Fil info
11:51 Dupuytren 2 et ils fermeront bientôt St-Junien et St-Yrieix !!! Complètement à côté de la plaque !!!
11:43Pour ne prendre aucun risque sur la neige aujourd’hui, l’atelier “comprendre comment mon enfant se sent aimé” animé… https://t.co/tyIN7407KI
11:11Bergerac : Six mois de travaux et un accueil de la mairie entièrement repensé -> https://t.co/UCNI92L8W5
09:14Sport : Lucas Pouille en 1/2 finale de l'open d'Australie -> https://t.co/EiKadoldBD
08:32 il faut améliorer le cheminement des visiteurs et malades qui viennent à la journée c'est h… https://t.co/1BzdlWBdiu
08:30 # - -Vienne : Les Steva ne sont guère enthousiastes -> https://t.co/1QerQipBbz
08:28RT : Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
08:23Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
21:36Assises de la Creuse. Une amitié d’enfance qui se brise. Un réfectoire qui renvoie à sa propre solitude... Debout a… https://t.co/B0mZ92DWiN
21:34Région : Des témoignages d’amitiés aux paroles d’experts... -> https://t.co/rqUUQrw0rW
18:42Périgueux : La mémoire des médaillés militaires honorée -> https://t.co/sdEZGlkk39
18:41Châteauroux : Nuit de la lecture à l’école Jean-Racine -> https://t.co/vQMVyK1rFH
18:39Indre : De la bonne pratique des outils numériques -> https://t.co/m2KUH8wNRl
17:58Notre-Dame-de-Sanilhac : Un poste en moins auprès des résidents -> https://t.co/SGcrkRH5Sb
17:06Sarlat-la-Canéda : Visite de Lou Cocal -> https://t.co/ejaC3nyFAk
17:01Terrasson-Lavilledieu : Participation citoyenne à La Feuillade -> https://t.co/faSMkdO1GB
15:59RT : En raison des conditions météorologiques et des chutes de neige en cours en , la réunion de mi-mandat des c… https://t.co/FsejXxlOzX
15:58RT : Poste - : La Poste, l'art de faire pourrir les relations -> https://t.co/kT4QcLTdKw
15:57RT : Bergerac : Prud’hommes : les inquiétudes de la nouvelle présidente -> https://t.co/VGwQsVNJjw
15:57RT : Tulle : Donner la voix au chapitre social -> https://t.co/9nmloBpPqm
15:45Coulounieix-Chamiers : Le début d’une métamorphose -> https://t.co/fW6nMrJGVR
15:43Argenton-sur-Creuse : Un partenariat inédit entre le lycée Châteauneuf et le SDEI -> https://t.co/eNOx1bHUri
15:43Coulounieix-Chamiers : Ces incivilités qui pourrissent la vie -> https://t.co/MYMQSvKJmx
15:42La Châtre : Au lycée, le civisme approvisionne les « Restos du cœur » -> https://t.co/A3fpfsv4Zm
15:40Périgueux : Se structurer pour mettre toutes les communes en valeur -> https://t.co/RmkGjQeK9E
15:35Super ! Et comment font les élèves pour rentrer chez eux ? https://t.co/TFZoswm65m
15:34RT : Suite à la disparition inquiétante de Martin Pennica, sa famille et les enquêteurs comptent sur vos RT. Merci à vou… https://t.co/Jhcm6mY9VF
15:08Périgueux : Un toit sûr et décent pour tous -> https://t.co/91Uor50Vk1

Hermès, en attendant le président jupitérien

Attendu ce jeudi dans l’Indre, le ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, doit rencontrer cet après-midi les acteurs locaux pour évoquer avec eux la situation agricole. Mardi, le syndicat des jeunes agriculteurs  (JA) avait invité la presse à découvrir une exploitation récemment reprise, l’occasion de connaître les attentes de cette visite ministérielle.
Installé depuis un an avec son père dans le canton d’Ecueillé, Victor Morin recevait mardi sur son exploitation élus et acteurs du monde agricole pour raconter son parcours à l’installation. En regroupant la ferme de son père et la sienne, il a pu constituer un GAEC de 145 vaches laitières et de 375 ha de terre où sont cultivés du blé, de l’orge, du colza, du maïs, du trèfle et des légumineuses. La traite s'opère de manière totalement mécanisée, avec l’aide de robots et la production est commercialisée sous la marque « C’est qui le patron ? », l’une des plus fortes progressions de vente de ces dernières années.
une occasion manquée
Pour Mathieu Naudet, le président des JA, l’important est de promouvoir l’installation. « Dans le contexte agricole compliqué que nous connaissons, il est important de montrer que des jeunes se retroussent les manches et croient encore au métier. Même dans un secteur qu’on dit perdu, des jeunes s’installent et veulent maintenir la production laitière française. » Aujourd’hui, le syndicaliste attend peu du ministre. « On veut déjà lui montrer que tout ne va pas aussi bien qu’ils peuvent le penser au ministère. Le gouvernement Macron ne prend pas les bonnes décisions. Par exemple, ils misent tout sur le bio mais ne financent pas les enveloppes. Ils interdisent le gaucho ou le glyphosate mais ne fournissent pas d’alternative. De plus, cela aurait été bien que le ministre visite une ferme, qu’il voie comment leurs décisions tuent les petits départements comme le nôtre. »
Présent pour la visite d’exploitation, Serge Descout, le président du conseil départemental, attend ce premier bilan gouvernemental avec des questions. « Trois sujets nous préoccupent particulièrement : le numérique, la mobilité et la désertification médicale. J’avais notamment des questions pour la ministre de la santé mais comme elle a annulé au dernier moment... Aujourd’hui, il reste 142 médecins dans l’Indre. Qu’est-ce qu’on fait ? Si on n’a pas de décision de l’Etat, on n’y arrivera pas. La situation est intenable. Pour les kinés, les infirmiers et les pharmacies, on a bien réussi, pourquoi pas pour les médecins ? »
Comme déjà annoncé, après Stéphane Travert, c’est le président Macron qui devrait venir dans l’Indre. La date n’a pas encore été confirmée.