Fil info
23:19 Bravo BB et la photo est trop mignonne
22:01 Soirée gros blaireaux c bien aussi😡😡😡😡😡
19:41 Bravo à toute l'équipe de la Fondation !… https://t.co/F26JcRwzuX
17:50 Bravo Monsieur et merci de montrer votre i… https://t.co/czrVLcRYvt
17:42 Une petite pensée pour ce pauvre Germinable Pe… https://t.co/OqinFYBe5e
17:31 Ah une très bonne nouvelle, je tweetais su… https://t.co/6DDQ1hpxhx
16:55 Félicitations, cela démontre une intelligence, un humanisme . Merci
16:30 Bravo pour cette énièmes victoire mais à v… https://t.co/uMu8YbMta2
13:16 personne n’a pris contact avec moi aucun nettoyage de la voie ferrée. https://t.co/LhqHOeKvZm
00:59Le 21 septembre se prépare pour le Mouvement de la Paix de Corrèze Arbres de la Paix : Brive :Cérémonie le 26/09 à… https://t.co/lmek7JXLjs

Pas de relâche pour les contrôles sanitaires

Tout au long de l’année, les services de l’État effectuent des contrôles aléatoires et inopinés pour garantir aux usagers des installations respectueuses des normes et de la réglementation. L’été, les services se regroupent pour augmenter leur vigilance.

Du 1er juin au 15 septembre, les services de l’État effectuent des opérations conjointes dans le cadre du dispositif « Opération interministérielle vacances » (OIV). Le but est de permettre aux consommateurs de « bénéficier d’une offre présentant toutes les garanties de qualité et de conformité » dans une période essentielle pour l’activité économique des territoires : contrôle des informations aux consommateurs, des affichages obligatoires, de la sécurité alimentaire comme non-alimentaire et de la conformité des prestations de service.
Mardi, c’est à la base de loisirs de Belle-Isle que la préfecture avait convié la presse pour assister aux différents contrôles. « Sur la plage, le but est de vérifier la qualité de l’eau comme le respect des affichages et des réglementations, précise Seymour Morsy, le préfet de l’Indre. Par exemple, les agents viennent de constater un manquement : les résultats des dernières analyses de l’eau du lac sont affichés mais il manque l’autorisation de baignade de l’Agence régionale de santé (ARS) , qui devrait être affichée à côté. Ce n’est pas grand-chose, mais il est important de tout vérifier. On privilégie la pédagogie. »
En cette période de forte chaleur, les recommandations se focalisent particulièrement sur les procédures canicule. « On demande notamment aux mairies d’être vigilantes », ajoute le préfet. « On vérifie la bonne mise en œuvre des plans bleus », souligne Philippe Vansyngel, responsable du pôle santé public à l’ARS de l’Indre.
Sur le sable, c’est Didier Blanchard, responsable des contrôles sanitaires à l’ARS, qui supervise les prélèvements. « On contrôle l’eau du lac tous les quinze jours pour analyser la qualité micro-biologique. » Jusqu’à présent, la qualité des eaux de baignade est satisfaisante dans les seize plans d’eau du département.
Autre part importante de l’OIV, les contrôles d’établissements accueillant des groupes de mineurs. 130 lieux sont ainsi répertoriés dans le département, une quarantaine auront été visités à la fin de l’été. « On n’est pas dans le coercitif et la répression, indique Didier Aubineau, le directeur adjoint de la DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations). En cas d’oubli, on rappelle les nouvelles réglementations. On vise uniquement la protection des publics. »
Une seule alerte sanitaire a été lancée en juillet. Dans un centre d’hébergement, une épidémie de gastro-entérite a touché une dizaine d’enfants sur un groupe de cent jeunes. Aucune souche particulière n’a été détectée.
Pour limiter au maximum ce genre de problèmes, les agents de l’État vérifient régulièrement la conformité des établissements de restauration. Cette année, à Belle-Isle, les agents effectuent une visite de vérification à La Guinguette après un contrôle l’an dernier. Ils s’assurent notamment que les recommandations ont bien été entendues : changement d’organisation des frigos, acquisition d’une nouvelle cellule de refroidissement et d’une machine sous-vide. Tout est en ordre.
Au 31 juillet, 108 contrôles ont été effectués dans l’Indre, conduisant essentiellement à des rappels réglementaires. Seules l’épidémie de gastro-entérite et  l’apparition d’une maladie à déclaration obligatoire ont donné lieu à deux signalements d'événements graves.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.