Fil info
09:12Bergerac : Opération de sensibilisation aux risques éléctriques auprès des agents de la Ville -> https://t.co/BfEVBPD4jy
09:12 du Cloître - -Vienne : Bellac. Théâtre du Cloître : on ouvre samedi -> https://t.co/Oe8aZkkdw2
05:30Enfin une bretelle pour accéder directement au parc d'activités de la Croisière. https://t.co/EhNKk6ZDAJ
05:27RT : Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:22Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:09Tulle : Un cross solidaire au collège Clémenceau -> https://t.co/vSDj4XoEy4
18:45Indre : Les communistes du côté des retraités contre la hausse de la CSG -> https://t.co/ylC2FMkyFn
18:42Une plaque commémorative a été installée en 2013 devant la médiathèque pour ne pas oublier https://t.co/OEb5gZc8yp
18:39Chaque année ville martyre se souvient du massacre des Algériens à Paris https://t.co/1IKFNRfSKE
18:17# # - -Vienne : «Petites machines à habiter» : le défi de l’«archi-récup» -> https://t.co/HZ4CVlcKhn
18:06Dordogne : « Je suis déjà condamné à perpétuité par ma conscience » -> https://t.co/S7cEaMGQ8J
18:03Région : Accès direct à La Croisière, enfin ! -> https://t.co/pT5qdN2GEx
17:57 Vous avez remarqué que qd vous mettez -Vienne ça ne prend que ? Et personne ne cherche ça...
17:53Arrivés mardi soir à Felletin, les participants à une des quatre marches pour la forêt, celle démarrée à Perpignan… https://t.co/GfVcrG7NkE
17:41# # - -Vienne : «Ils ont délibérément choisi la méthode de la chaise vide» -> https://t.co/RqS4qjwao6
17:38# # - -Vienne : Un lieu et des idées -> https://t.co/nqJId6qEQL
17:36# # - -Vienne : Quand le mérite porte bien son nom -> https://t.co/K5DhVpkE8X
17:21Dordogne : Les engagements de Soliha en faveur de l’amélioration de l’habitat -> https://t.co/E8uwmwewi6
17:06Châteauroux : Gilles Colosio raccroche son appareil photo -> https://t.co/VmCrjC6A3l
16:31Thierry Mazabraud, secrétaire général du SPF 87 a été fait chevalier de l'Ordre National du Mérite. La médaille lui… https://t.co/9n79RabMbc
15:35Périgueux : De la démonstration au geste technique -> https://t.co/uY0g2qNrVH
14:48RT : Les filles ont prises leur photo de groupes https://t.co/t9iIllnyXx

Pas de relâche pour les contrôles sanitaires

Tout au long de l’année, les services de l’État effectuent des contrôles aléatoires et inopinés pour garantir aux usagers des installations respectueuses des normes et de la réglementation. L’été, les services se regroupent pour augmenter leur vigilance.

Du 1er juin au 15 septembre, les services de l’État effectuent des opérations conjointes dans le cadre du dispositif « Opération interministérielle vacances » (OIV). Le but est de permettre aux consommateurs de « bénéficier d’une offre présentant toutes les garanties de qualité et de conformité » dans une période essentielle pour l’activité économique des territoires : contrôle des informations aux consommateurs, des affichages obligatoires, de la sécurité alimentaire comme non-alimentaire et de la conformité des prestations de service.
Mardi, c’est à la base de loisirs de Belle-Isle que la préfecture avait convié la presse pour assister aux différents contrôles. « Sur la plage, le but est de vérifier la qualité de l’eau comme le respect des affichages et des réglementations, précise Seymour Morsy, le préfet de l’Indre. Par exemple, les agents viennent de constater un manquement : les résultats des dernières analyses de l’eau du lac sont affichés mais il manque l’autorisation de baignade de l’Agence régionale de santé (ARS) , qui devrait être affichée à côté. Ce n’est pas grand-chose, mais il est important de tout vérifier. On privilégie la pédagogie. »
En cette période de forte chaleur, les recommandations se focalisent particulièrement sur les procédures canicule. « On demande notamment aux mairies d’être vigilantes », ajoute le préfet. « On vérifie la bonne mise en œuvre des plans bleus », souligne Philippe Vansyngel, responsable du pôle santé public à l’ARS de l’Indre.
Sur le sable, c’est Didier Blanchard, responsable des contrôles sanitaires à l’ARS, qui supervise les prélèvements. « On contrôle l’eau du lac tous les quinze jours pour analyser la qualité micro-biologique. » Jusqu’à présent, la qualité des eaux de baignade est satisfaisante dans les seize plans d’eau du département.
Autre part importante de l’OIV, les contrôles d’établissements accueillant des groupes de mineurs. 130 lieux sont ainsi répertoriés dans le département, une quarantaine auront été visités à la fin de l’été. « On n’est pas dans le coercitif et la répression, indique Didier Aubineau, le directeur adjoint de la DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations). En cas d’oubli, on rappelle les nouvelles réglementations. On vise uniquement la protection des publics. »
Une seule alerte sanitaire a été lancée en juillet. Dans un centre d’hébergement, une épidémie de gastro-entérite a touché une dizaine d’enfants sur un groupe de cent jeunes. Aucune souche particulière n’a été détectée.
Pour limiter au maximum ce genre de problèmes, les agents de l’État vérifient régulièrement la conformité des établissements de restauration. Cette année, à Belle-Isle, les agents effectuent une visite de vérification à La Guinguette après un contrôle l’an dernier. Ils s’assurent notamment que les recommandations ont bien été entendues : changement d’organisation des frigos, acquisition d’une nouvelle cellule de refroidissement et d’une machine sous-vide. Tout est en ordre.
Au 31 juillet, 108 contrôles ont été effectués dans l’Indre, conduisant essentiellement à des rappels réglementaires. Seules l’épidémie de gastro-entérite et  l’apparition d’une maladie à déclaration obligatoire ont donné lieu à deux signalements d'événements graves.