Fil info
21:07RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:59Région : Quand l’Education nationale se rapproche de l’entreprise -> https://t.co/abJQTWKUYT
18:56Indre : [intégral] Vanik Berbérian écrit à Agnès Buzyn -> https://t.co/ujYXcKy3cC
18:55Saint-Gaultier : Eglise romane : près de dix siècles d’histoire -> https://t.co/wuUUrPuqav
18:54Indre : Comment aider les orphelins à faire leur deuil ? -> https://t.co/wQmyQUEZYj
18:51# # - -Vienne : Les retraités en ont marre d’être maltraités -> https://t.co/2qWOFhpBhs
18:50Indre : Dans l’intimité de George Sand -> https://t.co/PX6rcRd6DG
18:46La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:13Région : Des pistes pour économiser l’eau -> https://t.co/9yZl9eksh1
18:05RT : Le parti d’extrême droite fait son entrée au parlement de avec 11% des voix. Nouvelle alerte. La pest… https://t.co/G0HDwpOFRW
17:53# # - -Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau -> https://t.co/1zI0CG5nSs
17:50Comme chaque 2e dimanche d’octobre, les badauds ont pris d’assaut les rues, le champ de foire de Chénérailles pour… https://t.co/tq5okDutiD
16:56Mercredi 17 octobre SOLIHA Dordogne-Périgord avec le Département fête ses 50 ans à Périgueux de 9h à 12… https://t.co/e2NGHhFMUF
16:52# # - -Vienne : Le marché aux plantes prend racine parc Victor-Thuillat -> https://t.co/M63o5XWUoy
15:03Dordogne : Entre colère et exaspération -> https://t.co/NCUw6GWJO9
15:02Dordogne : Dominique Bousquet, pour un dernier mandat à la tête des Républicains -> https://t.co/OPVJXzHbQp
14:54RT : Partons à la rencontre de qui se bougent pour améliorer notre quotidien. Adil, entraîneur de jeunes à… https://t.co/yTLQbQ2euk
14:49Périgueux : Partir des besoins des chômeurs et des entreprises -> https://t.co/XFbbbE1Sbg
10:15MAIRE DE CULAN EN COLERE : depuis une semaine le bureau de poste est fermé, cette situation risque de perdurer… https://t.co/3goxhKCdWH
10:13Guéret : RPG, la radio en plein développement | L'Echo https://t.co/kicpJST4fG via
09:07Cublac : Contre la venue du FN: «Se rassembler autour de projets» | L'Echo https://t.co/hxXDU4c5Bj via
09:00RT : Gros bordel sur . Intercité 3604 supprimé et 3614 50 mn retard. Motif. Panne train de nuit

Débat et propositions autour de l’économie circulaire

Mercredi au centre universitaire, le conseil de développement castelroussin avait organisé un colloque sur l’économie circulaire, en présence d’Eric Chevée, le président du Ceser de la Région Centre.

Face à une société capitaliste qui prospère sur la destruction des ressources naturelles et encourage la surconsommation, des alternatives émergent. L’une des solutions s’appuie sur une autre forme d’économie : l’économie circulaire. En opposition au modèle « extraction, fabrication, consommation, déchet », elle propose une autre forme de rapport au monde et d’échanges commerciaux, se basant sur une consommation sobre et responsable des ressources naturelles et des matières premières primaires ainsi que la prévention de la production de déchets et le recyclage.
Mercredi, le conseil de développement castelroussin* avait convié les acteurs locaux pour échanger sur cette thématique, à l’aide de témoignages et d’exemples. Eric Chevée, le président du Ceser**, est notamment venu livrer les conclusions d’un rapport sur le sujet. Egalement invité pour l’occasion, Sylvain Baudet, expert économique spécialiste de l’économie circulaire, a commencé par un tour d’horizon des différentes approches de l’économie : par secteur, par flux,... En conclusion, il a expliqué que l’économie circulaire répondait « aux contraintes d’un monde fini aux ressources limitées. Nous ne pouvons plus faire comme si les ressources étaient inépuisables. Il s’agit alors de lancer une démarche de coopération, de sensibilisation, d'accompagnement de projets à l’échelle locale, un développement local qui met l’accent sur le facteur humain et les initiatives. »
Des besoins mais aussi des atouts
Valérie Gicquel, directrice de la Fédération de la chasse de l'Indre et membre du conseil de développement, a ensuite listé les freins qui empêchaient localement la mise en place de cette économie circulaire. « Il y a des réelles difficultés et besoins », a-t-elle insisté. La première difficulté, c’est la connaissance des acteurs entre eux. « Il manque d’outils d’échange car il y a un réel besoin de mise en synergie. Il faudrait animer ce secteur avec la mise en place d’un référent de l’économie circulaire, qui n’existe pas aujourd’hui. Il faudrait également laisser un peu plus de place à l’expérimentation. »
Quelques éléments permettent en revanche d’espérer, comme le potentiel de développement endogène du territoire. La ruralité est également un atout. Le bon sens paysan va dans le même sens que l’économie circulaire. Depuis toujours, les paysans savent qu’il ne faut pas gaspiller les ressources. L'intérêt d’une rencontre comme celle-ci est justement d’échanger entre acteurs et de s’interroger sur la manière dont les collectivités peuvent accompagner l’économie circulaire.
La soirée s’est conclue avec des témoignages d’initiatives comme celle de Pierre François, directeur de Clus’Ter Jura, une entreprise spécialisée dans la valorisation de déchets, devenue leader sur son secteur géographique.

* Les Conseils de développement sont des instances de démocratie participative, constitués de membres bénévoles issus de la société civile. Instances de consultation et de proposition sur les orientations majeures des politiques publiques locales, ils sont forces de proposition, attachés à la construction collective par le débat.
** Conseil économique, social et environnemental régional