Fil info
19:06Indre : Rentrée littéraire : c’est parti ! -> https://t.co/VNBhCnj3hY
19:04Châteauroux : Deux semaines dans un monde merveilleux -> https://t.co/88ddYugPid

La lignière est aussi citoyenne

Lancée l'an passé, la monnaie locale, La lignière, invente une autre manière de consommer pour recréer du lien social.

Il y a un an, à l'occasion de la traditionnelle foire aux ânes de Pentecôte, un groupe de passionnés refusant la fatalité actuelle lançait la lignière, monnaie locale et  «  citoyenne ». Parmi les buts poursuivis, recréer du lien social et soutenir l'économie locale en sortant de la sphère infernale de la consommation brutale et impitoyable, basée sur le profit.
L'idée n'était pas tout à fait novatrice puisque dans les années qui suivirent la Seconde Guerre mondiale, il y avait déjà eu une tentative plutôt couronnée de succès mais que le pouvoir central fit interdire, craignant d'être dépassé par son succès. Aujourd'hui, il y a 43 monnaies locales en France et cette fois le processus est tout à fait légal.
La lignière, d'abord distribuée sur le sud Berry, gagne de nouveaux adhérents jusque dans le Sancerrois. Aujourd'hui, on dénombre plus de 50 prestataires, essentiellement dans les métiers de bouche. Les comptoirs se sont multipliés à l'image des Bains-Douches. 407 personnes se sont dites sensibilisées, la moitié sont adhérentes, c'est-à-dire qu'elles participent activement à l'aventure et réfléchissent sur son avenir. « Nous avons ajouté à "monnaie locale" le terme de "citoyen", explique l'un des animateurs, Alain Agassant, c'était presque une évidence car on ne peut rester insensible à l'évolution de la consommation actuelle. Et à toutes ses dérives. »
La lignière a tenu dernièrement son assemblée générale autour de trois thèmes :    le cadre juridique et les outils des prestataires ; comment développer le réseau en respectant certaines valeurs ; fonctionnement et gouvernance de la monnaie locale.
Cinq mille lignières ont été mises en circulation. Faut-il le dire ? Parmi les prestataires, le bio est très présent. Une manière citoyenne de consommer, à l'évidence un peu plus onéreuse mais finalement bon marché si l'on considère qu'il vise à éviter d'empoisonner la terre... et les humains.
Martine Bavouset

En bref
Bassin de vie : Berry (Indre et Cher)
Début du projet : 24/01/15
Mise en circulation : 15/05/2016
Moyen d’échange : coupon papier
Évaluation : convertible en euros
Fonte : 2 % tous les 6 mois
Association porteuse : MLCC en Berry
But du projet : reprendre le symbole de la 1re monnaie locale 1956
Mécanisme de recouvrement des coûts : fonte
Contact : mlcberry@librenberry.net,
alain.agassant@live.fr

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.