Fil info
18:54Châteauroux : «Qu’on nous redonne des bras !» -> https://t.co/lAulfkh4fd
18:52Indre : 128 bébés décédés à la Martinerie retrouvent un nom -> https://t.co/QlDqPdl95C
17:19 y sera sur le stand arvmc : Les américains à chateauroux 1951-1967 de Mascle https://t.co/WM7iND8iBY

50 groupes électrogènes partent de Châteauroux

L’aéroport de Châteauroux-Déols est dans la boucle de la solidarité avec les îles de Saint-Barthélémy et Saint-Martin sinistrées. Deux avions emportant des groupes électrogènes ont décollé samedi.

Rétablir l'électricité sur les îles sinistrées de Saint-Martin et Saint-Barthélémy est une des priorités. C'est pourquoi depuis plusieurs jours Enedis mobilise ses équipes pour acheminer des groupes électrogènes dans les Antilles. Jeudi, cinquante de ces groupes dont la puissance va de 60 à 160 KW sont arrivés par la route des dépôts de Bordeaux et Orléans où ils sont stockés. Ce matériel est destiné à faire face à des situations d'urgence en métropole ou dans les DOM TOM : tempêtes, inondations...
« L'aéroport de Châteauroux fait partie des aéroports cibles à partir desquels se font les départs, explique Mark Bottemine, son directeur. On a vu arriver ces groupes avant même d'être informés des vols. La difficulté pour nous c'est que les vols sont figés très tard, ce qui complique un peu la tâche pour organiser les effectifs, d'autant que cette opération vient en plus de notre activité normale. Enfin, nous sommes le week-end et c'est un peu chaud au niveau du kérosène mais on aura assez jusqu'à lundi. »
Les groupes électrogènes d'un poids total de 140 tonnes, ainsi que deux motopompes – qui pourraient s'avérer utiles après le passage de l'ouragan José – ont été chargés samedi après-midi dans deux avions : un Illiouchin 76 et un Antonov 124, deuxième plus gros porteur au monde. Le premier devait repartir en fin d'après-midi pour Saint-Barthélémy, le second vers 22 h pour Pointe-à-Pitre en Guadeloupe.
Un deuxième Antonov 124, affrété par l'Etat, était attendu dans la nuit de samedi à dimanche sur le tarmac berrichon pour acheminer, lui, des vivres et du matériel médical.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.