Fil info
17:50 Bravo Monsieur et merci de montrer votre i… https://t.co/czrVLcRYvt
17:42 Une petite pensée pour ce pauvre Germinable Pe… https://t.co/OqinFYBe5e
17:31 Ah une très bonne nouvelle, je tweetais su… https://t.co/6DDQ1hpxhx
16:55 Félicitations, cela démontre une intelligence, un humanisme . Merci
16:30 Bravo pour cette énièmes victoire mais à v… https://t.co/uMu8YbMta2
13:16 personne n’a pris contact avec moi aucun nettoyage de la voie ferrée. https://t.co/LhqHOeKvZm
00:59Le 21 septembre se prépare pour le Mouvement de la Paix de Corrèze Arbres de la Paix : Brive :Cérémonie le 26/09 à… https://t.co/lmek7JXLjs
22:37International : Yémen : l’Arabie saoudite peut tuer en tout impunité -> https://t.co/8jEXtSfHb0
22:35France : Réfugiés : le port de Sète prêt à accueillir l’Aquarius -> https://t.co/cSG9Fvfj53
20:18Région : Le «théâtre rate» ne manque pas l’occasion de se faire un nom -> https://t.co/Ce52H9Ir05

Aux policiers morts pour la France

Mercredi matin sur la place d’appel du commissariat de Châteauroux comme dans toute la France, élus, fonctionnaires et représentants de l’Etat ont rendu hommage aux policiers victimes du devoir.
Devant une centaine de personnes, dont une trentaine de policiers,
l’hommage solennel a été rendu par le préfet Seymour Morsy au travers du message du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb. Il a commencé par saluer la mémoire des policiers qui se sont sacrifiés face à l’occupant allemand, citant le réseau de résistance du Coq Gaulois, fondé par les policiers du commissariat des Ternes, le groupe Valmy, dont les dirigeants « périrent dans les camps » ou encore les « 167 héros de la préfecture de police » qui en 1944 ont donné leur vie pour libérer Paris.
« Nous nous souvenons du sacrifice des policiers morts pour la France, tombés parce qu’ils voulaient libérer notre nation du joug de la barbarie nazie. Il y a plus de soixante-dix ans, ils ont donné leur vie pour que vive la France. »
Puis, il y eut une pensée pour « ceux qui sont tombés, victimes du terrorisme » comme Franck Brinsolaro, Ahmed Merabet, Clarissa Jean-Phillipe, Jessica Schneider, Jean-Baptiste Salvaing, Xavier Jugelé et plus récemment le colonel Arnaud Beltrame. « Ils ont été lâchement assassinés, morts en héros parce que - comme leurs aînés - ils avaient fait le choix de défendre l’Etat de droit, de servir la cause de la liberté face à l’obscurantisme. »
Enfin, hommage a été rendu aux sept fonctionnaires tués dans l’exercice de leurs fonctions en 2017, aux deux policières décédées depuis le début de l’année et aux milliers de blessés en mission. Le dépôt des gerbes au pied du monument aux morts a clotûré la cérémonie. Au quotidien, ce sont 150 000 femmes et hommes qui constituent la Police nationale.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.