Fil info
11:51 Dupuytren 2 et ils fermeront bientôt St-Junien et St-Yrieix !!! Complètement à côté de la plaque !!!
11:43Pour ne prendre aucun risque sur la neige aujourd’hui, l’atelier “comprendre comment mon enfant se sent aimé” animé… https://t.co/tyIN7407KI
11:11Bergerac : Six mois de travaux et un accueil de la mairie entièrement repensé -> https://t.co/UCNI92L8W5
09:14Sport : Lucas Pouille en 1/2 finale de l'open d'Australie -> https://t.co/EiKadoldBD
08:32 il faut améliorer le cheminement des visiteurs et malades qui viennent à la journée c'est h… https://t.co/1BzdlWBdiu
08:30 # - -Vienne : Les Steva ne sont guère enthousiastes -> https://t.co/1QerQipBbz
08:28RT : Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
08:23Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
21:36Assises de la Creuse. Une amitié d’enfance qui se brise. Un réfectoire qui renvoie à sa propre solitude... Debout a… https://t.co/B0mZ92DWiN
21:34Région : Des témoignages d’amitiés aux paroles d’experts... -> https://t.co/rqUUQrw0rW
18:42Périgueux : La mémoire des médaillés militaires honorée -> https://t.co/sdEZGlkk39
18:41Châteauroux : Nuit de la lecture à l’école Jean-Racine -> https://t.co/vQMVyK1rFH
18:39Indre : De la bonne pratique des outils numériques -> https://t.co/m2KUH8wNRl
17:58Notre-Dame-de-Sanilhac : Un poste en moins auprès des résidents -> https://t.co/SGcrkRH5Sb
17:06Sarlat-la-Canéda : Visite de Lou Cocal -> https://t.co/ejaC3nyFAk
17:01Terrasson-Lavilledieu : Participation citoyenne à La Feuillade -> https://t.co/faSMkdO1GB
15:59RT : En raison des conditions météorologiques et des chutes de neige en cours en , la réunion de mi-mandat des c… https://t.co/FsejXxlOzX
15:58RT : Poste - : La Poste, l'art de faire pourrir les relations -> https://t.co/kT4QcLTdKw
15:57RT : Bergerac : Prud’hommes : les inquiétudes de la nouvelle présidente -> https://t.co/VGwQsVNJjw
15:57RT : Tulle : Donner la voix au chapitre social -> https://t.co/9nmloBpPqm
15:45Coulounieix-Chamiers : Le début d’une métamorphose -> https://t.co/fW6nMrJGVR
15:43Argenton-sur-Creuse : Un partenariat inédit entre le lycée Châteauneuf et le SDEI -> https://t.co/eNOx1bHUri
15:43Coulounieix-Chamiers : Ces incivilités qui pourrissent la vie -> https://t.co/MYMQSvKJmx
15:42La Châtre : Au lycée, le civisme approvisionne les « Restos du cœur » -> https://t.co/A3fpfsv4Zm
15:40Périgueux : Se structurer pour mettre toutes les communes en valeur -> https://t.co/RmkGjQeK9E
15:35Super ! Et comment font les élèves pour rentrer chez eux ? https://t.co/TFZoswm65m
15:34RT : Suite à la disparition inquiétante de Martin Pennica, sa famille et les enquêteurs comptent sur vos RT. Merci à vou… https://t.co/Jhcm6mY9VF
15:08Périgueux : Un toit sûr et décent pour tous -> https://t.co/91Uor50Vk1

Les cheminots font de la pédagogie

Samedi matin, sur le marché castelroussin, les cheminots avaient monté un stand pour expliquer les raisons de leur mobilisation et de leur lutte.
Avec le concours des militants du Parti communiste et de la France insoumise, les cheminots ont répondu aux interrogations des badauds. « La majorité des gens nous soutient, résume Jean-Claude Durandeau, le secrétaire départemental de la CGT Cheminot. L’objectif est de s’adresser aux gens et de les convaincre de notre action. On accepte le débat contradictoire. L’important, c’est la défense de notre statut et de la notion d’entreprise publique. De manière plus large, c’est la défense du service public. Il faut comprendre qu’après les cheminots, ce sera au tour de la sécurité sociale, des fonctionnaires,... Si on a un service de qualité, parmi les premiers au monde, c’est grâce aux cheminots et à notre statut qui garantit la sécurité de circulation. Si un agent estime qu’il y a un risque, il peut refuser de faire partir le train. Ce n’est pas pour rien qu’il y a des règles drastiques. Le facteur humain est la garantie de cette sécurité. On n’est pas sur de la téléphonie. On ne joue pas avec des trains électriques de salon. D’ailleurs aucune entreprise privée n’a les capacités de supporter le financement des infrastructures. »
Les grévistes dénoncent également l’ouverture à la concurrence et le surcoût caché qui en découlera. « Si on laisse au privé la sous-traitance, on n’aura jamais la garantie du respect des règles de sécurité. Par exemple, nous on le voit bien sur les voies. Avec les marchés externalisés, il n’y a que des intérimaires qui interviennent sur le ballast et ils n’ont pas suivi les trois ans de formation que moi j’ai suivi ! De même, le ménage des trains a été sous-traité depuis longtemps. Résultat, les gens se plaignent que les rames soient sales car la SNCF ne vérifie même plus le travail. Le seul moyen pour nous de savoir ce qui est fait, c’est les réclamations clients. Avec la sous-traitance, il y a eu une baisse de la qualité du service. »
Si seulement les dizaines d’années de gestion libérale du transport ferroviaire s’étaient limitées à dégrader la qualité du service, mais elle a aussi tué. L’entretien des voies et des éclisses à la gare de Brétigny-sur-Orges reste un point d’interrogation sur le tableau noir des drames ferroviaires.

Les cheminots ont lancé une cagnotte de solidarité sur internet pour leur apporter votre soutien : www.leetchi.com/c/cheminots-de-lindre-en-lutte-pour-sauver-la-sncf