Fil info
08:28 Il y a 3 abonnés et 5 lecteurs de dans le dépa… https://t.co/KZgR3RQxsQ
00:32Cet article est un torchon! Je demande des excuses publiques. https://t.co/TXKIJvYwCJ
22:45France : Conflit du rail : trois mois après, où en est-on ? -> https://t.co/ELirGsBmWB
22:43France : Les prix exorbitants imposés par l’industrie pharmaceutique -> https://t.co/OIWWPr58Wk
22:28Sport : Le Grand Prix de France fait son grand retour au Castellet -> https://t.co/iaW6pbQwoB
22:27Sport : Vaincre le Pérou comme on vainc ses démons -> https://t.co/nRGATkvFxi
21:15Corrèze : La fête de la musique : un aperçu du programme -> https://t.co/ELxfppLGUe
18:52Châteauroux : [intégral] Un but interactif pour jouer au football avec le monde entier -> https://t.co/OBOcjyyv2F
18:51Indre : « Cagette et Fourchette » en recherche de nouvelles cantines -> https://t.co/2Ab0i1MuQP
18:45RT : Rassemblement contre la fermeture de l’usine Ford Bordeaux devant le siège de Ford Europe. Accueillis chaleureuseme… https://t.co/KXgxeZ5vkA
18:43 J’y crois pas trop ... sûrement un coup de com ...
18:37RT : SNCF: La CGT Cheminots "appellera régulièrement à la grève en juillet et août" et "les dates seront dévoilées au fu… https://t.co/qXSNjEVXG0
18:36 Je pense que nous sommes tous au courant qu'il faudra voir des huit à la place des neuf. Ces panneaux là, sont inutiles.
18:32RT : Le "virage social" de : les vont encore baisser, car elles ne seront plus indexées sur l'infla… https://t.co/f6oD480bjq
18:30Le conseil départemental de Creuse, opposé à la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires qui doit entrer en… https://t.co/ArIbphHJCh
17:37RT : ⚠️[PRUDENCE] // Attention feu de poids lourd dans le sens Paris ▶️ Toulouse à hauteur de (s… https://t.co/vhJ163fz0v
16:48Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Une convention à plus-value sécuritaire -> https://t.co/lteSMncUNg
16:45RT : Le hashtag est bien trouvé quand tu écris mal le nom du village que tu soutiens https://t.co/IIqedsBTAt
16:44Sarlat-la-Canéda : « Nous les pauvres, pourquoi nous détestent-ils ? » -> https://t.co/1F76P2xh6R
15:50Dordogne : Énigme en Ribéracois -> https://t.co/SCVVJNtyn7
15:48Périgueux : Le chantier de la clinique Francheville est dans les temps -> https://t.co/iTSXjzNoA8
15:11Saint-Marcel : Retour en images sur un week-end gaulois à Argentomagus -> https://t.co/OQJnm3kaoR
15:11Périgueux : Les cheminots en grève vous invitent à jouer à la pétanque -> https://t.co/mYeHO4SVF9
15:08Périgueux : Les amours d’été en liberté -> https://t.co/MpZXOcn9vI
14:49Périgueux : Profiter de sa vieillesse en toute liberté -> https://t.co/0r6fC3cymA

A la 11e heure, du 11e jour, du 11e mois, les canons se sont tus

Samedi, place de la Victoire et des Alliés à Châteauroux, la commémoration du 11 novembre s’est déroulée devant une foule de 200 personnes. La cérémonie s’est conclue sur l’hymne national, chanté par les enfants de la ville.

Samedi, pour commémorer le 99e anniversaire de l’armistice du 11 novembre, personne ne manquait à l’appel.  Présidée par le préfet Seymour Morsy, la cérémonie a rassemblé près de trois cents personnes sous un ciel gris, dont deux cents spectateurs et une centaine d’officiels : élus, porte-drapeaux, gendarmes, pompiers, harmonie municipale et ch¥ur.
En préambule, cinq élèves des collèges et lycées de la ville ont transmis les messages des associations d’anciens combattants. Première à s’exprimer, l’Union des combattants (UNAC) rappelait l’importance du mot d’ordre de l’époque, qu’on peut reprendre aujourd’hui. « Novembre 1917, 40e mois de la guerre, le mot d’ordre est tenir ! Tous, ils ont tenu... Aujourd’hui, les héritiers des vainqueurs de 1918 sont engagés dans une guerre contre un ennemi diffus, fanatisé et cruel. Aujourd’hui, comme en 1917, la guerre en cours nous impose de tenir, dans les familles pour combattre la radicalisation, dans les écoles pour enseigner les valeurs qui fondent notre civilisation, dans les villes et les villages. »
Le message de l’Union française des associations de combattants et de victimes de guerre (UFAC) insiste sur les souffrances stoppées ce 11 novembre 1918. « C’est la fin de cinquante-deux mois de combats meurtriers, de cauchemars, de privations, de souffrances et de deuils. Souvenons-nous des souffrances endurées par ces hommes, en ce printemps 1917, épuisés par les combats meurtriers de la Somme et la terrible offensive du plateau du Chemin des Dames.» Les anciens combattants rappellent les chiffres : 1 400 000 morts, 740 000 invalides, 3 000 000 de blessés et des centaines de milliers de veuves et d'orphelins.
Le préfet Seymour Morsy a pour sa part lu le message de Geneviève Darrieussecq, la secrétaire d'État auprès de la ministre des Armées, qui indique notamment que le 11 novembre 1918 fut aussi « le temps du deuil qui commence face aux pertes considérables, tant civiles que militaires. La Grande Guerre a profondément bouleversé les nations européennes, les équilibres mondiaux sont durablement modifiés. »
Une centaine d’enfants des écoles Lamartine, Saint-Pierre, Le Colombier, Les Marins, Jean Moulin et le collège Rosa Parks ont ensuite chanté La Marseillaise, accompagnés par l’harmonie municipale.
A l’occasion de cette cérémonie, les deux brigadier-chefs Cyril Lordet et Fabrice Nanty, ainsi que le caporal-chef Ludovic Marchand ont été décorés de la croix du combattant pour leurs actions en opération extérieure.
FR

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.