Fil info
16:42Tulle : Portraits d’un homme épris de passions -> https://t.co/EEHo2UmDxD
16:25Corrèze : Honneur aux sapeurs-pompiers -> https://t.co/C9441K926v
16:15RT : A20 : gros bouchons entre Pierre-Buffière et Magnac-Bourg à la suite d'un accident
16:14A20 : gros bouchons entre Pierre-Buffière et Magnac-Bourg à la suite d'un accident
15:55Périgueux : Un chantier d’importance financé à près de 80 % -> https://t.co/nCBLMtIwuL
15:08RT : Tulle : la secrétaire d'État auprès du ministère de la Défense a annoncé le maintien du Pôle graphique de Tulle ass… https://t.co/N0la1BY1HA
11:51On continue notre tournée ! Ce vendredi 14 décembre à . B Sautour, D Compagnon et Laurent Chabrol parleront d… https://t.co/ri5I3W21WZ
07:43Région : Pas de justice environnementale sans justice sociale -> https://t.co/1YXHqy5mps
23:24Dans la brume d'un matin, la quiétude du patelin, vas subitement être troublée, par le passage éphémère du train, à… https://t.co/N3cs7thY5c
19:36Région : Pas de justice environnementale sans justice sociale -> https://t.co/UA5mJQ5Xuy
19:04Châteauroux : Une centaine de marcheurs pour le climat -> https://t.co/HZfjdm59wj
19:03Indre : Téléthon : 47 055 euros récoltés dans l’Indre au 36 37 -> https://t.co/8ZjSgzVifY
19:02Indre : Gilets jaunes : 500 sous la pluie -> https://t.co/BnP7ygfor3
18:43# # - -Vienne : Un espace dédié à la jeunesse -> https://t.co/zvhtWrDsQz
18:42Brive-la-Gaillarde : Une avenue à côté de la plaque pour la LDH | L'Echo https://t.co/iZEN0mUs2L via
18:42Corrèze : Des chutes d'eau extraordinaires au barrage du Chastang | L'Echo https://t.co/LaGqDYxpkx via
18:38# # - -Vienne : Un Téléthon marqué par la pluie et les mouvements sociaux -> https://t.co/rGqDu5mjBP
18:11Périgueux : La saison des truffes est ouverte -> https://t.co/d90ExcPOij
18:07Dordogne : La voiture de Jacqueline Dubois et celle de son époux incendiées -> https://t.co/AiizANR4TZ
18:07La Sainte-Barbe du centre de secours Maurice-Lebon à Guéret était l’occasion, outre la passation de commandement en… https://t.co/dMQzMy3oc5
18:01Dordogne : Les Gilets jaunes demandent à être enfin entendus -> https://t.co/HAF2OIwRUr
18:00Dordogne : Ils ont marché pour le climat -> https://t.co/w41a9zDeLV
17:57Sarlat-la-Canéda : La fin d’une époque pour Majuscule -> https://t.co/dTt7fRn2UJ

Miss France : les candidates sont arrivées

Les trente candidates à l’élection de Miss France sont arrivées jeudi soir à Châteauroux. Elles ont été accueillies vendredi midi par le maire de Châteauroux et le président du conseil départemental.

Quelques flocons, un ciel gris et un thermomètre voisinant le 0°C : de quoi faire regretter aux trente candidates de Miss France le soleil de Californie où elles ont passé ces dernières semaines. Elles sont arrivées jeudi soir à Châteauroux et vont y séjourner deux semaines jusqu’au 16 décembre, jour de l’élection de Miss France 2018. C’est la première fois que cet événement se déroule dans l’Indre.
Elles ont été accueillies vendredi par Gil Avérous, maire de Châteauroux, qui, lui, rentrait de Chine le matin même. « C’est un grand jour pour la Ville de Châteauroux. Nous avons eu l’agréable surprise d’avoir été retenu. Cela va donner une image positive de notre territoire », estime-t-il.
La Ville en a fait l’événement phare de cette fin d’année et en espère des retombées. La soirée a été suivie l’an passé par 8 millions de spectateurs. Plusieurs séquences mettront la ville et le département à l’honneur. Des visites au château de Valençay et au Zooparc de Beauval dans le département voisin du Loir-et-Cher sont au programme des candidates. « C’est toujours un plaisir de leur faire découvrir un territoire », souligne Sylvie Tellier, la directrice de la société Miss France qui se souvient de son élection à Mulhouse. Elles vont également rencontrer des chefs d’entreprises locales.
Mais les deux semaines à venir vont surtout être consacrées aux répétitions des neuf tableaux qui ponctueront la soirée qui se déroule comme toujours en direct. Si la question des violences faites aux femmes ne sera pas absente, « la soirée restera un divertissement, on n’est pas au Pérou » indique Sylvie Tellier, allusion à l’élection début novembre de Miss Pérou où chaque candidate avait évoqué au travers de chiffres l’ampleur du phénomène dans leur pays.
Jean-Jacques Sabourin, délégué Miss France, a été salué pour avoir été à l’origine du dossier de candidature de Châteauroux, de même que Michel Blondeau, maire de Déols, dont la commune accueille chaque année l’élection de Miss Centre Val de Loire. On suivra d’ailleurs tout particulièrement la Miss 2017, Marie Thorin, élue le 20 octobre dernier.
Un défilé des candidates à bord de véhicules militaires anciens aura lieu dimanche à partir de 15 h 30 dans les rues du centre ville. Il sera suivi d’une séance de dédicaces dans le hall de l’hôtel de ville.
La Ville prend à sa charge les frais d’hébergement des candidates durant ces deux semaines et divers frais pour un total d’environ 150 000 euros injectés dans l’économie locale. Le Département a de son côté accordé une subvention de 40 000 euros.
Si elle fait incontestablement des heureux, la « missmania » qui a envahi Châteauroux a aussi le don d’en agacer certains pour son côté strass et paillettes.