Fil info
18:19RT : Déraillement d’un train à Bégaar (40) : le wagon d’ammoniaque évacué mardi matin https://t.co/1F6zmCHEx8 https://t.co/9XSHz12zyg
18:17RT : À Alger, plusieurs dizaines de journalistes et autres personnels de la TV nationale ont manifesté aujourd'hui pour… https://t.co/dNCgsfju3i
18:16RT : Journée Nationale du Sport et du Handicap ce mercredi au champ de juillet . Cette journée a pour objectif d… https://t.co/8f4SbSQmuU
16:29 Eyrolle # - -Vienne : Le voyage de pierre digan premier roman de max eyrolle est paru -> https://t.co/iRyLuxZX5w
16:09Bergerac : Dégradations sur la future mosquée : « Ils n’auront pas notre colère » -> https://t.co/FAgeabA8Qr
16:00Dordogne : Les méfaits de la réforme du ferroviaire -> https://t.co/c1CRO1oDAc
15:48Dordogne : L’occitan vivant et contemporain -> https://t.co/g3gv1aIXrm
10:55Guéret : Une panne de réveil douloureuse | L'Echo https://t.co/j728aOzsqi via
10:28 a commencé en Corrèze. Un spécimen géant a été vu ce matin au pied de la collégiale Sain… https://t.co/gEc1ncGXA9
09:22# # - Grands-Chézeaux : Maçons et paveurs migrants à l’honneur -> https://t.co/liZyD5c2CD
09:18# # - : Un concours de belote qui a fait salle comble -> https://t.co/YkOIdUh1ZC
09:16# # - : L’association des commerçants de la ville mis en veille -> https://t.co/d1Tjql8aKn
09:13Région : Unis pour la maison de santé et pour les services publics de Chabanais (16) ! -> https://t.co/5QOHB586v4
09:10# # - -Anne-Saint-Priest : Editions La Veytizou, la mémoire se perpétue -> https://t.co/AciWv1WdnH
09:02# # - : Faites des Livres 2019 : une formation au Kamishibai, une autre façon de lire -> https://t.co/oGtFwSUjUH
08:58# # - -Martin-de-Jussac : Une fête toujours populaire sous le signe de Panazô -> https://t.co/t0SXJjZyxq
08:55# # - -Vienne : Agathe en concert vendredi à Limoges -> https://t.co/LQWPTocB73
08:53# # - -Vienne : Vendredi à Jean-Gagnant: trio de cordes improvisé -> https://t.co/7FuegBnzdE
08:51# # - : Valoriser les métiers de la salle et des arts de la table -> https://t.co/jgbadjZgmc
07:58# # - -Vienne : Lutte Ouvrière se bat pour une Europe qui porte les intérêts des travailleurs -> https://t.co/cE177b1CfZ
07:55# # - -Vienne : Les Gilets jaunes toujours inventifs -> https://t.co/TXGqMoxu4c
07:53Région : Loger pour rebondir -> https://t.co/YjIvr9MTxT
07:51Région : La Région et le CNRS renforcent leur coopération -> https://t.co/YX8T5WeSVs
07:36 Retrouvez le questionnaire en ligne : https://t.co/fAdpBdQPtk, à vous de jouer !
21:23Naves : L’agglo de Tulle mise sur les circuits courts -> https://t.co/QWWfgVIdne
19:42Boulazac : Souvenir et vigilance -> https://t.co/OUB59l94YS
19:36Périgueux : Ta différence, c’est ma richesse -> https://t.co/IzYsbhRbgm
19:28Trélissac : Besoin d’honnêteté en politique -> https://t.co/SxaTVJI2tz

Les cheminots font de la pédagogie

Samedi matin, sur le marché castelroussin, les cheminots avaient monté un stand pour expliquer les raisons de leur mobilisation et de leur lutte.
Avec le concours des militants du Parti Communiste et de la France insoumise, les cheminots ont répondu aux interrogations des badauds. « La majorité des gens nous soutient, résume Jean-Claude Durandeau, le secrétaire départemental de la CGT Cheminot. L’objectif est de s’adresser aux gens et de les convaincre de notre action. On accepte le débat contradictoire. L’important, c’est la défense de notre statut et de la notion d’entreprise publique. De manière plus large, c’est la défense du service public. Il faut comprendre qu’après les cheminots, ce sera au tour de la sécurité sociale, des fonctionnaires,... Si on a un service de qualité, parmi les premiers au monde, c’est grâce aux cheminots et à notre statut qui garantit la sécurité de circulation. Si un agent estime qu’il y a un risque, il peut refuser de faire partir le train. Ce n’est pas pour rien qu’il y a des règles drastiques. Le facteur humain est la garantie de cette sécurité. On n’est pas sur de la téléphonie. On ne joue pas avec des trains électriques de salon. D’ailleurs aucune entreprise privée n’a les capacités de supporter le financement des infrastructures. »
Les grévistes dénoncent également l’ouverture à la concurrence et le surcoût caché qui en découlera. « Si on laisse au privé la sous-traitance, on n’aura jamais la garantie du respect des règles de sécurité. Par exemple, nous on le voit bien sur les voies. Avec les marchés externalisés, il n’y a que des intérimaires qui interviennent sur le ballast et ils n’ont pas suivi les trois ans de formation que moi j’ai suivi ! De même, le ménage des trains a été sous-traité depuis longtemps. Résultat, les gens se plaignent que les rames soient sales car la SNCF ne vérifie même plus le travail. Le seul moyen pour nous de savoir ce qui est fait, c’est les réclamations clients. Avec la sous-traitance, il y a eu une baisse de la qualité du service. »
Si seulement les dizaines d’années de gestion libérale du transport ferroviaire s’étaient limitées à dégrader la qualité du service, mais elle a aussi tué. L’entretien des voies et des éclisses à la gare de Brétigny-sur-Orges reste un point d’interrogation sur le tableau noir des drames ferroviaires.

Les cheminots ont lancé une cagnotte de solidarité sur internet pour leur apporter votre soutien : www.leetchi.com/c/cheminots-de-lindre-en-lutte-pour-sauver-la-sncf