Fil info
21:17Indre : Attaque virulente contre la directrice de l’Agence régionale de santé | L'Echo https://t.co/G9LwAgYxaj via
18:48Dordogne : Beynac : le Département et la préfecture haussent le ton -> https://t.co/7XIpQv05zQ
18:46Salagnac : De nouveaux réfugiés d’Afrique subsaharienne accueillis à Clairvivre -> https://t.co/8JaHaiWvWb
18:40Ussel : Des poèmes et des chansons pour célébrer la paix -> https://t.co/UbctK0Smqy
18:28Châteauroux : Les citoyennes se réapproprient la ville et leur quartier -> https://t.co/GxFNXOQnQQ
18:01Un médiateur a été désigné pour intervenir dans le conflit actuel du SDIS 87 (sapeurs-pompiers). Il pourrait interv… https://t.co/800yeoFWLT
17:05Région : Vers une mobilisation nationale ici -> https://t.co/wib3899aCp
16:56Saint-Astier : Double fête pour le lancement de la saison à La Fabrique -> https://t.co/BrL1xEmIUN
16:52Sarlat-la-Canéda : Fernando Costa de retour au Pays -> https://t.co/HxP5hZ7QQI
16:52# # - -Vienne : Un pas vers l’égalité réelle -> https://t.co/6AAvAPg09Q
15:52Périgueux : Sérieux contretemps pour le projet Montaigne -> https://t.co/bHMUd7avvr
15:50RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:49Périgueux : Un acheteur annoncé pour l’espace Britten -> https://t.co/V4DJG0HoBT
15:45Périgueux : 44 clubs labellisés -> https://t.co/MYcrcRWqlI
15:10RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:08RT : La Région débloque plus de 4 millions d'euros pour aider les victimes des intempéries https://t.co/NTUi0rr4Fx
14:57RT : Le Val de l'Aurence en fête les 22 et 23 septembre - Esplanade et Parc Pavillon du Mas-Jambost https://t.co/ax79ZbnlnB
14:53A20. Fermeture de la bretelle de sortie de l’échangeur n°26 « La Crouzille » dans le sens Province- Paris du 24 au… https://t.co/iSPBHiGxXO
12:57RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:54RT : À Saint-Junien, une salle bondée pour la défense de l'hôpital public. Plus de 300 personnes qui refusent de voir… https://t.co/AakgN8NOJF
12:50RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:50RT : [Thread] Retour à Paris après une soirée à Saint-Junien, à 30 km de Limoges. Avec le Maire, Pierre Allard, nous av… https://t.co/2qOO2kd70Y
11:32Tulle : L’éducation dans la balance ! -> https://t.co/gcxL9UP5XN

Un échange direct entre les maires et les services de l’Etat

Une réunion a eu lieu hier entre 150 maires du département et le préfet et les chefs de services pour évoquer les questions d’acutalité.
Le rôle de notre association est de vous faciliter l’exercice de vos fonctions et la compréhension des politiques diverses que vous devez appliquer et l’objectif de cette réunion est de permettre un dialogue avec les services de l’Etat » a rappelé en préambule Michel Blondeau, président de l’association des maires de l’Indre (AMI).
La rencontre entre les élus et le préfet a eu lieu hier après-midi dans la salle des délibérations du Département. Quelque cent cinquante maires ont répondu à l’invitation. Cette rencontre avait été initiée par Seymour Morsy, préfet de l’Indre, l’an passé, face à des élus qui se sentent souvent seuls face aux difficultés qu’ils rencontrent, notamment du fait d’une réglementation changeante et complexe. En France, beaucoup d’élus ont préféré jeter l’éponge.
Le préfet note avec satisfaction que, dans le département, « il n’y a pas plus de démissions qu’avant et que celles que je reçois sont surtout pour des raisons personnelles ». Il a redit hier qu’il voulait être à leur écoute, précisant que, lui-même, avait été voilà quelques années conseiller municipal.
Les sujets à évoquer au cours de cette après-midi ne manquaient pas. Certains reviennent régulièrement sur le tapis : carte scolaire, téléphonie mobile avec ses zones blanches, désertification médicale...
Ont été précisées les modalités de l’appel à projet "Écoles numériques innovantes et ruralité" (ENIR) permettant aux communes de bénéficier de subventions pour l’équipement informatique de leurs écoles. Sophie Guérin, maire de Heugnes, s’interroge : « Est-ce que j’aurai encore une école l’an prochain pour y mettre mon tableau numérique ? » Les effectifs vont continuer à baisser dans l’Indre dans les prochaines années. « Les communes qui accepteront de travailler ensemble pour une meilleure organisation pourront prétendre à bénéficier du protocole ruralité [qui gèle les postes pendant deux ans] » a souligné Pierre-François Gachet, le DASEN. Mais certains maire se refusent à créer un RPI (Regroupement pédagogique intercommunal).
M. Gachet a également présenté  « le plan mercredi » destiné aux 80 % des communes repassées à la semaine de quatre jours pour une aide à la création d’activité périscolaire. Une aide limitée aux nouvelles activités, ce que regrettent des élus dont les centres de loisirs mis en place seront par exemple exclus.
Il a également été question de la DGF (dotation globale de fonctionnement) versée aux communes par l’Etat et dont le mode de calcul a changé. La situation dans l’Indre est identique à celle observée au plan national, à savoir que 50 % des communes voient leur DGF augmenter et 47 % baisser. Philippe Jourdain, maire de Val-Fouzon, regrettent que les communes qui taxent moins leurs habitants se trouvent pénalisées au niveau de la DGF.
Aucun sujet n’a été éludé et notamment celui de la maternité du Blanc. Le préfet a évoqué les trois médecins qui ont été désignés par la directrice de l’ARS et qui doivent rendre un rapport fin septembre début octobre.
Il a par contre reproché aux élus de ne pas avoir optimisé l’an passé les crédits d’Etat qui étaient à leur disposition en ne menant pas à terme certains de leurs projets. « Ceux qui nous ont fait rendre de l’argent [1,9 million d’euros] n’auront pas la priorité » a-t-il glissé.
Les maires de l’AMI se retrouveront en assemblée générale le 19 octobre. Le thème en sera les enjeux de la ruralité. Ils auront pour invitée Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.