Fil info
21:17Indre : Attaque virulente contre la directrice de l’Agence régionale de santé | L'Echo https://t.co/G9LwAgYxaj via
18:48Dordogne : Beynac : le Département et la préfecture haussent le ton -> https://t.co/7XIpQv05zQ
18:46Salagnac : De nouveaux réfugiés d’Afrique subsaharienne accueillis à Clairvivre -> https://t.co/8JaHaiWvWb
18:40Ussel : Des poèmes et des chansons pour célébrer la paix -> https://t.co/UbctK0Smqy
18:28Châteauroux : Les citoyennes se réapproprient la ville et leur quartier -> https://t.co/GxFNXOQnQQ
18:01Un médiateur a été désigné pour intervenir dans le conflit actuel du SDIS 87 (sapeurs-pompiers). Il pourrait interv… https://t.co/800yeoFWLT
17:05Région : Vers une mobilisation nationale ici -> https://t.co/wib3899aCp
16:56Saint-Astier : Double fête pour le lancement de la saison à La Fabrique -> https://t.co/BrL1xEmIUN
16:52Sarlat-la-Canéda : Fernando Costa de retour au Pays -> https://t.co/HxP5hZ7QQI
16:52# # - -Vienne : Un pas vers l’égalité réelle -> https://t.co/6AAvAPg09Q
15:52Périgueux : Sérieux contretemps pour le projet Montaigne -> https://t.co/bHMUd7avvr
15:50RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:49Périgueux : Un acheteur annoncé pour l’espace Britten -> https://t.co/V4DJG0HoBT
15:45Périgueux : 44 clubs labellisés -> https://t.co/MYcrcRWqlI
15:10RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:08RT : La Région débloque plus de 4 millions d'euros pour aider les victimes des intempéries https://t.co/NTUi0rr4Fx
14:57RT : Le Val de l'Aurence en fête les 22 et 23 septembre - Esplanade et Parc Pavillon du Mas-Jambost https://t.co/ax79ZbnlnB
14:53A20. Fermeture de la bretelle de sortie de l’échangeur n°26 « La Crouzille » dans le sens Province- Paris du 24 au… https://t.co/iSPBHiGxXO
12:57RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:54RT : À Saint-Junien, une salle bondée pour la défense de l'hôpital public. Plus de 300 personnes qui refusent de voir… https://t.co/AakgN8NOJF
12:50RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:50RT : [Thread] Retour à Paris après une soirée à Saint-Junien, à 30 km de Limoges. Avec le Maire, Pierre Allard, nous av… https://t.co/2qOO2kd70Y
11:32Tulle : L’éducation dans la balance ! -> https://t.co/gcxL9UP5XN

Les derniers textes inédits (ou presque) de Rolland Hénault

Ecrivain, chroniqueur, polémiste, conférencier, grande gueule... Rolland Hénault était tout cela à la fois mais pour qui a eu la chance de le rencontrer ou de lire entre ses lignes, c’était avant tout un amoureux de littérature.
Quelque chose laisse penser qu’il y aura toujours des œuvres inédites de Rolland Hénault. Plume foisonnante, il consacrait la majeure partie de son temps à cette passion, qu’il s’agisse de chroniques, de nouvelles, de romans, d’articles au vitriol, de coups de cœur, de fictions, de textes intimes, de chansons ou même de la chronique Mots pour le dire dans les colonnes du journal que vous êtes en train de lire... La littérature l’habitait et il essayait d’y habiter le plus possible.
Oeuvres inédites ou presque est paru aux Editions de l’Impossible, maison d’Edition montée en 1994 sous l’impulsion de l’auteur et d’Elisabeth Gillet. De cette collaboration, il y aurait mille choses à raconter. Rolland était le professeur de français d’Elisabeth en classe de cinquième, une amitié se noue et elle, plus versée dans les notes que les mots, interprètera bientôt les textes de ses chansons. On est en 1977, le procès contre le Provisoire (journal satirique dont Rolland est le rédacteur en chef) fait rage, la tempête autour de celui qui ne craignait pas d’en déchaîner (« d’ouvrir sa gueule » comme diraient certains) est à son maximum. Une gueule qu’il fallait que quelqu’un ouvre, reconnaissons-le, une plume qu’il fallait que quelqu’un chevauche. « Rolland était comme il écrivait » témoigne Elisabeth Gillet. Croisant l’écrit, on croisait le bonhomme, sa liberté, ses partis-pris, sa révolte mais aussi cette tendresse pudique, discrète. Rolland aimait les Hommes, simplement il n’aimait pas les cons (en reste-t-il beaucoup ce premier filtre passé ?)
Oeuvres inédites ou presque regroupe des chroniques, des humeurs, des conférences, des fragments de journal intime... De courts textes pour la plupart, incisifs et drôles, où l’on croise des titres tels que : Météo santé et autres détails, Je me suis réveillé sourd, Mon grand-père quand il refusait de se laver les pieds, On a volé l’Abbé Pierre! «Tous sont postérieurs à 1998» précise Elisabeth. Et d’ajouter : « J’ai volontairement sélectionné des écrits contenant de l’humour, de cet humour si particulier à Rolland, épicé, grinçant... J’avais envie, pour ce livre, de donner à découvrir une sorte de testament drôle. »

Rolland Hénault « œuvres inédites ou presque » ed. de l’impossible, 685 p., prix 23 e. En librairie ou à commander sur elize-chanson.com

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.