Fil info
00:07France : En juin, les abeilles et pollinisateurs sont à l'honneur dans les villes -> https://t.co/QoDpdy2pzH
00:03France : « Toujours le même refus de contraindre les entreprises » -> https://t.co/rOhf5ALNPV
23:50France : Loi asile : rififi chez les marcheurs -> https://t.co/w2FwlhCmjC
21:53«On vit dans un monde où on ne peut plus faire confiance à son prochain », s’insurge Ibrahima dans le box des accus… https://t.co/SXckvLJc4Q
21:26Région : Le fret ou l’erreur d’aiguillage -> https://t.co/eza8X0WfD1
20:56Basket : Se méfier de l'euphorie -> https://t.co/W7XubA54vk
20:54Football : Surtout, ne pas faiblir! -> https://t.co/fcbABnA6Ro
19:58RT : Les de installent 12m de rail devant la filiale et transporteur routier Geodis. https://t.co/MwHEVq1Bfy
18:35Mauvières : Bientôt 27 500 œufs de poule dans la commune ! -> https://t.co/rhFGMKYfbW
18:34Châteauroux : Le conservatoire revisite l’opéra bouffe -> https://t.co/AEkQjgY4Ee
18:18La Souterraine : Ne rien lâcher... médailles comprises | L'Echo https://t.co/9Z5nEnK2NU via
18:03# # - : Le verre de terre: un «projet pour la planète» -> https://t.co/LA6X0hzySf
18:00# # - -Denis-des-Murs : Chez «Les Troubadours de la Combade» -> https://t.co/3pYneQbetH
17:57 - -Yrieix-la-Perche : Une mobilisation hautement sécurisée -> https://t.co/qw24FtyyjT
17:54# # - -Junien : Un entraînement de haut niveau pour 55 jeunes judokas motivés -> https://t.co/OCBzXu7EdN
17:52# # - : Questions pour un champion -> https://t.co/nAKNMMUjE6
17:08Terrasson-Lavilledieu : Un tourisme à visage humain -> https://t.co/cDyWP0MQzU
17:04Dordogne : Une rénovation arrosée -> https://t.co/QisHwWJoKv
17:02Sarlat-la-Canéda : Une rénovation arrosée -> https://t.co/CvEI8fZdEP
15:41Périgueux : Quatre nouvelles boîtes à livres installées dans la ville -> https://t.co/ERLAdYHQp6
15:18RT : Les de installent 12m de rail devant la filiale et transporteur routier Geodis. https://t.co/MwHEVq1Bfy
14:45Dordogne : Les cheminots ne faiblissent pas -> https://t.co/uNi0eqlcZg
13:03RT : Région : Photonis : «Prudence et diplomatie» de mise -> https://t.co/zNeBvgBKqJ
13:01Région : Photonis : «Prudence et diplomatie» de mise -> https://t.co/zNeBvgBKqJ
12:21RT : Les de installent 12m de rail devant la filiale et transporteur routier Geodis. https://t.co/MwHEVq1Bfy

Les cheminots font de la pédagogie

Samedi matin, sur le marché castelroussin, les cheminots avaient monté un stand pour expliquer les raisons de leur mobilisation et de leur lutte.
Avec le concours des militants du Parti communiste et de la France insoumise, les cheminots ont répondu aux interrogations des badauds. « La majorité des gens nous soutient, résume Jean-Claude Durandeau, le secrétaire départemental de la CGT Cheminot. L’objectif est de s’adresser aux gens et de les convaincre de notre action. On accepte le débat contradictoire. L’important, c’est la défense de notre statut et de la notion d’entreprise publique. De manière plus large, c’est la défense du service public. Il faut comprendre qu’après les cheminots, ce sera au tour de la sécurité sociale, des fonctionnaires,... Si on a un service de qualité, parmi les premiers au monde, c’est grâce aux cheminots et à notre statut qui garantit la sécurité de circulation. Si un agent estime qu’il y a un risque, il peut refuser de faire partir le train. Ce n’est pas pour rien qu’il y a des règles drastiques. Le facteur humain est la garantie de cette sécurité. On n’est pas sur de la téléphonie. On ne joue pas avec des trains électriques de salon. D’ailleurs aucune entreprise privée n’a les capacités de supporter le financement des infrastructures. »
Les grévistes dénoncent également l’ouverture à la concurrence et le surcoût caché qui en découlera. « Si on laisse au privé la sous-traitance, on n’aura jamais la garantie du respect des règles de sécurité. Par exemple, nous on le voit bien sur les voies. Avec les marchés externalisés, il n’y a que des intérimaires qui interviennent sur le ballast et ils n’ont pas suivi les trois ans de formation que moi j’ai suivi ! De même, le ménage des trains a été sous-traité depuis longtemps. Résultat, les gens se plaignent que les rames soient sales car la SNCF ne vérifie même plus le travail. Le seul moyen pour nous de savoir ce qui est fait, c’est les réclamations clients. Avec la sous-traitance, il y a eu une baisse de la qualité du service. »
Si seulement les dizaines d’années de gestion libérale du transport ferroviaire s’étaient limitées à dégrader la qualité du service, mais elle a aussi tué. L’entretien des voies et des éclisses à la gare de Brétigny-sur-Orges reste un point d’interrogation sur le tableau noir des drames ferroviaires.

Les cheminots ont lancé une cagnotte de solidarité sur internet pour leur apporter votre soutien : www.leetchi.com/c/cheminots-de-lindre-en-lutte-pour-sauver-la-sncf

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.