Fil info
19:15Bergerac : Le Hareng Rouge : une nouvelle association voit le jour | L'Echo https://t.co/0eUSK8dxfP via
19:01Région : Concert de soutien au journal jeudi à Châteauroux -> https://t.co/M1kpqr42vs
18:54Indre : La télémédecine dévoile ses atouts aux professionnels -> https://t.co/idSB4KoGQ5
18:41# # - -Vienne : Jour noir pour les casquettes blanches -> https://t.co/ZJ1vwiSzyc
18:40# # - -Vienne : L’hibiscus dans toute sa saveur -> https://t.co/hJAARLcCeC
18:39# # - -Vienne : Les enfants en conseil -> https://t.co/E9i4QL36qx
18:37Région : La solidarité, un nouveau délit? -> https://t.co/Xjzte0ShhS
18:24Dordogne : Blocage du lycée pour contester les mesures gouvernementales -> https://t.co/d2C02KTKxd
17:47Issoudun : Un marché de Noël sous le déchaînement des éléments -> https://t.co/TuUnsDtlV0
17:30Bergerac : Un comité consultatif seniors pour favoriser le « bien vieillir » -> https://t.co/sxMJ8vylYK
17:30Bientôt plus de "casquettes blanches" sur les quais pour faire partir les trains? C'est quasi effectif à Limoges de… https://t.co/ENLwF0fIUF
17:04# # - -Sulpice-les-Feuilles : Temps de saison pour le marché de Noël -> https://t.co/pkTiB9T9G2
17:02# # - : De tout jeunes citoyens -> https://t.co/EhiVXYzFyV
16:59# # - -Yrieix-la-Perche : L’école de pétanque s’étoffe -> https://t.co/MKnFsGttv1
16:57# # - -Vienne : L’Office de Tourisme dévoile ses trésors d’hiver -> https://t.co/dib1Y3aBvi
16:55# # - -Priest-sous-Aixe : La commune et la CdC reçoivent chacune un prix -> https://t.co/5094urhIuq
16:39Trélissac : Apatrides dans leur propre pays -> https://t.co/VPpAK1518X
16:05Sarlat-la-Canéda : De nouvelles infrastructures pour Groléjac -> https://t.co/xj2zJ35eja
13:18Chanteix : Elle joue la carte de la diversité -> https://t.co/mlEiEXPeRP
10:38RT : Colloque autour du tourisme social et solidaire à la Maison de la Région de Limoges co-organisé par la Région et l'… https://t.co/6JiDOB7aLr
10:12RT : Voici l'avis du conseil scientifique du de Millevaches sur le projet d'usine en ➡… https://t.co/K2OXIrZKWu
10:00Colloque autour du tourisme social et solidaire à la Maison de la Région de Limoges co-organisé par la Région et l'… https://t.co/6JiDOB7aLr

Miss France : les candidates sont arrivées

Les trente candidates à l’élection de Miss France sont arrivées jeudi soir à Châteauroux. Elles ont été accueillies vendredi midi par le maire de Châteauroux et le président du conseil départemental.

Quelques flocons, un ciel gris et un thermomètre voisinant le 0°C : de quoi faire regretter aux trente candidates de Miss France le soleil de Californie où elles ont passé ces dernières semaines. Elles sont arrivées jeudi soir à Châteauroux et vont y séjourner deux semaines jusqu’au 16 décembre, jour de l’élection de Miss France 2018. C’est la première fois que cet événement se déroule dans l’Indre.
Elles ont été accueillies vendredi par Gil Avérous, maire de Châteauroux, qui, lui, rentrait de Chine le matin même. « C’est un grand jour pour la Ville de Châteauroux. Nous avons eu l’agréable surprise d’avoir été retenu. Cela va donner une image positive de notre territoire », estime-t-il.
La Ville en a fait l’événement phare de cette fin d’année et en espère des retombées. La soirée a été suivie l’an passé par 8 millions de spectateurs. Plusieurs séquences mettront la ville et le département à l’honneur. Des visites au château de Valençay et au Zooparc de Beauval dans le département voisin du Loir-et-Cher sont au programme des candidates. « C’est toujours un plaisir de leur faire découvrir un territoire », souligne Sylvie Tellier, la directrice de la société Miss France qui se souvient de son élection à Mulhouse. Elles vont également rencontrer des chefs d’entreprises locales.
Mais les deux semaines à venir vont surtout être consacrées aux répétitions des neuf tableaux qui ponctueront la soirée qui se déroule comme toujours en direct. Si la question des violences faites aux femmes ne sera pas absente, « la soirée restera un divertissement, on n’est pas au Pérou » indique Sylvie Tellier, allusion à l’élection début novembre de Miss Pérou où chaque candidate avait évoqué au travers de chiffres l’ampleur du phénomène dans leur pays.
Jean-Jacques Sabourin, délégué Miss France, a été salué pour avoir été à l’origine du dossier de candidature de Châteauroux, de même que Michel Blondeau, maire de Déols, dont la commune accueille chaque année l’élection de Miss Centre Val de Loire. On suivra d’ailleurs tout particulièrement la Miss 2017, Marie Thorin, élue le 20 octobre dernier.
Un défilé des candidates à bord de véhicules militaires anciens aura lieu dimanche à partir de 15 h 30 dans les rues du centre ville. Il sera suivi d’une séance de dédicaces dans le hall de l’hôtel de ville.
La Ville prend à sa charge les frais d’hébergement des candidates durant ces deux semaines et divers frais pour un total d’environ 150 000 euros injectés dans l’économie locale. Le Département a de son côté accordé une subvention de 40 000 euros.
Si elle fait incontestablement des heureux, la « missmania » qui a envahi Châteauroux a aussi le don d’en agacer certains pour son côté strass et paillettes.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.