Fil info
06:44Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
19:23 Malheureusement l'homme s'est donné la mort avant l'intervention du raid
19:19 Il serait plus judicieux de rénover le quartier de la Madeleine à l’entrée de la ville et le centre-… https://t.co/qT82OJMtZw
18:54RT : L’« Aquarius » dégradé de son pavillon ou le naufrage de l’Europe https://t.co/HBqLvFDWGq via Le Monde
18:54RT : Un homme serait retranché avenue Bordier à . La rue est actuellement bloquée par les forces de l'ord… https://t.co/jnyavHy1Vv
18:36Périgueux : Ils rament avec conviction -> https://t.co/0aRC1dJe0N
18:12Diors : L’art de faire bonne impression -> https://t.co/bp78YPKz9a
18:09Indre : Un nouveau service pour épauler les urgences le soir -> https://t.co/tqu7Xr37bA
18:08La Châtre : 35 personnes ont participé à la dernière balade gourmande -> https://t.co/Ux7Ls5WEfL
18:07Argenton-sur-Creuse : Week-end festif pour l’UCIA en lieu et place de la foire-expo -> https://t.co/4771lLJqyw
17:23Sarlat-la-Canéda : Le pastoralisme à l’honneur -> https://t.co/fgtAFKnxkR
16:56RT : Comment peut-on tenir de tels propos homophobes en 2018 ? Et cet homme n’a même pas le courage de les assumer ! Mer… https://t.co/YDdvbXE3DO
16:56RT : 📢 RAPPEL: Les Etats Généraux des Travaux Publics de la Haute-Vienne se déroulent ce vendredi 28 septembre à l'ENSI-… https://t.co/zEA6M4RLPo
16:56RT : - Le coup d'envoi de la 35ème édition des sera donné le 26 septembre. Retrouvez le… https://t.co/xSRRPkn070
16:54RT : Le 4 octobre, la organise la à Poitiers, Limoges et Bordeaux : conférences, rec… https://t.co/7lfWqmKEsn
16:51RT : Une escouade du RAID est disposée en haut de l'avenue Bordier, sur le chemin des Amoureux à . Elle prête mai… https://t.co/0jYaLj3AG3
16:48 Un homme serait retranché avenue Bordier à . La rue est actuellement bloquée par les forces de l'ord… https://t.co/jnyavHy1Vv
15:58RT : JC Satàn + Noyades + Weird Omen - CCM John Lennon (Limoges) https://t.co/59KLiZ8XNY
15:56RT : Virades de l’Espoir : le CRCM du seront à le 30 septembre prochain.👉… https://t.co/tlOYXhNavF
14:40RT : Creuse : Aller de l'avant, toujours | L'Echo https://t.co/vCc23IFQru via
14:40RT : Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
14:36RT : Merveilleux portrait de Monique et Michel Pinçon-Charlot. Des idées qui donnent de la force pour mener le combat d… https://t.co/JpqqdtqPPs
14:36RT : Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
14:35RT : 25ème Salon Régional de l'Association Artistique de la Poste et Orange Limousin du 27 septembre au 7 octobre au Pav… https://t.co/8kU6SD1xsS
14:34RT : le Mag bonus vidéo | L’entretien et l’amélioration du réseau routier est l’une des priorités du Départ… https://t.co/XVjaW6bX5T
14:34RT : Creuse : Aller de l'avant, toujours | L'Echo https://t.co/vCc23IFQru via
14:33RT : | La à , c'est ce vendredi ! Consultez le communiqué de sur notre s… https://t.co/hzt2oXojIC
13:31Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
12:00 | La à , c'est ce vendredi ! Consultez le communiqué de sur notre s… https://t.co/hzt2oXojIC

Présence médicale : stopper l’hémorragie !

Serge Descout, président du Département, a présenté ce jeudi un plan de lutte contre la désertification médicale. Objectif : recruter 35 à 40 médecins dans les cinq prochaines années. Que prévoit ce plan ?

Alors qu’une proposition de loi contre les déserts médicaux sera discuté le 18 janvier à l’Assemblée nationale, le président du Département de l’Indre a présenté hier son plan de lutte à l’échelle locale.
Aujourd’hui, l’Indre ne compte que 147 médecins généralistes contre 210 en 2006. Quinze mille habitants sont privés de médecins référents. Dans certains secteurs, du fait de journées interminables, les professionnels, qui plus est souvent âgés, sont à bout de force. Et même si le numerus clausus a été relevé, cela n’aura bien entendu pas d’effet immédiat. Si rien n’est fait la situation va donc continuer à se dégrader : selon les prévisions du Conseil de l’ordre des médecins, il ne resterait plus que 110 médecins à l’horizon 2020.
« Nous avons tiré le signal d’alarme dès 2006. L’État n’ayant pas pris ses responsabilités, que les majorités soient de droite ou de gauche, nous en sommes à voir comment remédier à cette situation. Nous avons donc décidé de prendre le problème à bras le corps », explique Serge Descout.
Le Département avait déjà institué une prime de 15 000 euros sur cinq ans pour toute nouvelle installation pour les généralistes et les chirurgiens dentistes. Il propose également des logements aux internes en médecine. Avec le plan présenté hier à la presse, Serge Descout veut aller plus loin.
L’idée est d’abord d’harmoniser les aides à l’échelle du département afin de limiter la concurrence entre territoires. Suite à une concertation, la prime de 50 000 euros est généralisée à l’ensemble du Département mais selon des modalités différentes. Suite au nouveau zonage de l’Agence régionale de santé (ARS), 40 % du territoire (contre 14,2 %) est classé en zone prioritaire. Les nouveaux médecins pourront y bénéficier du Contrat d'aide à l'installation des médecins (CAIM), la prime étant versée par la CPAM, elle se cumulera avec celle de 15 000 euros du Département.
Et ailleurs ?
Dans le reste du Département (à l’exception de Déols), classé en zone complémentaire, c’est le Département qui mettra les 50 000 euros sur la table mais les médecins pourront bénéficier des autres aides prévues par l’ARS.
Enfin sur l’agglomération, la prime sera versée par Châteauroux métropole mais ne sera plus cumulable avec les 15 000 euros du Département.
Le Département va également recruter un chargé de mission, un poste dédié à 100 % à la recherche de professionnels susceptibles de s’installer ici et à l’accompagnement dans la réalisation de leur projet. L’objectif est de recruter 35 à 40 médecins d’ici cinq ans afin de ne pas être en dessous de 150, seuil jugé minimum.
Troisième volet du plan, des actions de sensibilisation dans les lycées. L’Indre est le département de la région qui compte le moins d’étudiants en médecine. Des aides existent (à partir de la deuxième année) mais ne sont pas très connues. De fait, quatre étudiants sur dix sont issus des classes sociales les plus favorisées.
A cela s’ajoute le fait qu’un étudiant indrien inscrit à la faculté de Limoges (et non à Tours) ne peut théoriquement pas faire son stage dans l’Indre car les deux départements ne sont pas dans la même région sanitaire. Sauf si les doyens des deux facs donnent leur accord, ce qui se fait au cas par cas.
Huit nouveaux médecins (dont deux dentistes) se sont installés en 2017 alors que six ont cessé leur activité.
750 000 euros seront inscrits au prochain budget pour financer ce plan contre 120 000 euros dans le précédent.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.