Fil info
20:22RT : Incendie rue de la Boucherie. Les sapeurs-pompiers sont mobilisés depuis 7h ce matin. https://t.co/cfMyUvLKZJ
20:21RT : Près de 200 personnes rassemblées devant la préfecture de la Corrèze à Tulle contre la DNR et son idéologie fasciste https://t.co/Iqlhb2T0N7
20:21RT : Colère 19 bloque le quai Peri à Tulle https://t.co/8IzCMlRSkc
20:21RT : Chamboulive : 19 février 1943 : premier parachutage allié en Corrèze -> https://t.co/FnfET0LCMJ
20:03Votre agence a déménagé ce samedi. Vous pouvez retrouver toute l'équipe au 2 boulevard Émile Zola à Guéret.
19:55Votre agence grâce aux mains généreuses a déménagé ce samedi. Vous pouvez retrouver toute l'équipe au 2... https://t.co/xTSgtcnAXF
17:26RT : Près de 200 personnes rassemblées devant la préfecture de la Corrèze à Tulle contre la DNR et son idéologie fasciste https://t.co/Iqlhb2T0N7
17:21RT : La PJ de et la police scientifique sont sur les lieux. Un corps a été retrouvé dans les décombres vers 12h… https://t.co/i5WRtcn5hB
17:20RT : Incendie rue de la Boucherie. Les sapeurs-pompiers sont mobilisés depuis 7h ce matin. https://t.co/cfMyUvLKZJ
16:03RT : Colère 19 bloque le quai Peri à Tulle https://t.co/8IzCMlRSkc
12:29Chamboulive : 19 février 1943 : premier parachutage allié en Corrèze -> https://t.co/FnfET0LCMJ
12:16Beyssenac : Pont de Lasveyras : hommage aux victimes en ce 74e anniversaire -> https://t.co/vilyZnkVLj
12:03Marcillac-la-Croisille : Renaud Andrieu veut faire de la flognarde un produit d’exception -> https://t.co/p7tL31bDiI
11:00Incendie rue de la Boucherie. Les sapeurs-pompiers sont mobilisés depuis 7h ce matin. https://t.co/cfMyUvLKZJ

La fête du trad bat son plein !

La quatrième édition du festival le Son Continu a demarré jeudi après-midi dans le parc du château d’Ars, à Lourouer-Saint-Laurent. Avec une météo au beau fixe et une fréquentation prometteuse, cette année s’annonce comme un grand cru tant pour les festivaliers, luthiers, et musiciens que les organisateurs.
Jusqu’à dimanche soir, le festival le Son Continu, vitrine des musiques traditionnelles en région Centre - Val de Loire, déroule son programme de festivités.
« On est de retour à la maison ! », s’exclame Julie dès qu’elle a franchi la barrière d’entrée. Grand sourire aux lèvres, impatiente de retrouver l’ambiance virevoltante des parquets et le son omniprésent. Comme cette festivalière, ils sont beaucoup, pour ce week-end du 14 juillet, à avoir repris la direction du château d’Ars, dans le sud du département pour retrouver l’ambiance familière et musicale qu’ils affectionnent.
Cette quatrième édition a débuté jeudi, dès 13 h, et alors que les organisateurs s’attendaient à une reprise en douceur, les festivaliers les ont surpris par leur forte présence. « Tout de suite, le parc s’est bien rempli, décrit Pascal Pétoin, président de l’association le Son Continu. Pour le premier concert, il y avait une belle affluence et la nuit a été très vivante. Elle s’est finie vers 6 h du matin... » Hier, on pouvait déjà croiser quelques aficionados avec des petits yeux, mais peu importe, ceux-là n’ont pas l’intention d’en perdre une seule miette. Chaque recoin du sous-bois le trahit. Les musiciens et danseurs le parsèment, les luthiers, prêts à expliquer leur travail, partager leur passion, l’habitent.
Les visiteurs déambulent et chacun semble trouver son bonheur en butinant aux différentes animations. Initiation à la danse dans l’après-midi ou parquet avec les groupes de bal. Conférence avec des spécialistes ou exposition sur Maurice Sand. Pour certains, il s’agit tout simplement d’avoir le plaisir de retrouver des amis au détour d’une allée.
Irlande et Bretagne
Aujourd’hui et demain promettent également de très beaux moments. La programmation des concerts notamment devrait satisfaire les amoureux des musiques traditionnelles, mais pas que. « Ce soir sera notre soirée la plus grand public, avec CiuC, qui propose de la musique des Balkans en première partie, et Fourth Moon, de l’irlandais à la suite. Mais dimanche sera également très accessible avec de la musique de Bretagne et un trio de cornemuses », rappelle Pascal Pétoin.
Tout est organisé pour accueillir le plus grand nombre, même si les organisateurs finissent par être victimes de leur succès. « On a dû ouvrir un nouveau parking vu l’affluence, mais pas d’inquiétude, il y a toute la place pour venir ! »

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.