prochain au cinéma l’Apollo à Châteauroux.

C’est un peu sur un coup de tête, un coup de chance que Renan Prévot a obtenu ce premier rôle dans un long-métrage, sorti sur les grands écrans français le 29 mars dernier. Dans le film Pris de Court, réalisé par Emmanuelle Cuau, il interprète Paul, le fils de Nathalie (jouée par Virginie Efira) et viendra évoquer cette première expérience d’acteur lundi prochain, au cinéma l’Apollo, à Châteauroux.
Au printemps 2015, ce jeune Castelroussin, inscrit en deuxième année de licence de cinéma à l’université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle, postule à une annonce sur un site spécialisé. « Un de nos professeurs nous avait conseillé cette plateforme où l’on trouve beaucoup de postes de figurants ou de techniciens. Et un jour, je suis tombé sur cette annonce qui proposait un rôle de premier plan, c’est extrêmement rare. » De façon très spontané, il candidate. Quelques semaines plus tard et cinq essais à la suite, il décroche ce premier rôle au cinéma. à la clé, 24 jours de tournage. Une première pour le jeune homme. « Tout s’est enchaîné assez vite. Au début, ce n’était pas évident, mais tout le monde a été très sympa. Et puis, quand on joue face Virginie Efira, ça vient tout seul. C’est une actrice très généreuse dans son jeu. »
à 20 ans, Renan fait facilement cinq ans de moins. Les cheveux blonds mi-longs, de grands yeux bleus, un visage fin. Son profil et sa silhouette longiligne ont été déterminants pour être choisi pour jouer le fils adolescent de Virginie Efira, mais ces talents de comédien et sa spontanéité ont également fait mouche. Passé par la section cinéma du lycée Pierre-et-Marie-Curie, à Châteauroux et par un atelier de théâtre à Déols, il se destinait plutôt à travailler derrière la caméra. Finalement, sa carrière se fera certainement devant et derrière, mais jamais trop éloignée de ce 7ème art qui le fascine. Sans pression, le jeune homme se laisse le temps de faire ses expériences, petites et grandes. « Quelques temps après, j’ai eu l’opportunité de faire de la figuration sur un film de Jean-Pierre Mocky. C’était une expérience que je rêvais de pouvoir vivre » se souvient ravi ce jeune fan du cinéaste.
Aujourd’hui, Renan Prévot travaille déjà sur de nouveaux projets. Et pour l’accompagner, il peut désormais compter sur les bons conseils et l’aide précieuse de son agent, avec, probablement, de nouvelles productions à la clé.
Morgane Thimel
Rencontre avec Renan Prévot, acteur du film, et projection de Pris de Court, lundi 24 avril, 20 h 30.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.