Fil info
13:33Creuse : Le tabou du mal-être paysan | L'Echo https://t.co/36YQxxUAgf via
12:34 Ah trop bien ! Ils veulent toujours pas dire "autrice" par contre.
11:24 hummm...les pommes de terre sarladaises ma préféré, au marché du samedi!
10:44 😂😂😂
09:45RT : Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
09:27Ma très chère collègue Marion (alias ) en couv' de 😍 Rocks ! 😍 (tu auras le droit… https://t.co/XrfuRoU50U
07:49# # - -Vienne : Enseignant, un métier formidable, une loi fort minable -> https://t.co/T7yo5LIqDU
07:47# # - -Vienne : Une nouvelle moto pour initier les adolescents à la prévention -> https://t.co/COYZ9blKIN
07:45# # - : La fête des 50 ans pour les Portugais de Limoges -> https://t.co/jRxC1qdPet
07:42Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
07:40France : «Que le préfet apporte des réponses, il y a des pistes» -> https://t.co/QryUXyW6ZS
21:09Sympa la mention en couv & l’article sur en p.2 de du jour 🧡 Merci 👍 https://t.co/4PzomCGlY1
19:14RT : [] 🌲🌿🔥 Pour sécuriser et faciliter le travail des qui luttent contre les de , p… https://t.co/zzvyL0i1gb
18:22🔴 Dernier coup de manivelles pour les machines au centre de tri de Limoges ! Demain 6H c’est Poitiers qui traitera… https://t.co/pKeBLdqtY1
18:00RT : Quand ça veut pas, ça veut pas. Un candidat de la liste conduite par Nathalie sous le coup d'une enquête f… https://t.co/f3ggkcRsUq
17:58La Châtre : Berry nature environnement s'apprête à nettoyer nos paysages -> https://t.co/kQVDS7PhiK
17:57Argenton-sur-Creuse : Mariana Ramos, l’héritière de Cesária Évora à l’Avant-Scène -> https://t.co/EcN4pQQrQo
17:55Indre : Une BD pour démocratiser la téléassistance -> https://t.co/7XMPikuprM
17:54Indre : La double vie de Gilles Paris -> https://t.co/BwIz1BlF2D
17:40RT : Nathalie Loiseau : "Ce que j’ai hérité de mon père, c’est la détestation de l’extrême droite." Ouais enfin sauf qua… https://t.co/ha3gSXFwQ0
17:40RT : Réponses de : 1/ « Votre document est un faux » - On l’a authentifié. 2/ « Je n’en ai aucun souve… https://t.co/7hPANIsJGv
17:38RT : Nathalie Loiseau affirme qu'elle ignorait que LaREM était un parti de droite https://t.co/oabcQq70mt
17:37RT : Les sur la Croisette ! Bravo à pour la sélection de son film à la à C… https://t.co/AwkyIh31PN
17:37RT : Soutien à et à Mediapart face aux declarations outrancières de Mme . Et vive la presse libre e… https://t.co/vA8EmwLgqE
17:36RT : C'est le moment de se rappeler que nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire du . Plus que jamais, on… https://t.co/tcuTjpFYkk

Une enquête qui révèle un attachement fort au territoire

Jeudi soir, le conseil départemental avait convié à la MLC de Belle-Isle les élus et les acteurs économiques et associatifs du territoire pour révéler les premiers résultats de l’enquête lancée fin 2018 sur l’attractivité et l’image de l’Indre.

À Belle-Isle, à l’occasion du premier comité d’attractivité de l’Indre, devant une salle Gaston-Couté comble (400 places), le président du conseil départemental a livré les résultats de l’enquête lancée fin 2018. Plus précisément, ce sont cinq enquêtes qui ont été menées auprès des habitants, des élus, des chefs d’entreprise, des touristes et des étudiants sur l’attachement à leur territoire, la perception de son image et de son attractivité.
En comptant 223 105 habitants en 2016, le département s’inscrit dans une spirale démographique négative qui accuse une perte de 30 000 habitants en 50 ans, filant à un rythme de croisière de -0,6 % habitants par an depuis 2010. Convaincu des atouts du territoire, le président Serge Descout, qui « se félicite de la dynamique créée autour de la démarche d’attractivité », a lancé cette enquête de notoriété pour contrer ce déclin démographique. Plusieurs départements ruraux français connaissent une augmentation de leur population (Ariège, Aube, Aveyron, Gers, Mayenne, Deux-Sèvres,...).
Après analyse des 4 300 réponses reçues, il ressort un attachement fort au département, qui croît avec l’âge et le nombre d’années vécues dans l’Indre. Sans surprise, pour ses habitants, le département véhicule l’image d’un territoire « rural, calme et méconnu », ce qui peut être interprété de manière positive ou négative. En revanche, les qualificatifs les plus cités sont négatifs : vieillot, en déclin, loin de tout,... « Innovant, dynamique et ouvert » totalisent seulement 8 % des réponses. Globalement, l’enquête conclut que les Indriens n’ont pas une image très positive de leur département. Pour 80 % d’entre eux, ce résultat est lié à l’action des pouvoirs publics et des collectivités. Le point le plus négatif concerne la désertification médicale, suivie du manque d’offre en enseignement supérieur.
A contrario, le panel place comme éléments positifs les atouts géographiques et naturels du territoire (paysage, qualité de vie, taille humaine). 70 % des répondants estiment tout de même que le territoire n’est pas attractif. Pour eux, le principal frein résulte du manque d’opportunités professionnelles, suivi du manque de services publics et du déficit d’image. À l’opposé, le panel place donc le maintien des services publics en territoire rural comme l’une des conditions sine qua non pour augmenter l’attractivité du territoire. Autre révélation, 60 % des sondés pensent que les Indriens ne sont pas des bons ambassadeurs.
Prochaine étape, les ateliers thématiques. Le premier est prévu le 26 février à Châteauroux sur le thème de la santé.
FR