Fil info
19:01# # - -Vienne : Les gilets jaunes sur l'air de "Y'en a marre" -> https://t.co/sEPRyMSihi
18:32Trélissac : Le Grand Périgueux inaugure sa série d’itinéraires alternatifs -> https://t.co/6IXnrTAYIo
18:28Sarlat-la-Canéda : Magnifique performance de Jacques Gamblin -> https://t.co/A4cVVGk7O7
18:25Sarlat-la-Canéda : Le palmarès des films du bac -> https://t.co/qEkkAvPYso
18:09Dordogne : Une marée jaune déferle sur la Dordogne -> https://t.co/Ra9pTzSJCm
17:46Sarlat-la-Canéda : Trois Salamandres pour Edmond -> https://t.co/Xv6XswXGJS
17:37Dordogne : Les communistes en reconquête -> https://t.co/QgONSR4zfM
17:05C’est une tradition ancestrale qui perdure malgré le classement du site en réserve naturelle : la pêche à l’étang d… https://t.co/8hHfcrhFeC
17:01Le réseau Aliso accueillait fin octobre l’organisation d’une Préjugix party à Guéret. Le projet Préjugix 200mg port… https://t.co/9F1SVRpF0G
16:50RT : Le constat de la FDSEA et les JA de la Creuse est sans appel : "L’augmentation des charges n’est plus tenable pour… https://t.co/jMOWvIeD8i
16:49RT : "La Convention internationale des droits de l'enfant : genèse, réalité et ambitions" assurée par Thierr… https://t.co/seHh49BK5j
16:45RT : Avec les nous déposerons un texte de de loi pour le prélèvement à la source des multinationales présent… https://t.co/eoGnwxwC24
16:45RT : Les riches polluent 2000 fois plus que les pauvres. En toute logique, on fait payer la transition écologique aux se… https://t.co/3cf9z4Syxk
15:49RT : à Mulatet. Passage toutes les 15 min environ. Barrages aussi à Naves et Seilhac. https://t.co/2uvw2O6Rgg
11:14don du sang Le 29/11/2018 de 16:00 à 19:00 salle des fetes - agonac 💻https://t.co/Ds9TMR7rwi https://t.co/27yE8ZNZCO
11:10don du sang Le 26/11/2018 de 15:00 à 19:00 centre de la communication - perigueux 💻https://t.co/v8x9ahWJBjhttps://t.co/ItaX2jib7s
11:06don du sang Le 24/11/2018 de 08:00 à 12:00 centre de la communication - perigueux 💻https://t.co/bKLC6tK71shttps://t.co/xe6O0xsUbQ
10:59don du sang Le 19/11/2018 de 15:30 à 19:00 centre gerard philipe - coulounieix 💻https://t.co/bcr56dGt8Bhttps://t.co/rWyL7S3Idr
10:50Le constat de la FDSEA et les JA de la Creuse est sans appel : "L’augmentation des charges n’est plus tenable pour… https://t.co/jMOWvIeD8i
09:30 12ème journée : Brive vs Oyonnax en direct A 14H https://t.co/0HdkffINfw
21:44Corrèze : Plus de 2.000 gilets jaunes expriment leur ras le bol -> https://t.co/HysZpjfPQQ
19:38RT : Dordogne : Une marée de gilets jaunes sur la Dordogne -> https://t.co/tUSBvfYYLI

Un échange direct entre les maires et les services de l’Etat

Une réunion a eu lieu hier entre 150 maires du département et le préfet et les chefs de services pour évoquer les questions d’acutalité.
Le rôle de notre association est de vous faciliter l’exercice de vos fonctions et la compréhension des politiques diverses que vous devez appliquer et l’objectif de cette réunion est de permettre un dialogue avec les services de l’Etat » a rappelé en préambule Michel Blondeau, président de l’association des maires de l’Indre (AMI).
La rencontre entre les élus et le préfet a eu lieu hier après-midi dans la salle des délibérations du Département. Quelque cent cinquante maires ont répondu à l’invitation. Cette rencontre avait été initiée par Seymour Morsy, préfet de l’Indre, l’an passé, face à des élus qui se sentent souvent seuls face aux difficultés qu’ils rencontrent, notamment du fait d’une réglementation changeante et complexe. En France, beaucoup d’élus ont préféré jeter l’éponge.
Le préfet note avec satisfaction que, dans le département, « il n’y a pas plus de démissions qu’avant et que celles que je reçois sont surtout pour des raisons personnelles ». Il a redit hier qu’il voulait être à leur écoute, précisant que, lui-même, avait été voilà quelques années conseiller municipal.
Les sujets à évoquer au cours de cette après-midi ne manquaient pas. Certains reviennent régulièrement sur le tapis : carte scolaire, téléphonie mobile avec ses zones blanches, désertification médicale...
Ont été précisées les modalités de l’appel à projet "Écoles numériques innovantes et ruralité" (ENIR) permettant aux communes de bénéficier de subventions pour l’équipement informatique de leurs écoles. Sophie Guérin, maire de Heugnes, s’interroge : « Est-ce que j’aurai encore une école l’an prochain pour y mettre mon tableau numérique ? » Les effectifs vont continuer à baisser dans l’Indre dans les prochaines années. « Les communes qui accepteront de travailler ensemble pour une meilleure organisation pourront prétendre à bénéficier du protocole ruralité [qui gèle les postes pendant deux ans] » a souligné Pierre-François Gachet, le DASEN. Mais certains maire se refusent à créer un RPI (Regroupement pédagogique intercommunal).
M. Gachet a également présenté  « le plan mercredi » destiné aux 80 % des communes repassées à la semaine de quatre jours pour une aide à la création d’activité périscolaire. Une aide limitée aux nouvelles activités, ce que regrettent des élus dont les centres de loisirs mis en place seront par exemple exclus.
Il a également été question de la DGF (dotation globale de fonctionnement) versée aux communes par l’Etat et dont le mode de calcul a changé. La situation dans l’Indre est identique à celle observée au plan national, à savoir que 50 % des communes voient leur DGF augmenter et 47 % baisser. Philippe Jourdain, maire de Val-Fouzon, regrettent que les communes qui taxent moins leurs habitants se trouvent pénalisées au niveau de la DGF.
Aucun sujet n’a été éludé et notamment celui de la maternité du Blanc. Le préfet a évoqué les trois médecins qui ont été désignés par la directrice de l’ARS et qui doivent rendre un rapport fin septembre début octobre.
Il a par contre reproché aux élus de ne pas avoir optimisé l’an passé les crédits d’Etat qui étaient à leur disposition en ne menant pas à terme certains de leurs projets. « Ceux qui nous ont fait rendre de l’argent [1,9 million d’euros] n’auront pas la priorité » a-t-il glissé.
Les maires de l’AMI se retrouveront en assemblée générale le 19 octobre. Le thème en sera les enjeux de la ruralité. Ils auront pour invitée Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur.