Fil info
11:43RT : la gare est bloquée jusqu'à midi https://t.co/ig9Qq5Xu5L
11:43RT : les manifestants sur les rails https://t.co/xLWqws23XK
11:43RT : un millier de manifestants pour défendre le service public https://t.co/zdkPCzEnWO
11:43RT : défilé sur les boulevards jusqu'à la gare https://t.co/pExZgz4kwX
09:35Dans notre édition ce jour: - La DIRCO dans le viseur de l'Etat - Centre hospitalier de Guéret: au point de non re… https://t.co/iH8kaFUhuh
21:05Sport : Guillaume Porche, en bolide devance Clément Christen -> https://t.co/nzb0oHRXSW
21:04Cyclisme : Yates, Froome: les transformations d'un Giro -> https://t.co/Ay8WPoPhPh
20:14RT : Guéret : "Au point de non retour" | L'Echo https://t.co/BKLiBm7ExD via
20:13Guéret : "Au point de non retour" | L'Echo https://t.co/BKLiBm7ExD via
19:47Tulle : La Manu reconstituée à l'échelle 1/500e -> https://t.co/emWX2ae3CL
18:40Indre : 1000 km pour les résidents des EHPAD -> https://t.co/xDG5N6LNFf
18:39Le Blanc : Retour en images sur Chapitre Nature -> https://t.co/GIg96myR5j
18:38Les travaux des bâtiments communaux de Saint-Sulpice-le-Dunois ont été inaugurés samedi sous l’œil du ministre de l… https://t.co/4hEXfbp2VP
17:58Périgueux : De l’information et des rencontres -> https://t.co/BnJBV3mSSZ
17:00Grignols : Trouver une solution technique autre que le comblement -> https://t.co/Qt84hICQJS
16:47Thenon : Les cheminots s’invitent au péage -> https://t.co/rAuNF80OcW

Des couleurs et des sourires pour galvaniser les chercheurs d’emploi

Le salon « 2 000 emplois, 2 000 sourires » revient pour une deuxième édition au Mach 36 début juin, toujours avec la même approche : rendre la recherche d’emploi efficace mais plus ludique et agréable, dans une ambiance plus détendue, en contact direct avec les entreprises et les organismes de formation.

Initiative unique en France imaginée il y a cinq ans à Orléans, le salon « 2 000 emplois, 2 000 sourires » fait escale à Châteauroux pour la deuxième année. Porté par l’association éponyme, en partenariat avec la Région Centre, ce salon réunit sur un même lieu les associations d’accompagnement vers l’emploi, les services de l’Etat, les entreprises et les organismes de formation. Lors de la dernière édition orléanaise, la quantité d’offres proposées flirtait avec les 5 000, les organisateurs espèrent « au moins l’équivalent » à Châteauroux.
Pour cette deuxième édition indrienne, le salon prend une nouvelle orientation en s’adressant à tous les publics, en renforçant l’accompagnement individualisé (ateliers animés par des responsables RH) et en mettant à l’honneur les filières d’excellence régionales, en partenariat avec Dev’up, l’agence régionale de développement économique. Les visiteurs pourront notamment découvrir les 26 000 formations proposées par la région en 2018, essentiellement dans l’industrie, les services à la personne et la logistique. Une vingtaine d’organismes de formation dont quatorze locaux seront présents, ainsi qu’une trentaine d’entreprises.
« L’originalité du salon tient dans le binôme constitué par les responsables des ressources humaines et les recruteurs de Pôle emploi, précise Alex Vagner, l’organisateur de l’événement. Ils peuvent tout de suite échanger sur un profil de candidat. On se différencie aussi des autres salons par notre énergie positive et un grand enthousiasme. Les gens doivent avoir la banane et ressortir avec un emploi ou une formation, au moins l’envie de rebondir. On veut faire de cet événement un rendez-vous plus humain, pédagogique, plus gai. Je veux redonner de la confiance aux gens car je pars du principe qu’une perte d’emploi n’est jamais facile à vivre. Il faut partir gagnant. »
Le slogan du salon confirme la volonté des organisateurs de redonner confiance aux chercheurs d’emploi : Yes you can (NDR: oui, tu peux). Un état d’esprit partagé par François Bonneau, le président de la Région Centre - Val de Loire qui souligne la nécessité de « l’énergie considérable de la solidarité » pour développer l’emploi et les territoires. « Ce n’est pas facile de retrouver la confiance et l’espoir, dans le rejet et l’exclusion. Cela passe par la solidarité. » Il estime également important de venir dans les espaces ruraux éloignés de l’axe ligérien. « Au départ, on a soutenu Orléans puis Gil Avérous nous a convaincus de considérer les autres territoires. Dans une période de risque de concentration des compétences sur les métropoles régionales, il faut valoriser les territoires comme l’Indre, les mettre en lumière. » Après Orléans, Châteauroux est la seule ville à accueillir le salon. La volonté des organisateurs est donc de pérenniser l'événement et de l’étendre aux autres préfectures de la région.
C’est d’autant plus important que les entreprises peinent à recruter dans les territoires ruraux malgré un regain d’activité comme l’a constaté Gil Avérous, le président de Châteauroux Métropole. « C’est un salon atypique. La formule est attractive, colorée, moderne et donne donc envie au public de venir et aux entreprises de participer. De plus, il apporte une réponse appropriée aux problématiques locales. Chaque fois qu’on visite une entreprise, on se rend compte qu’elle rencontre souvent le même problème : la difficulté de recruter alors que les offres d’emploi sont là. » Les secteurs de l'hôtellerie ou du bâtiment peinent particulièrement à recruter.
Information  pratique, les bus départementaux Rémi seront gratuits pour venir au salon.

« 2 000 emplois, 2 000 sourires », mardi 5 juin de 9 h à 17 h au MACH 36 (Déols) - gratuit.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.